Accueil Santé et BiotechCannabis médical Cannabis : le marché ralentit mais n’a pas dit son dernier mot !

Cannabis : le marché ralentit mais n’a pas dit son dernier mot !

par Ray Blanco
investir cannabis

Les derniers mois ont été particulièrement rudes pour le cannabis – tout comme les cryptos, les biotechs, les valeurs techs en général… bref comme le marché actions dans son ensemble. Pour autant, cela ne veut pas dire que le secteur, et a fortiori les entreprises du secteur, ont épuisé leur potentiel. Loin de là… Pas mal de choses avancent sur le plan légal. Et, côté Bourse, les initiés font leur grand retour !

Il existe encore un vivier de futurs millions de consommateurs légaux dans lequel puiser

Le contexte étant ce qu’il est, la croissance des chiffres d’affaires des entreprises du secteur du cannabis a ralenti, stagné ou baissé sur le premier trimestre. Pas vraiment de hausse au menu donc. Mais ce ralentissement n’est pas tout à fait inattendu.

Dans le contexte des confinements liés au COVID-19, beaucoup de consommateurs de cannabis étaient coincés chez eux – parfois au chômage – et ils ont consommé davantage qu’ils ne l’auraient fait en temps normal dans un contexte non pandémique. Et nous avons donc constaté une envolée des ventes de cannabis durant cette période particulière.

Cela ne veut pas dire que le secteur, et a fortiori les entreprises du secteur, ont épuisé leur potentiel. Il y a de bonnes raisons de se réjouir car, les actions du cannabis ayant enfin stoppé leur long déclin le mois dernier, la marge de progression que j’ai en ligne de mire est des plus enthousiasmantes. Et je me dois de vous la partager aujourd’hui. C’est mon métier après tout.

Voici d’abord un élément important à avoir en tête en tant qu’investisseur. A ce jour, aux Etats-Unis, seuls 19 Etats ont entièrement légalisé le cannabis récréatif. Et qu’est-ce que cela peut bien signifier à votre avis ? Eh bien qu’il existe encore un vivier de futurs millions de consommateurs légaux dans lequel puiser… Et ce, dans 31 Etats. Et ce, à mesure que les vagues de légalisation balaieront tout le pays.

Cannabis : un marché toujours en pleine expansion

Tenez, selon BDSA – l’une des principales firmes d’analyses du secteur du cannabis – les ventes légales devraient atteindre les 35 Mds$ cette année, soit une progression de 22 % par rapport aux 29 Mds$ enregistrés l’an dernier. Le marché devrait atteindre les 61 Mds$ d’ici 2026. Il va croître. C’est une certitude. Pas mal de choses se passent en ce moment et vont tout à fait dans ce sens.

Parmi les événements récents, par exemple, un vote quasi-unanime a eu lieu à la Chambre du Massachusetts. Même si le cannabis est déjà légal dans cet Etat, de nouvelles réformes permettront aux villes de décider d’héberger des cafés dédiés au cannabis tout en réduisant les taxes locales et les frais pour les opérateurs.

C’est au niveau fédéral que se situe le plus grand enjeu, le Sénat devant organiser un vote d’ici la fin de l’été

En Caroline du Nord, le Sénat de l’Etat vient juste d’approuver une loi de légalisation du cannabis médical, alors qu’une autre loi a été présentée pour légaliser le cannabis pour les adultes de plus de 21 ans.

Dans l’Etat de Géorgie, les électeurs ont approuvé une question devant être votée aux prochaines élections de mi-mandat, et qui leur permettra de choisir de légaliser, taxer et réglementer le cannabis de la même manière que l’alcool chez les adultes de plus de 21 ans.

Et, pour finir, dans le Rhode Island, les deux Chambres ont voté de manière écrasante en faveur de sa légalisation.

Parallèlement, c’est au niveau fédéral que se situe le plus grand enjeu, le Sénat devant organiser un vote sur la légalisation d’ici la fin de l’été. Si cette loi était adoptée, cela permettrait aux entreprises du cannabis de profiter des mêmes avantages fiscaux, et des mêmes protections, que les autres entreprises légales. Et donc, la rentabilité bondirait.

Le grand retour des initiés

Qu’est-ce que cela signifie pour vous, investisseur ? Eh bien que le contexte actuel est particulièrement favorable à l’achat. Bon, je vous l’accorde, il l’est pour à peu près tout ces derniers temps. Je vous ai dit la même chose pour les biotechs dernièrement. Mais, voyez-vous – et vous le savez si vous me suivez depuis un certain temps –, ce sont des secteurs que j’affectionne. Et, de ce fait, je les suis de très près. Je les connais donc plutôt bien.

Les initiés n’achètent que pour une seule raison…

D’ailleurs, certains signaux – parfaitement éloquents – nous le confirment. Ce n’est un secret pour personne, dans l’univers des actions, il se dit que les initiés vendent pour de nombreuses raisons mais qu’ils n’achètent que pour une seule : lorsqu’ils pensent que l’actif en question va décoller. Plus encore quand ces insiders sont à la tête de l’entreprise sur laquelle ils se positionnent. (Eh oui, qui de mieux placé qu’un grand patron pour appréhender les perspectives de son entreprise ?)

Bref, tout cela pour vous dire que, à la fin du mois dernier, Kim Rivers, P-DG de Trulieve – la plus grande entreprise du cannabis des Etats-Unis, en termes de chiffre d’affaires – a acheté pour plus de 200 000 $ d’actions, en plus des 2 M$ qu’elle détenait déjà. Je dis ça, je dis rien… On en reparle plus tard ?

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire

FERMER
×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aidez ?