Accueil Investir Les biotechs semblent prêtes à s’envoler

Les biotechs semblent prêtes à s’envoler

par Ray Blanco
biotechs investissement rebond

Le secteur a chuté considérablement depuis son sommet de début 2021, pour de nombreuses raisons. Mais des facteurs de plus en plus nombreux permettent de penser qu’il est prêt à rebondir fortement…

De mémoire d’homme, les petites biotechs viennent de vivre leur pire période, la valorisation de bon nombre d’entre elles étant inférieure à la trésorerie qu’elles détiennent, en ce moment.

Les biotechs à petite capitalisation ont subi un triple coup de malchance, ces 16 derniers mois.

biotechs XBI

D’abord, le secteur a fortement évolué à la hausse à partir de son plus bas de 2020, dans un contexte où l’enthousiasme des investisseurs à l’égard des entreprises développant des vaccins et des traitements s’est propagé à tout le secteur. Mais comme pour bon nombre de scénarios populaires fondés sur le Covid-19, cet élan est retombé alors que nous sortions lentement de la phase de crise de la pandémie.

Quelques annonces ont effrayé beaucoup d’investisseurs

Ensuite, la médiatisation de quelques refus d’autorisation prononcés par la FDA à l’égard de nouveaux médicament, et le fait que certains responsables du gouvernement aient haussé le ton concernant les prix des médicaments, ont effrayé beaucoup d’investisseurs, et renforcé les inquiétudes concernant les perspectives de chiffre d’affaire des nouveaux médicaments.

Enfin, l’inflation et la perspective que la Fed relève les taux et procède à un resserrement monétaire ont durement touché les entreprises qui ne génèrent pas (encore) de chiffre d’affaires. Lorsque la Fed a décrété que la fête était terminée, cela n’a pas seulement frappé les biotechs en phase de développement, mais également beaucoup d’entreprises technologiques.

Mais ce mois-ci, il semblerait que ces souffrances soient derrière nous, dans un contexte où ce secteur a peut-être stoppé sa chute. Les biotechs – de même que l’ensemble du marché – amorcent un retournement, en ce moment.

Certaines d’entre elles sont si décotées que je m’attends à de nombreuses annonces d’acquisitions d’entreprises modestes par de grands laboratoires pharmaceutiques.

En effet, les entreprises pharmaceutiques doivent constamment refaire le plein de projets de nouveaux médicaments, à mesure que les brevets de leurs médicaments existants expirent et que la concurrence des génériques intervient et fait chuter leurs chiffres d’affaires.

Les grands laboratoires doivent aussi racheter de petites entreprises prometteuses

Par conséquent, les grands laboratoires doivent non seulement énormément investir dans la recherche et le développement mais également racheter de petites entreprises prometteuses.

Enfin, cette semaine, le congrès annuel de l’ASCO (« American Society of Clinical Oncology ») se tiendra du 3 au 5 juin.  Habituellement, des dizaines de petites biotechs présentent leurs travaux lors de ce congrès, considéré comme la plus grande conférence annuelle dédiée au cancer.

Par le passé, ces réunions de l’ASCO ont déclenché des rallys de biotechs, et il n’est pas rare que certains intervenants présentant de nouvelles données sensationnelles enregistrent des gains à trois chiffres.

La conférence de cette année pourrait tenir lieu de catalyseur, et entrainer à la hausse la totalité du secteur.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire

×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aidez ?