Accueil Energies et transports [L’actualité de Ray Blanco] « Pénurie de tout », la solution à portée de poubelles !

[L’actualité de Ray Blanco] « Pénurie de tout », la solution à portée de poubelles !

par Ray Blanco
déchets matières premières futur

La « pénurie de tout » fait rage. Les chaînes d’approvisionnement (supply chain) sont sous tension. Quelles qu’en soient les causes, tout cela ne risque pas de s’arranger par magie. Et si la solution se trouvait tout simplement dans nos poubelles ? De son côté, Elon Musk est arrivé à ses fins, Twitter a plié… YouTube se lance ouvertement dans la censure… La viande de laboratoire lève des fonds astronomiques… Et la mission privée de SpaceX est rentrée à la maison… Voici l’actu tech en 5 brèves.

1. Nos poubelles, matières premières du futur

« Pénurie d’acier », « pénurie de néon », « pénurie de bois », « pénurie d’énergie »… Les tensions actuelles d’approvisionnement concernent l’ensemble des matières premières industrielles.

La « pénurie de tout » sévit et, clairement, ce « manque de tout » n’est pas près de disparaître. Et, quelles qu’en soient les causes – elles sont multiples – le fait est que l’offre peine à répondre à une demande qui reste pourtant sage. (Pour l’instant…)

Que se passera-t-il donc dans les prochains mois et dans les prochaines années ? La question se pose plus que jamais. Pour y répondre des solutions existent.

Nous avons, dans les pays développés, un gisement encore peu exploité d’énergie et de matières premières : nos déchets. Une piste majeure – et très sérieuse – que creuse mon collègue Etienne Henri ce mois-ci dans NewTech Insider Europe.

Et, vu le contexte que nous connaissons, le secteur de la valorisation des déchets accélère. Etienne propose donc à ses abonnés d’intégrer au portefeuille l’un des champions du secteur. Il est français et son titre se loge dans un PEA. Pour en savoir plus, rejoignez-le ! 

2. Twitter accepte l’offre d’Elon Musk

On a l’impression que c’était hier… Elon Musk est devenu actionnaire majoritaire de Twitter en achetant 9,2 % des actions. C’était la semaine dernière. Il y a environ sept jours, jour pour jour. Et, aujourd’hui, le P-DG de Tesla va devenir le propriétaire de toute l’entreprise !

Les choses vont à une vitesse incroyable. Le réseau social s’est finalement incliné, comme annoncé le 25 avril. L’opération en question est évaluée à quelque 44 Mds$ et les actionnaires recevront 54,20 $ en contrepartie de chaque action Twitter détenue. Cela correspond à l’offre initiale de Musk et à une « prime » de 38 % sur ce que valait le titre la veille du jour où il a révélé sa prise de participation dans l’entreprise.

Tout le monde ne parle que de cela. Pourtant voir un milliardaire racheter un média n’a rien d’exceptionnel. Si ? Vous ne devenez pas milliardaire, et encore moins un milliardaire avec une dimension médiatique massivement influente, à moins que vous ne collaboriez avec les structures de pouvoir existantes.

Musk n’est pas un super-héros qui se joue du système. Il en fait partie. Il collabore avec. Et racheter Twitter nous laisse présager que la désinformation, la propagande et la censure ont encore de beaux jours devant elles… 

3. YouTube censure le prochain dirigeant de Hong Kong

Parlons censure justement. Cette semaine, les responsables chinois reprochent vertement à YouTube d’avoir supprimé le compte d’un politicien pressenti comme prochain chef de l’exécutif de Hong Kong. Son futur dirigeant donc.

Ils accusent principalement le site de partage de vidéos d’interférer avec les affaires internes du pays.

Google, à qui appartient YouTube, a déclaré avoir suspendu la chaîne de la campagne officielle de John Lee – seul candidat au poste de chef de l’exécutif de Hong Kong – pour se conformer aux sanctions américaines, tout simplement.

Cela soulève la question de savoir si d’autres réseaux sociaux occidentaux vont faire de même. Mais Facebook ne semble pas (encore) y songer… 

4. Une nouvelle licorne de la viande cultivée en laboratoire

La viande cultivée en laboratoire (ou « in vitro ») pourrait contribuer à atténuer non seulement les pénuries alimentaires mais également la crise climatique actuelle.

Et même si l’on ne peut pas acheter de viande cultivée en laboratoire en dehors de Singapour – qui l’a autorisée – cela n’empêche en rien les investissements. Et, dans ce domaine, les capitaux affluent ces derniers temps.

Upside Foods, par exemple, vient d’annoncer avoir levé 400 M$ lors d’une levée de fonds de série C. Il s’agit de la levée de fonds la plus importante jamais réalisée pour une entreprise positionnée sur ce créneau.

La viande de laboratoire semble promise à un bel avenir. Upside Foods devient ainsi une licorne et son usine, la plus grande des Etats-Unis, démontre bien que la technologie nécessaire à la commercialisation de ce genre de produits est arrivée à maturité. Pour en savoir plus…

5. La mission privée de SpaceX est rentrée à la maison

La première mission totalement privée réalisée par SpaceX à destination de la Station spatiale internationale a amerri lundi, après une série de retards qui l’ont prolongée d’une semaine.

Ces retards sont imputés aux mauvaises conditions météo et à d’autres circonstances inopportunes qui auraient empêché un retour en toute sécurité.

Bien que le gouvernement américain n’ait pas remis les « ailes » d’astronautes à ces clients payants, ils ont reçu l’insigne « d’astronaute universel ». D’autres missions se préparent déjà…

Articles similaires

Laissez un commentaire