Accueil A la une Comment se préparer au rebond des biotechs

Comment se préparer au rebond des biotechs

par Ray Blanco
biotechs rebond bourse

Ces dernières semaines, j’ai martelé à de nombreuses reprises que certaines biotechs seraient en tête du peloton, lorsque le marché rebondira.

La FDA (Food and Drug Administration, le gendarme du médicament américain) fonctionne comme à la normale, en créant un vaste espace nous permettant de nous positionner sur certaines biotechs lorsque le moment sera propice.

Pour l’instant, nous attendons patiemment le bon moment pour passer à l’action…

Mais, entretemps, j’ai reçu deux ou trois e-mails me posant toutes sortes de questions. Des plus basiques, telles que “comment se comporter avec les actions”, jusqu’à “pourquoi certaines valeurs biotechnologiques semblent volatiles”.

Aujourd’hui, je vais tenter de prendre du recul et de revenir sur les fondamentaux, afin que vous puissiez vous préparer lorsque le marché se reprendra, et que certaines biotechs seront en tête du peloton.

Alors allons-y…

Qu’est qu’un essai clinique et pourquoi est-ce important ? 

Chaque médicament et instrument médical doit faire l’objet de tests cliniques avant que la FDA n’autorise sa mise sur le marché. Sa commercialisation donc. Chaque étape du processus est une “barrière” qui s’ouvre ou se ferme sur la suivante. Et les résultats d’une phase peuvent faire flamber l’action d’une société à des plus-hauts historiques, ou bien la faire dégringoler sur de nouveaux plus-bas.

Cet ensemble de phases et d’essais se décompose en trois catégories bien distinctes : les études précliniques, les essais cliniques et l’examen de la FDA.

Le graphique ci-dessous détaille tout ce processus…

phases essais cliniques

Comme vous pouvez le constater ci-dessus, les segments bleus représentent trois “barrières” distinctes.

L’étude préclinique correspond à l’hypothèse initiale, la création et le processus de test sur animaux. Si le succès est suffisamment au rendez-vous, dans cette partie, une société peut déposer une demande d’IND (“Investigational New Drug [Application]” : demande portant sur un nouveau médicament expérimental), pour débuter les tests sur humains.

Les essais cliniques représentent l’étape suivante et se décomposent en trois phases :

  • normalement, les essais de Phase I sont réalisés en administrant le médicament à un petit groupe de personnes en bonne santé, afin de tester sa sécurité et ses effets secondaires ;
  • en Phase II, on teste le traitement sur des personnes souffrant de la pathologie ciblée afin de vérifier si le médicament ou le matériel améliore leur état ;
  • et au cours de la Phase III, le traitement est administré à un groupe plus important encore de patients atteints de la pathologie, afin de rechercher encore plus de preuves qu’il est inoffensif et agit sans provoquer d’effets indésirables lorsqu’il est associé à d’autres traitements pris par les patients.

Dans le contexte actuel, la FDA attribue le statut “Fast Track” [NDR : procédure d’évaluation accélérée] à des sociétés qui développent des médicaments et des instruments médicaux liés à l’éradication ou au traitement du COVID-19.

La dernière étape consiste à déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA. Il s’agit de la NDA (“New Drug Application” : demande d’autorisation de mise sur le marché d’un nouveau médicament).

La FDA doit autoriser ou rejeter la demande sous dix mois. Ensuite, si le traitement est autorisé, le public peut y accéder.

Au sein de ce processus, les plus grands catalyseurs se situent à chaque étape des essais cliniques et de l’autorisation de mise sur le marché.

Et comme personne ne sait à l’avance comment chaque essai va se dérouler, il est courant que l’action d’une société fluctue énormément en fonction de l’efficacité du traitement ou de l’instrument.

Pourquoi telle biotech a-t-elle chuté/augmenté aujourd’hui ? 

Il existe de nombreux stades auxquels les essais d’une biotech peuvent produire des mouvements positifs ou négatifs.

Observons l’exemple de Novavax (NASDAQ : NVAX), le 24 mars : des nouvelles positives ont été divulguées, ce jour-là, concernant son dernier essai de vaccin expérimental contre la grippe : le NanoFlu. Cela a fait flamber l’action – de 30 % au moment où je rédige ces lignes.

Mais, si l’on regarde l’historique de cette société, toutefois, on constate que la valeur de NVAX a déjà été dix fois supérieure à celle d’aujourd’hui. Car les essais des biotechs peuvent être gratifiants mais également punitifs : en 2016, le vaccin expérimental de Novavax, concernant le virus respiratoire syncytial, a échoué lors d’un essai de phase avancée. Et l’action a chuté de 80 % du jour au lendemain, effaçant d’un coup 1,75 Md$ de capitalisation boursière.

Alors mon rôle consiste à dénicher, pour vous, les meilleures sociétés innovantes de leur secteur et à vous offrir, potentiellement, les meilleures chances de mettre le doigt sur les sociétés qui franchiront la ligne d’arrivée.

Pour les lecteurs de New Tech Insider, j’ai ciblé deux sociétés qui, selon moi, ont une bonne chance de développer un traitement contre le COVID-19. Et dans le contexte de cette crise qui nous entoure, la première qui développera un traitement efficace verra décoller son action, et pourrait rapporter très gros aux investisseurs. Cliquez ici pour en savoir plus.

Lorsque le marché rebondira, et que toute cette histoire sera derrière nous… les biotechs seront en tête du peloton.

J’espère avoir répondu à certaines de vos questions, mais si j’en ai ratées, n’hésitez pas à vous servir de la hotline que nous avons mise en place pour les poser.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire