Accueil Internet & Communications [L’actualité de Ray Blanco] Facebook dévoile le supercalculateur le plus puissant du monde

[L’actualité de Ray Blanco] Facebook dévoile le supercalculateur le plus puissant du monde

par Ray Blanco
Internet métavers Facebook

[Plus les technologies progressent, plus la science-fiction devient une réalité. Et ce, dans toujours plus d’aspects de notre vie quotidienne. Bref, tout va de plus en plus vite. Facebook a développé, en deux ans, ce qui promet d’être le supercalculateur le plus puissant du monde… De son côté, Twitter intègre les NFT et fait enrager Elon Musk… Les climtechs pourront-elles sauver l’humanité ? Aurons-nous une smart city fonctionnelle en 2022 ? Et les ingénieurs de SpaceX tentent de revisiter les trains… Voici l’actu tech en 5 brèves.]

1. Facebook présente son supercalculateur d’IA

Lundi, Meta Platforms, maison-mère de Facebook, a annoncé le lancement de son RSC (Research Super Cluster) dédié à l’intelligence artificielle (IA).

Ce dernier est un supercalculateur conçu pour être utilisé sur toutes sortes de projets de recherche dédiés à l’IA, sur Internet notamment. Le RSC, développé sur deux ans à peine, pourrait aider Meta Platforms à développer des logiciels d’IA bien plus puissants, à l’avenir.

Voilà ce qui devrait contribuer à l’aider à jeter « les bases des technologies qui propulseront le métavers ». Lorsqu’il sera définitivement terminé, il sera le plus puissant au monde… 

2. Twitter intègre les NFT, Elon Musk rage

Les NFT (non-fungible tokens : jetons non fongibles) sont pour l’instant, et pour la plus grande partie, des œuvres d’art numériques spécifiques et vérifiables. (Mais le prêt-à-porter arrive sur le segment…) 

Bref, de manière générale, ce sont des œuvres d’art. Et elles peuvent s’acheter et se vendre sur la blockchain – technologie sur laquelle reposent les cryptomonnaies.

Les NFT sont devenus un secteur extrêmement lucratif ces derniers temps. Et ces derniers mois, ils ont fleuri, sous forme d’avatar, sur les comptes Twitter et sur d’autres réseaux sociaux. Mais, il s’agissait-là de simples copies…

Maintenant, il est possible, toujours sur Twitter, de faire certifier votre NFT-photo-de-profil. En somme, il s’agit de faire valoir votre titre de propriété – et de le faire savoir à la communauté. Elon Musk, lui, enrage. Il n’a pas mâché ses mots contre cette nouvelle fonctionnalité du réseau social…

3. Les climtechs sont prêtes à exploser

Les chiffres définitifs sont encore en cours de calcul… Mais, il n’empêche, une tendance – forte – se dégage déjà. 2021 aura été l’année des records battus, en termes d’investissements axés sur les technologies liées au climat (climtechs).

Rien qu’au premier semestre 2021, plus de 60 Mds$ ont été investis dans des startups spécialisées du secteur. Ce chiffre représente plus du double des 28,4 Mds$ investis sur toute l’année 2020, dans ce domaine. Et cela devrait se poursuivre sur 2022.

Alors, avec leurs technologies de pollinisation par drone ou de captation de CO2, les climtechs pourront-elles sauver notre planète et l’humanité ? Eléments de réponse ici… 

4. Des smart cities fonctionnelles dès 2022 ?

Le concept de « ville intelligente » (smart city) est génial, en théorie. Mais, comme dirait l’autre, en théorie tout est formidable. Sur le papier, c’est différent. Et, trop souvent, on a reproché à beaucoup de projets de ne pas avoir été à la hauteur de leurs promesses. Ou, dans de nombreux cas, de ne rien avoir donné du tout…

Malgré tout, les planètes commencent à s’aligner sur cette thématique. Une belle conjonction de financements publics et de ce que les experts qualifient de changement de perspective. Désormais, l’optimisme semble de mise.

Aux Etats-Unis, la loi sur les infrastructures, récemment adoptée, prévoit une enveloppe de quelque 500 M$ de subventions pour les villes du pays qui pourraient en faire la demande. L’idée ? Les aider à poursuivre leur projet de ville intelligente. Mais où en est le marché exactement ?

5. Les ingénieurs de SpaceX tentent de revisiter les trains

Un trio d’ex-ingénieurs de SpaceX travaille sur une idée innovante de trains plus petits, plus flexibles, n’émettant aucune émission, et qui circuleraient à une fréquence supérieure à celle des trains traditionnels. Cette startup s’appelle Parallel Systems, et avec le soutien d’investisseurs, elle a levé 49,6 M$ pour financer les prototypes de ses trains futuristes. Les premiers prototypes seront testés sur un segment de voie ferrée privé au cours des semaines à venir. Et ce, en pilotage autonome !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire

FERMER
×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aidez ?