Accueil A la une Cannabis et animaux de compagnie : deux tendances puissantes

Cannabis et animaux de compagnie : deux tendances puissantes

par Ray Blanco
cannabis vétérinaire

Médor pourrait bien être le prochain membre de votre famille à bénéficier de l’adoption grandissante du cannabis… Car la santé des animaux de compagnie est le prochain horizon qui se profile dans l’univers du cannabis légal.

Tout comme l’on développe des traitements à base de cannabinoïdes pour les humains, l’adoption de traitements à base de cannabis s’envole dans le secteur de la médecine vétérinaire.

Les Américains dépensent plus que jamais pour leurs animaux de compagnie, et cela se transpose sur le cannabis également.

Les ventes de produits pour animaux de compagnie à base de cannabis ont bondi de plus de 3 200 % entre 2017 et 2019, ce segment enregistrant ainsi la progression la plus rapide dans l’univers du cannabis légal.

Aujourd’hui, 57 % des points de vente dédiés aux animaux de compagnie, dans tout le pays, vendent des produits dérivés du cannabis, selon Nielsen.

Mais ne donnez pas à votre petit compagnon un brownie au cannabis pour autant !

Evolutions des dépenses liées aux animaux de compagnie, le cannabis lui progresse de 3200%.

Evolution des dépenses liées aux animaux de compagnie aux Etats-Unis. Source: American pet product association (APPA), février 2020.

THC non, CBD oui

Le THC, composé du cannabis possédant des propriétés psychoactives, est toxique pour les chiens, les chats et les chevaux. Voilà pourquoi les recherches actuelles se concentrent sur le cannabidiol (“CBD”).

57 % des points de vente dédiés aux animaux de compagnie vendent des produits dérivés du cannabis.

Et c’est une très bonne chose, en fait.

Car la loi de 2018 sur l’agriculture (“Farm Bill“) a intégralement légalisé au niveau fédéral les variantes du cannabis à faible teneur en THC, mieux connues sous le nom de “chanvre“. Les produits dérivés du chanvre peuvent donc être expédiés vers n’importe quel Etat désormais.

De plus, la toxicité du THC chez les animaux signifie que les recherches vétérinaires n’ont aucune raison d’étudier des souches de cannabis ne remplissant pas les critères de la légalisation fédérale.

Nous n’en sommes qu’aux balbutiements, s’agissant de comprendre les bienfaits du CBD sur la santé des animaux.

Il y a tout juste deux ans, la fondation American Kennel Club, a attribué plus de 350 000 $ à l’école vétérinaire de l’Université d’Etat du Colorado (Colorado State University’s College of Veterinary Medicine & Biomedical Sciences) : c’est la première subvention majeure accordée à la recherche sur les bienfaits potentiels du CBD pour les chiens atteints d’épilepsie.

Les résultats sont attendus en fin d’année.

D’autres recherches sur l’épilepsie canine sont menées à l’Auburn University, et une étude qui vient d’être publiée par la Baylor University a découvert un traitement potentiel à base de CBD pour les chiens atteints d’arthrite.

Martha Stewart à la manœuvre

Mais ce qui motive le plus l’adoption du CBD destiné aux animaux de compagnie n’a peut-être rien à voir avec la recherche… mais avec Martha Stewart [NdlR : fondatrice du magazine Martha Stewart Living, dédié à l’art de vivre et la maison, et personnalité de la télévision américaine].

Selon la rumeur, la “reine de la maison” lancerait cet automne sa ligne tant attendue de produits pour animaux de compagnie.

Si vous êtes Américain, ce n’est probablement pas la première fois que vous entendez parler des projets de Martha Stewart en matière de cannabis. Lorsque nous avons évoqué pour la première fois ce sujet, il y a plus d’un an, l’un des principaux moteurs était de nature démographique.

Selon un sondage relatif à la vente au détail, plus de 20 millions de femmes ont déclaré qu’elles fréquentaient un magasin en particulier parce qu’il proposait les produits Martha Stewart.

La lectrice type de Martha Stewart Living est une femme mariée de 55 ans, ayant fait des études universitaires et dont le foyer affiche un revenu de 82 175 $ par an.

Inutile de faire des recherches poussées pour se rendre compte que ce n’est pas la tranche de la population ciblée traditionnellement par le secteur du cannabis.

Bref, via le nouveau partenariat de Martha Stewart dans le secteur du cannabis, les produits à base de cette plante pourraient toucher une toute nouvelle catégorie de consommateurs.

Martha Stewart milite depuis longtemps en faveur des animaux. Et sa ligne de produits à base de CBD pourrait trouver un écho chez les propriétaires d’animaux de compagnie recherchant d’autres traitements permettant de traiter les maladies chroniques – telles que l’arthrite, l’épilepsie, la nausée, les inflammations et la douleur en général – de leurs petits compagnons.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire