Accueil InvestirIndices et actions Comment engranger une plus-value de 230 % en 4 mois

Comment engranger une plus-value de 230 % en 4 mois

par Edern Rio

Vous le savez, notre objectif aux Publications Agora est de vous aider à faire fructifier votre capital. Chacun de nos experts a développé sa propre approche. Aujourd’hui, je vais vous parler de celle de Ray Blanco et vous expliquer comment les abonnés de son service ont pu engranger une plus-value de 230 % en seulement 4 mois !

A l’origine de tout, l’analyse fondamentale

Ray Blanco est un expert du segment des biotechs et, début 2019, il repère une petite valeur complètement décotée du nom de Cytodyn. Elle travaille sur un traitement contre le VIH qui a démontré des résultats très impressionnants dans les essais cliniques de Phase II et III. 81 % des patients ont constaté une réduction de leurs charges virales en 25 semaines de traitement.

Le leronlimab, le candidat-médicament de Cytodyn, est un inhibiteur du récepteur CCR5. Or, nous savons que c’est par cette voie que le VIH pénètre les cellules des lymphocytes T pour se dupliquer et les tuer. Bloquer cet accès empêche la prolifération du virus. Certaines personnes porteuses d’une mutation à cet endroit sont d’ailleurs immunisées contre le VIH.

Autre point fort du leronlimab, il suffit d’une prise par semaine, ce qui est très important puisqu’aujourd’hui les traitements par trithérapies sont beaucoup plus lourds. Aucun effet secondaire n’a été constaté.

Cytodyn pourrait ainsi s’ouvrir un marché d’une valeur colossale, plus d’un demi-milliard de dollars assez vite, voire plusieurs milliards à long terme.

En outre, le produit est également très efficace (étude de Phase I sur des souris) contre le cancer du sein avec 98 % d’efficacité ce qui est exceptionnel.

Et le 4 mars 2019, la FDA (Food and Drug Administration) accorde au labo de Vancouver une évaluation parallèle (“rolling review”) du leronlimab en tant que traitement associé aux trithérapies. Cette évaluation parallèle signifie que la FDA acceptera, au fur et à mesure de leur élaboration, les parties de la demande qui auront été finalisées, au lieu d’attendre qu’elles aient toutes été finalisées avant de procéder à l’examen (procédure habituelle).

Dans le domaine des biotechs, la FDA est un peu Dieu et ce sont ses verdicts qui orientent le cours des actions, en même temps qu’elle autorise ou non la mise sur le marché d’un traitement.

Patience, angoisse et maîtrise de soi

Mais, malgré les excellents fondamentaux, ainsi que les bonnes nouvelles qui tombent régulièrement – l’entreprise communique beaucoup, sans doute trop –, la valeur de l’entreprise ne cesse de fondre : nous passons d’une valeur de 0.50 $ en mars à 0.38 $ fin mai. Elle remonte presque à 0.60 $ en juin avant de replonger presque immédiatement.

Cours de mars à début décembre de l’action Cytodyn (OTC :CYDY).

Fin août, alors que Ray suit la biotech depuis plus de six mois, nous décidons qu’il est grand temps de se positionner. Notre recommandation arrive donc dans la boîte e-mail des plus fidèles lecteurs de NewTech Insider, ceux qui ont un abonnement à vie et reçoivent 4 rapports spéciaux en plus chaque année. Ceux qui suivent notre recommandation entrent aux environs de 0,40 $.

Puis, lorsque nous lançons en France le service premium de Ray dédié aux small caps tech et biotech début octobre, nous incluons Cytodyn dans le portefeuille de lancement. Les premiers abonnés peuvent acheter des parts à 0,34 $.

Puis rien ne se passe…

Mais, le 17 décembre, l’action s’agite et prend pas moins de 40 % dans la journée suite à l’annonce d’un deal de commercialisation de son produit. Puis le 23 décembre, un nouveau résultat d’étude clinique tombe. Encore une fois l’action décolle à la verticale, la portant à un dollar et des poussières.

Estimant que c’est déjà très bien et voyant l’action s’essouffler, Ray envoie une alerte à ses lecteurs pour leur indiquer une sortie en fractionné. Le 7 janvier, nous prenons 185 % de bénéfices et gardons le reste pour voir.

Un abonné sympathique nous écrit pour nous souhaiter la bonne année :

“Je saisis également cette occasion pour remercier du fonds du cœur Ray Blanco pour son bonus privilège envoyé en août 2019 […] recommandation d’achat des actions Cytodyn Inc. Ses prédictions sur cette valeur ont été fabuleuses, les actions cotent aujourd’hui à environ USD 1.00. C’est vraiment fabuleux. Encore un tout grand merci à Ray.”

 Si la chance s’y met également

Désormais que cette première plus-value est rentrée, nous envisageons notre investissement avec plus de sérénité. Il pourrait redescendre que nous n’en serions pas gênés.

Mais cela ne va pas se passer ainsi…

Je vous l’ai dit, le leronlimab a également montré des résultats très encourageants dans d’autres pathologies que le VIH, notamment certains types de cancer du sein… Mais les recherches en sont au tout début.

Pourtant, le 13 janvier, Cytodyn dépose un dossier auprès de la FDA pour obtenir la désignation en fast track sur cette pathologie. J’ai bien dit : elle dépose un dossier. Cela ne veut en aucun cas dire que la FDA acceptera. Cela indique uniquement que la biotech a des résultats suffisamment pertinents pour qu’elle puisse espérer obtenir cette agrément fast track qui simplifiera ses démarches futures. En revanche, un refus enverrait son cours au tapis.

En attendant, l’action prend de nouveau 25 % en deux jours !

Mais un autre catalyseur – totalement inattendu celui-là – va venir mettre son grain de sel : l’épidémie de coronavirus en Chine. Un de ses effets directs, en Bourse, a été de propulser des biotechs aux sommets.

Et le 28 janvier, Cytodyn publie un communiqué où elle indique qu’elle est en train de passer une évaluation en tant que traitement du 2019-nCov : le cours s’envole de nouveau de 12 %.

Ray décide que c’est assez et vend le reste de ses actions, soit une prise de bénéfices de 275 % sur la deuxième partie de notre ligne !

Cours de décembre 2019 à janvier 2020 de l’action Cytodyn (CYDY).

Faisant le compte, notre plus-value globale sur cet investissement aura été de 230%. Mais comme d’habitude, nous continuons de suivre le cours de l’action que nous venons de quitter… Et nous nous en mordons les doigts !

En effet, désormais que Cytodyn est passé sous les projecteurs, son cours s’envole, fruit d’une spéculation irrationnelle et la moindre publication d’un communiqué l’envoie au ciel. Vendredi, elle a publié un énième communiqué sur les effets du leronlimab et a encore gagné 20 % !

Elle devient la cible des day traders qui ont repéré sa volatilité. Regardez la journée de jeudi : la valeur a gagné et perdu 15 % dans la même journée. Ce n’est plus de notre domaine. Nous sommes sortis et Ray Blanco cherche activement les prochaines cibles qui vous permettront de connaître ce genre de plus-value.

Cours de Cytodyn la journée du jeudi 30 janvier 2020.

Depuis le lancement de son service premium Alerte Innovations en France début octobre, le rendement du capital investi et débloqué est de 117 %. A l’heure où j’écris ces lignes, une autre biotech de notre portefeuille type vient de dépasser les 200 % de plus-value… Cela fait deux mois que nous l’avons recommandé !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire