Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies L’avenir du Bitcoin : 0 $ ou 1 M$ ?

L’avenir du Bitcoin : 0 $ ou 1 M$ ?

par Jonas Elmerraji
chute cours bitcoin bourse

[C’est l’hécatombe sur le segment des cryptomonnaies. Le Bitcoin a pris une sacrée raclée… Il cote actuellement 42 % sous ses plus-hauts historiques d’avril dernier. Elon Musk a dit non. La Chine a dit non. Les ventes paniques sont devenues ingérables. Et si, plus de dix ans après sa création, le Bitcoin tirait déjà sa révérence ? Eh bien pas vraiment. Le Bitcoin a peut-être baissé, mais il est loin d’être fini…]

Le Bitcoin a pris une raclée. Après avoir atteint un pic à 63 410 $ le 15 avril 2021, les cours ont littéralement plongé. A l’heure où j’écris ces lignes, il cote autour des 36 787 $… 42 % plus bas donc.

La faute à Elon Musk… On blâme énormément le patron de Tesla à ce sujet. Après avoir annoncé qu’il acceptait les règlements en Bitcoin pour l’achat de voitures Tesla, il a fait ensuite volte-face sur le sujet…

Pour rappel, en début d’année, Tesla avait acheté environ 1,5 Md$ de bitcoins afin de supporter les futures transactions dans cette devise. Mais c’était avant de rétropédaler tout aussi sec en raison de préoccupations concernant l’impact du Bitcoin sur l’environnement.

La faute à la Chine aussi… Comme le souligne Mathieu Lebrun dans La Bourse au Quotidien : 

“Les autorités du pays, qui avaient déjà fait savoir qu’elles ne souhaitaient pas qu’un autre actif numérique fasse concurrence à la devise 2.0 que la BPOC (banque centrale chinoise) est en train de concevoir, continuent certes à autoriser la détentionet le minage de cryptomonnaies. Cependant, l’interdiction de l’usage de services, en priorité à des fins de paiement, est désormais ouvertement d’actualité, tout comme la volonté de Pékin de contrôler les échanges sur les plateformes de trading”.

Mais, même si le sell-off du Bitcoin est douloureux pour ses détenteurs actuellement, d’autres éléments de contexte permettent de nuancer la tendance actuelle aux ventes paniques.

La tendance reste haussière

D’abord, et malgré les ventes, le Bitcoin affiche une belle hausse depuis le début de l’année. Mieux, à long terme, la tendance haussière se porte bien :

cours bitcoin 2010-2021

Aussi volatil soit le Bitcoin, les turbulences de ce mois-ci n’ont rien d’extraordinaire. Et il existe toujours des arguments forts en faveur de cours plus élevés, bien plus élevés. Cathie Woods, d’ARK Invest, pense toujours que le Bitcoin s’oriente vers 500 000 $ le jeton. J’ai entendu d’autres arguments forts selon lesquels le Bitcoin atteindrait 1 M$.

Il existe toujours des arguments forts en faveur de cours plus élevés

Les motivations sont considérables et ne vont pas disparaître de sitôt. Il y a plusieurs années, j’ai vu une conférence donnée par le cofondateur de Fundstrat, Thomas Lee. Selon lui, certains changements démographiques importants – tels que le fait que la génération Y contrôlera la part la plus importante des revenus disponibles d’ici 2029, et le fait que 3 % de cette génération préfère les bitcoins aux obligations, bien qu’à cette époque, seuls 4 % de ses membres possédaient des bitcoins – constitueraient l’une de ces principales motivations.

Dans le monde, les réserves de valeur telles que l’or, les œuvres d’art et les investissements immobiliers, représentaient 280 000 Mds$ en 2018. Le Bitcoin et les autres cryptomonnaies ne représentent qu’une infime partie de ces actifs. Si les gens fortunés allouaient simplement 1 % à 2 % de leurs capitaux aux cryptomonnaies, cela augmenterait massivement la demande en faveur du Bitcoin et ferait flamber les prix.

Actuellement, le Bitcoin ne représente qu’une infime partie du portefeuille des gens fortunés, mais c’est en train de changer…

Mettre les replis à profit

En l’espace des deux derniers mois, à peu près, Morgan Stanley est devenue la première grande banque américaine proposant à ses clients fortunés un accès aux fonds en Bitcoin, et autorise ses conseillers à y placer jusqu’à 2,5 % des portefeuilles de la clientèle.

Le fait d’allouer ne serait-ce que 1 % d’un portefeuille réparti entre actions et bons du Trésor depuis 2021, augmente de 65 % le rendement corrigé des risques de ce portefeuille.

C’est une statistique difficilement contestable, particulièrement dans un contexte où la plupart des banques prévoient de faibles rendements de marché au cours des cinq prochaines années.

Le Bitcoin a peut-être baissé, mais il est loin d’être fini. Même si les cryptomonnaies vont subir de nouvelles corrections, à court terme, je rechercherais l’opportunité “d’acheter sur les replis”. Bien sûr, c’est une simple idée… Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

2 commentaires

Goufio 1 juin 2021 - 9 h 06 min

Ce ne sont que des jetons électroniques qui resteront des jetons électroniques…

Reply
Goufio 2 août 2021 - 15 h 33 min

Parler de »rendement «  le terme est inapproprié, il serait plus correct d’utiliser le mot performance ou fluctuation car si rendement il y avait celui-ci serait mesurable et éventuellement distribuable CQFD

Reply

Laissez un commentaire