Accueil Enjeux Bar à oxygène ou dépollution de l’air ?

Bar à oxygène ou dépollution de l’air ?

par Edern Rio

New Delhi, qui vient de déclarer l’état d’urgence et a fermé des écoles plusieurs jours tant son air est pollué, accueille désormais un bar à oxygène, l’Oxy Pure. Dans une vision digne des pires dystopies, les clients peuvent s’offrir 15 minutes d’oxygène pur par le biais de masques pour environ 5 euros, c’est-à-dire un prix exorbitant pour la majorité des Indiens qui gagne en moyenne 400 € par mois. En plus, vous pouvez choisir votre parfum ! Orange, eucalyptus, lavande…

A voir les photos de ce minuscule bar, on se demande si ce n’est pas une sorte de canular géant, le serveur manipulant des vaporisateurs et des tuyaux de plastique face à des clients paraissant désespérés… et pourtant.

oixygene en vapo

Oxygène en vaporisateur disponible dans les boutiques indiennes.

Selon certaines études, la pollution de l’air est désormais la première source de mortalité mondiale et réduirait la durée de vie moyenne de 1,8 année. Ce chiffre grimpe à 6 années en Chine et en Inde qui concentrent une grande part de l’industrie mondiale.

Si, comme moi, ce genre d’études et de nouvelles vous laisse perplexe, une chose est sûre : l’industrie de la dépollution est un secteur amené à grandir. Et je ne suis pas le seul à le penser, nos leaders du traitement des déchets et de l’eau, Suez et Veolia, investissent désormais massivement dans ce secteur. Il est estimé à 102 Mds$ aujourd’hui et amené à croître de manière exponentielle. De leur côté, les ventes de systèmes de recyclage de l’air intérieur décollent. Le marché mondial est projeté à 29 Mds$ en 2021.

Enfin, dans les villes, ce sont les dispositifs de puits de carbone, notamment les systèmes de micro-algues portées par plusieurs startups, qui devraient profiter de cette préoccupation majeure.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire