Accueil A la une Course à l’espace : comment investir ?

Course à l’espace : comment investir ?

par Ray Blanco
course espace

Virgin Galactic (NYSE : SPCE) a été fondée en 2004 pour s’emparer du marché du tourisme spatial.

Les investisseurs en quête de gains venus de l’espace se sont précipités sur les marchés. Et comme SPCE est la seule carte à jouer sur le “tourisme spatial”, le titre s’est emballé.

Depuis, plusieurs réussites ont propulsé l’entreprise à de nouveaux sommets.

L’année 2018 a été remarquable, pour elle : son premier vaisseau est allé dans l’espace pour la première fois. Et, un an plus tard, elle a renouvelé l’exploit.

Dès le milieu de l’année 2019, des centaines de personnes avaient réservé des places pour faire un tour dans l’espace… pour la modique somme de 250 000 $ par personne.

Et le développement d’un deuxième vaisseau a franchi une étape majeure, en décembre dernier, lorsque l’appareil a démontré qu’il supportait son propre poids au sol.

Alors pourquoi cette action flambe-t-elle ?

Au cas où vous ne l’auriez pas vu, SPCE a littéralement décollé depuis le début de l’année.

Elle affiche un gain de 300 % par rapport à ses plus-bas de décembre 2019. Mais une question demeure : Pourquoi ? Personne ne le sait vraiment.

En ce moment, tout est basé sur l’argument théorique suivant : ce que SPCE va peut-être devenir. Or, pour l’instant, l’entreprise n’est pas rentable. Aucun touriste n’est vraiment allé dans l’espace, et l’action n’est cotée en Bourse que depuis moins d’un an.

SPCE a peut-être été aidée par la quête spatiale d’un autre milliardaire…

Le 6 février 2020, Elon Musk a annoncé que SpaceX avait l’intention d’entrer en Bourse via un spin-off (scission d’activités). Cela consiste à créer une société indépendante en vendant ou distribuant de nouvelles actions d’une entreprise existante ou de la division d’une société parente.

En procédant ainsi, Elon Musk a l’intention de fournir d’ici cet été un service Internet venu de l’espace.

Les investisseurs en quête de gains venus de l’espace se sont précipités sur les marchés. Et comme SPCE est la seule carte à jouer sur le “tourisme spatial”, le titre s’est emballé.

spce graphe bourse

Cours de SPCE depuis le 11 février. Une chandelle correspond à une heure. La journée du 20 est particulièrement impressionnante : l’action a navigué de 42,49 $ à 30,78 $ dans la journée.

Deux types d’investisseurs ont provoqué l’envol de SPCE. 

En “achetant la nouvelle”

Ce sont les gens qui ont réellement cru au potentiel de SPCE. Ils ont étudié le secteur, bâti leurs propres arguments théoriques et se sont jetés à l’eau. Il est très probable qu’ils ont été les premiers à faire grimper le cours et qu’ils avaient une longueur d’avance.

Les “swing traders”

Beaucoup de traders tentent de spéculer sur l’emballement d’un titre en se positionnant en mode “swing trading“. En gros, il s’agit de tenter de profiter d’une variation soudaine du cours. Et ces trades ne sont maintenus que deux ou trois jours, tout au plus, en général.

Comment en profiter ?

En ce moment, cette action est extrêmement volatile.

Lundi encore, malgré le coup de tabac, le cours de SPCE a fluctué entre 29 $ et 35 $, dans les deux sens. Il est donc impossible de prévoir ce qui va lui arriver d’une heure à l’autre ni, à plus forte raison, sur une séance.

Pour tirer parti de SPCE, le meilleur moyen consistait à devancer les folles fluctuations constatées récemment.

D’ailleurs, les lecteurs de NewTech Insider entendent parler de cette opportunité depuis août 2019. A l’époque, l’action cotait 10,38 $ seulement. Les lecteurs qui se sont positionnés en suivant mes recommandation d’achat et de vente ont pu réaliser un gain pondéré moyen de 164,42 % sur cette action.

Et je pense que ce n’est que la partie visible de l’iceberg, en matière d’investissement sur le secteur spatial…

Mais quand bien même, je ne recommande pas d’acheter SPCE en ce moment…

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire