Accueil Internet & Communications +1 150 % en quelques semaines pour Ecosia

+1 150 % en quelques semaines pour Ecosia

par Vanessa Popineau
ecosia amazonie

Cet été, les images de la forêt amazonienne en flammes ont ému une bonne partie de la planète. Chacun y allant de son hashtag #PrayforAmazonia dans un bel élan de prise de conscience collective. C’est honorable. Il est certain que nous sommes tous concernés. Comme on l’entend souvent, il n’y a pas de planète B. Mais, concrètement, cela a-t-il une réelle utilité ? A ce stade pas vraiment. Autant donner des coups d’épée dans l’eau… Voilà pour le cynisme.

Maintenant, basculons sur un versant un peu plus optimiste des choses. Si un internaute peut se sentir impuissant face à ce genre de situation, des solutions existent. Il est en effet tout à fait possible d’agir – à son échelle – sans bouger de son ordinateur. Pour ce faire, nul besoin d’avoir l’aisance financière de Leonardo DiCaprio. Un simple moteur de recherche peut suffire.

Pour preuve, né il y a une dizaines d’années d’un partenariat entre Yahoo! et Bing, le moteur de recherche Ecosia dont l’utilisation est en plein boom (+1 150 %) depuis la forte médiatisation des événements en Amazonie. C’est l’une des applications les plus téléchargées du moment.

Un arbre toutes les 0,8 secondes

“Pour chaque recherche effectuée, vous contribuerez à la plantation d’arbres”, nous apprend la page d’accueil. Soit un arbre toutes les 0,8 secondes. Cette alternative allemande à Google consacre 80 % de ses revenus à la reforestation et fonctionne avec la technologie du moteur de recherche Bing.

Au moment où j’écris ces lignes, le compteur affiche 67 264 296 arbres plantés. En termes de revenus, sur le mois de juillet, le moteur de recherche a engrangé quelque 1 567 995 €.

revenus ecosia

Les chiffres d’août ne sont pas encore sortis… Mais il sera intéressant de les connaître. Avec +1 150 % de fréquentation et des téléchargements qui sont passés de 20 000 par jour à 250 000, le delta devrait être notable.

Effet de mode ou marqueur de tendance ? Nous le verrons sur la durée. Quoi qu’il en soit, nous entendrons de plus en plus parler de ce genre d’alternatives, et plus largement de green tech, dans prochaines années.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire