Accueil Energies et transports Comment se préparer au boom des véhicules électriques

Comment se préparer au boom des véhicules électriques

par Ray Blanco
bornes de recharge véhicules électriques

[Aux Etats-Unis, en 2019, les transports ont représenté 29 % des gaz à effet de serre relâchés dans l’atmosphère. Un problème d’importance compte tenu de l’urgence climatique… Mais, en matière de décarbonation, le pays est très en retard. Pour le rattraper, le gouvernement Biden met les bouchées doubles et mise sur les véhicules électriques (VE). Pour soutenir leur déploiement, aux Etats-Unis comme ailleurs, les infrastructures devront suivre. Et, de ce point de vue, il y a encore du pain sur la planche…]

Pour soutenir le déploiement des véhicules électriques, les infrastructures devront suivre

Ce n’est un secret pour personne, en matière de décarbonation, nous autres, Américains, sommes particulièrement en retard. Pourtant, il y a urgence. Une urgence climatique. Cela ne vous aura pas échappé, les feux de forêt et d’extrêmes écarts de températures accablent toujours plus les Etats-Unis – et le monde… C’est un fait, le climat se dérègle sous les assauts des gaz à effet de serre.

Aux Etats-Unis en 2019, par exemple, à eux seuls, les transports ont représenté 29 % des gaz à effet de serre relâchés dans l’atmosphère. La plus grande partie provient des véhicules de transport de passagers. Heureusement, nous sommes juste à l’aube d’une transition totale. Une transition énergétique. Et elle devrait contribuer à passer le fameux cap zéro carbone.

Je ne vous apprends rien, dans cette perspective, le boom des véhicules électriques (VE) est imminent… Très rapidement, les moteurs à combustion appartiendront au passé. Les stations-services seront de l’histoire ancienne, les bornes de rechargement les auront remplacées.

Aux Etats-Unis, comme ailleurs, entités publiques et privées s’y mettent déjà, et s’apprêtent à dépenser des milliards de dollars pour construire les infrastructures cruciales nécessaires à l’afflux des VE devant être mis en circulation au cours des dix prochaines années.

Des bornes de recharge… et vite !

Toutefois, cette transition s’accompagne de son lot de difficultés… Pour parvenir à une utilisation à grande échelle des véhicules électriques, le pays a besoin de beaucoup plus de bornes de chargement… Et vite.

Au départ, la majorité des conducteurs de VE rechargeront essentiellement chez eux.

L’objectif étant de parvenir à 500000 bornes de recharge d’ici 2030

Mais le manque d’infrastructures publiques de chargement posera un problème. D’abord pour les personnes qui vivent dans des appartements, mais aussi pour celles qui se déplacent dans tout le pays. C’est le cas des véhicules de livraison longue distance, par exemple.

Pour pallier le problème, le gouvernement Biden semble sur le point de financer des bornes de chargement publiques sur les cinq prochaines années.

Dans une loi approuvée récemment, environ 7,5 Mds$ seraient consacrés au chargement des véhicules électriques et à des projets qui y sont liés. L’objectif étant de parvenir à 500 000 bornes de chargement d’ici 2030.

Il se pourrait que 5 Mds$ soit également consacrés à des subventions accordées par le Département américain des Transports.

Mais, pour autant, le cabinet de consultants AlixPartners déclare qu’il faudrait bien plus d’argent pour bâtir un réseau de chargement public d’ici 2030… Environ 50 Mds$, à peu près, selon les estimations.

Les pelles & les pioches des routes zéro carbone

Alors qu’est-ce qu’il faut, pour implanter une borne de chargement publique fonctionnelle ? Eh bien, un peu plus d’éléments qu’il n’y paraît…

Chaque borne de chargement exige que trois entités travaillent ensemble, main dans la main.

Chaque borne exige l’intervention de 3 entités bien spécifiques

D’abord, il faut un site pour accueillir la borne : tout espace public peut accueillir un site de chargement (Walmart, un centre commercial, un parking public, etc.). Ensuite, il faut un fournisseur de matériel, une entreprise qui fournit les bornes de recharge. Et, enfin, il faut un fournisseur d’électricité : quelqu’un qui fournira l’électricité utilisée pour charger le véhicule.

Ces trois entités sont cruciales dans le déploiement des véhicules électriques sur nos routes. Ce sont, en quelque sorte, les pelles et les pioches du projet. La base. Mais, comme on peut l’imaginer, la coordination de ces trois entités peut être compliquée, surtout si l’on considère que nous aurons besoin de bornes de chargement dans tout le pays : les Etats et les gouvernements locaux entreront également en jeu…

Bref, il y a du pain sur la planche. Je vais suivre le sujet de près. Et, bien entendu, je vous tiendrai au courant.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

1 commentaire

Goufio 26 novembre 2021 - 18 h 22 min

Bonjour Ray
On parle du réchauffement changement climatique dû aux gaz à effet de serre et t’ose focalise sur le CO2 alors que ce gaz a un taux de concentration, donc cet affolement n’est pas justifié même si les gouvernements dépensent des sommes extravagantes contre le CO2

Reply

Laissez un commentaire