Accueil A la une Avantages des cryptomonnaies de banques centrales

Avantages des cryptomonnaies de banques centrales

par Arthur Toce
nationalisation crypto

Après six années de recherche et développement, la People’s Bank of China (PBoC) a lancé fin avril un test à grande échelle de sa cryptomonnaie nationale. Les villes de Shenzhen, Suzhou, Chengdu et Xiong’an ont été choisies pour expérimenter la cryptomonnaie directement administrée par la PBoC.

C’est une des premières banques centrales (avec la Suède et la Corée du Sud) à utiliser cette technologie de façon aussi poussée. Comme de plus en plus souvent dans le domaine technologique, l’empire du Milieu joue les défricheurs. C’est une certitude pour moi, l’avenir de la monnaie passe par la blockchain.

La monnaie est déjà largement numérique

La Bank of England et la BCE ont publié une très belle étude qui montre que la tendance est à une dématérialisation croissante de la monnaie.

Evolution transactions Angleterre

Evolution des transactions depuis 2006 en Angleterre.
Source : Trends and developments in the use of euro cash over the past ten years.

Cette tendance est également à l’œuvre en Chine, mais de manière encore plus puissante. Prenant acte de cette digitalisation déjà fort avancée, de nombreuses raisons poussent à l’adoption d’une blockchain dans le domaine monétaire :

  • sécurité ;
  • simplicité ;
  • et bien sûr contrôle.

Des points forts qui ont d’autant plus de valeur dans notre environnement actuel fortement déflationniste, qui poussent à un meilleur traçage de la monnaie et à une plus grande capacité de lui attribuer des spécificités.

Comme pour tout logiciel, il est facile d’attribuer de nombreuses spécificités. Par exemple, l’Etat français pourrait créer un euro relance digital, qui évoluerait au même cours que l’euro, mais qui ne pourrait être dépensé que dans les petits magasins. Ce genre de politiques économiques ciblées est facilité par un environnement blockchain.

En Chine, l’expérimentation commence par les fonctionnaires de la ville de Suzhou. Une partie des subventions transports seront distribuées de cette manière via une appli dédiée qui pourra être utilisée dans les magasins partenaires.

Ces partenaires devraient être d’autant plus nombreux que les quatre plus grandes banques du pays sont partie prenante de ce projet, ainsi qu’Alibaba et Tencent.

La solution évidente de la blockchain

Un des grands arguments d’une monnaie blockchain administrée par la banque centrale est sa simplicité de mise en œuvre. Avec une blockchain efficace, les soucis de fraude ou de vol diminuent, alors que la traçabilité des transactions augmente.

La Chine pousse d’ailleurs son crypto-yuan comme un moyen unique de contrôler les flux de transactions pour rendre la corruption de son administration plus compliquée. La PBoC indique aussi que c’est un moyen à long terme d’affaiblir l’usage de la monnaie dans les réseaux criminels et terroristes.

C’est surtout un moyen d’optimiser les transactions pour rendre les choses plus fluides, notamment entre les entreprises.

Même si les gens craignent un contrôle renforcé et valorisent la liberté permise par le cash, les avantages des monnaies digitales sont tels que nous serons bien obligés de nous y mettre.

Un autre avantage d’une monnaie numérique est la capacité qu’aurait la banque centrale à mieux comprendre la mécanique des flux. La BCE l’explique bien dans son suivi du cash.

Dans le tableau ci-dessous, la BCE montre le taux de circulation des billets et avoue sa difficulté à identifier le cash-épargne et le cash-transaction. Quand on monte vers de plus grosses coupures, les billets sont de plus en plus utilisés comme réserve de valeur, comme le prouve leur moindre circulation.

circulation billets BCE

Ici, encore, une cryptomonnaie centralisée offre des datas quasi en temps réel qui permettent donc aux banques centrales d’être plus réactives.

La cryptomonnaie nationale, un outil puissant dans la guerre des devises

L’euro a longtemps été en expansion. Nous parvenions bien à exporter notre monnaie dans le monde jusqu’en 2015. L’Afrique notamment et le Moyen-Orient ont été de grands acheteurs d’euros. La Chine a très bien compris que l’avantage d’une monnaie digitale facile d’accès est également d’attirer les pays tiers vers son utilisation.

euro banknotes

Ainsi le crypto-yuan s’impose comme super outil géopolitique. Il est difficile d’”exporter” sa monnaie physique. C’est d’ailleurs un des grands avantages du dollar : il est disponible plus ou moins partout en quantité. Mission que peut tout à fait remplir une cryptomonnaie bien pensée.

L’idée du gouvernement chinois serait d’arriver à une généralisation vers 2022 pour les futurs Jeux Olympiques. Ce serait encore une fois une super vitrine de la tech chinoise.

Il est temps que nous nous y mettions, mais quand trouverons-nous le temps de le faire empêtrés comme nous le sommes dans nos divisions politiques ?

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire