Accueil A la une Comment stopper une pandémie

Comment stopper une pandémie

par Ray Blanco
pandémie coronavirus monde

Alors que les cas de coronavirus augmentent, et que de plus en plus de gens s’isolent…

On peut se demander comment on en est arrivé là.

Réponse rapide : rien n’était prêt pour que nous puissions réagir en déployant des tests.

La Corée du Sud a détecté son premier cas de COVID-19 le même jour que les Etats-Unis. Et à partir de là, elle a largement surpassé les Etats-Unis en matière de dépistage.

Du 17 janvier au 16 mars, la Corée du Sud a testé plus de 290 000 personnes là où les Etats-Unis n’en ont testées que 60 000. Edern vous a expliqué la méthode sud-coréenne basée sur un dépistage aussi massif que ciblé.

Et les résultats sont stupéfiants…

Il suffit d’observer le graphique ci-dessous…

courbe épidémie covid-19

La semaine dernière, les Etats-Unis ont renforcé les tests, et contrôlé 236 000 personnes au 23 mars. [Note de la rédaction française : nous en sommes à 60 000 depuis le début de l’épidémie ici.]

Mais est-ce que ce sera suffisant ?

Le système de santé va être mis sous pression, avec l’affluence de plus en plus de patients. Et le nombre de respirateurs et de masques nécessaires augmente chaque jour. L’économie va être durement touchée par ce retard, et de plus en plus d’Américains vont craindre le chômage.

Mais, heureusement, il y a de l’espoir.

Une nouvelle façon de tester 

La FDA s’est réveillée et recourt aux autorisations d’utilisation en urgence pour approuver davantage de solutions de test.

Il est crucial de soulager le système de santé. Et un renforcement du dépistage nous permettra “d’aplatir” la courbe de progression.

L’un des tests qui vient d’être autorisé pourrait même permettre aux Américains de se tester chez eux. [Note de la rédaction française : il s’agit des mêmes tests et des mêmes machines que ceux dont nous vous parlions vendredi.]

Je vous présente la PCR (polymerase chain reaction) [ACP, en français, pour amplification (ou réaction) en chaîne par polymérase, mais les scientifiques utilisent le plus souvent l’acronyme anglais]. La PCR permet aux scientifiques de prélever une toute petite quantité d’ADN et de dupliquer la séquence des millions de fois.

Lorsqu’on la duplique un nombre de fois suffisant, cela permet d’analyser et d’étudier un échantillon.

Par le passé, la PCR a été utilisée pour tout ce qui va de l’analyse d’anciens ADN à l’identification d’empreintes génétiques et la construction du génome humain… et, plus important encore, pour analyser des maladies infectieuses telles que le tout petit virus VIH.

Dans notre cas, l’obtention d’un échantillon assez vaste créerait un test très précis permettant de confirmer, ou infirmer, la présence du COVID-19.

Le test basé sur la PCR, proposé par Cepheid, vient juste d’être autorisé samedi dernier, ce qui a fait grimper l’action de sa maison-mère, Danaher Corp. (NYSE : DHR), de plus de 10 % avant l’ouverture de séance.

Dans une déclaration, le Docteur David Pershing, responsable en chef médical et technologique de Danaher, a indiqué ce qui suit :

“En cette période d’augmentation de la demande de services hospitaliers, les cliniciens ont besoin d’urgence d’un test de diagnostic à la demande permettant la gestion en temps réel des patients évalués en vue d’une admission en milieu hospitalier. Un test précis, réalisé à proximité du patient, pourrait tout changer et contribuer à soulager la pression exercée par l’apparition de l’épidémie de COVID-19 sur des services hospitaliers devant répartir correctement leurs ressources d’aide respiratoire et d’isolement.”

Dans un contexte où les cas augmentent de plus en plus, il est crucial de soulager le système de santé. Et un renforcement du dépistage nous permettra “d’aplatir” la courbe de progression. [Note de la rédaction française : le gouvernement français peine de son côté à disposer de suffisamment de réactif, car les principaux producteurs sont la Chine et les Etats-Unis.]

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire