Accueil Energies et transportsCourse à l'espace 3 caractéristiques que doit posséder toute entreprise aérospatiale

3 caractéristiques que doit posséder toute entreprise aérospatiale

par Ray Blanco
entreprises new space

Des millions d’Américains sont exclus de l’Internet haut débit car il est trop coûteux de le déployer dans leur région. Mais les Etats-Unis ne sont pas les seuls concernés, en France également les zones blanches sont nombreuses. Si vous en faites partie, vous voyez très bien ce que je veux dire.

Il existe beaucoup d’entreprises détenant un énorme potentiel

Dans les meilleures circonstances, vous ne dépassez peut-être même pas les 3 Mbps [NdlR : mégabits par seconde, vitesse de transfert des données sur Internet].

Resituons un peu le contexte : à cette allure, il vous faut peut-être deux heures pour télécharger un film diffusé sur Netflix.

Mais tout cela est sur le point de changer…

SpaceX – l’entreprise aérospatiale d’Elon Musk que je surveille depuis un bon moment – a récemment lancé une version bêta de son projet Starlink et testé un Internet mondial.

Et les résultats viennent juste d’être communiqués. Ils sont fantastiques !

A l’aide uniquement de satellites et de leurs appareils terrestres personnels, les utilisateurs ont signalé des vitesses de téléchargement variant de 50 Mbps à 100 Mbps, en moyenne.

Mais Starlink n’est qu’une technologie parmi celles que proposent plusieurs entreprises engagées dans une course à un l’Internet ultra rapide venant de l’espace.

En fait, pour les abonnées de NewTech Insider, j’ai identifié 6 sociétés qui, selon moi, sont les mieux placées pour récolter des profits, quel que soit le vainqueur de la course.

Aujourd’hui, je vais révéler les trois caractéristiques communes à ces entreprises aérospatiales…

1) Un palmarès de réussites

Ce premier point semble assez simple.

Lorsque vous étudiez une entreprise pour la première fois, retracez son histoire.

Quel était son but, au départ ? Qu’a-t-elle fait depuis, et qu’est-ce qui lui confère son identité ?

Evidemment, les petites startups sont plus risquées, moins contrôlées, et plus à même de s’effondrer, que des entreprises de plus grande envergure solidement établies.

Dans le même temps, elles ont une chance de se faire racheter par des entreprises mieux établies et plus importantes, ce qui produit traditionnellement d’excellentes choses pour ceux qui ont investi dans une petite entreprise.

Mais ne vous arrêtez pas là, cependant.

Regardez ce qu’a accompli le dirigeant actuel depuis qu’il a pris les commandes. Demandez-vous s’il oriente l’entreprise dans la bonne direction. Demandez-vous quelle est sa vision et si elle est disproportionnée ou bien manque d’envergure

2) Un flux de trésorerie cohérent

De même que l’on étudie ce qu’a accompli l’entreprise, il convient d’étudier qui sont ses partenaires.

En ce qui concerne les entreprises du secteur aérospatial, les marchés publics sont souvent un bon indicateur de sources de revenus fiables et dignes de confiance.

L’espace n’est pas bon marché

Le seul budget de la NASA représente 22 Mds$, cette année, mais d’innombrables agences du renseignement et de la défense ont besoin de sociétés privées pour soutenir leur mission.

Cette semaine, par exemple, United Lauch Alliance lance un satellite pour le NRO (“National Reconnaissance Office”) [NdlR : agence du renseignement américain chargée de créer, construire et exploiter des satellites espions].

Il existe des dizaines d’agences et de services qui, tout comme le NRO, ont besoin de satellites pour accomplir leurs objectifs.

Si une société n’a pas encore décroché de contrat, alors regardez d’où viennent ses financements. S’il s’agit d’une entreprise spécialisée dans les satellites, le financement vient généralement du P-DG qui investit son propre argent, ou de levées de fonds.

Mais regardez bien quelles sommes l’entreprise lève réellement. Si cela représente des millions, alors elle doit faire plus d’efforts.

L’espace n’est pas bon marché. Les lancements d’engins encore moins.

Souvent, une entreprise puise les revenus nécessaires au financement de choses telles que les satellites et les lancements dans d’autres segments d’activité.

Si ce n’est pas le cas, méfiez-vous… surtout si vous pensiez investir.

3) Des actifs astronomiques

Voici l’élément clé qu’il faut observer dans toute entreprise du secteur aérospatial : quel est son produit ?

Lorsque vous songez à l’espace, les lancements de satellites et les lanceurs vous viennent directement à l’esprit.

Etudiez les lanceurs ou les satellites en question.

Elargissez vos horizons

Pour les lanceurs, comparez-les au reste du secteur. Regardez le coût de lancement (le coût de production et de lancement), la charge qu’ils peuvent transporter et à quelle rapidité les lanceurs peuvent être construits.

Tout cela s’applique également aux satellites. Etudiez ce que fait chaque satellite et regardez si cette activité existera encore dans dix à quinze ans.

Souvenez-vous que les choses telles que l’imagerie par satellite existent depuis longtemps. Les agences du renseignement et de la défense, ainsi que certaines institutions scientifiques, utilisent l’imagerie par satellite au quotidien.

Elargissez vos horizons, également. Il y a ceux qui lancent les fusées, mais il y a également ceux qui les construisent, et ceux qui fournissent les services de communication.

Il existe beaucoup d’entreprises détenant un énorme potentiel.

Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir sélectionner vos actions tout seul, je vous encourage à en parler à votre courtier ou à votre conseiller financier.

Très souvent, ils peuvent vous fournir des analyses et un deuxième avis concernant une entreprise.

Et ils peuvent vous aider à investir de la façon qui vous convient.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire