Accueil A la une Coronavirus et géolocalisation : la méthode chinoise gagne du terrain