Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies Décryptage de l’arnaque crypto la plus répandue, le pump and dump

Décryptage de l’arnaque crypto la plus répandue, le pump and dump

par Florian Darras
pump and dump crypto

Le pump and dump, cette escroquerie connue sur les marchés actions a été remise au goût du jour sur celui des cryptomonnaies. Ce jeune marché encore fragile s’avère être un véritable terrain de chasse pour s’adonner à diverses manipulations.

Le pump and dump, manipulation de marché visant à “pomper/liquider” un titre financier, est également connu sous le nom d’arnaque à la bouilloire.

Si les métaphores sont déjà parlantes, laissez-moi vous décrire le principe.

La cible idéale : des altcoins avec des volumes faibles et peu liquides

Pour commencer, les escrocs se mettent en quête de titres peu capitalisés et avec de faibles volumes d’échanges. Sur le marché des cryptos, les altcoins peu liquides, s’y prêtent particulièrement bien.

La cible repérée, ils commencent à accumuler des jetons en quantité. Dans le même temps, pour attirer d’autres spéculateurs, tous les réseaux de communication sont bons : Twitter, Facebook, YouTube, etc.

Pour faire frémir la bouilloire, une stratégie efficace consiste à créer en amont, des groupes de discussions sur Telegram qui sont dédiés à cela. Les membres du groupe, des investisseurs lambda sont tenus au courant du prochain pump.

pump and dump scheme

Source : The Anatomy of a Cryptocurrency Pump-and-Dump Scheme – Jiahua Xu, Benjamin Livshits

Tout va alors très vite, lors de l’annonce de la cible, ils espèrent acheter le plus tôt possible et revendre au plus haut.

Une masse soudaine d’acheteurs combinée à des fake news

Si les volumes générés par ces fraîches acquisitions ne peuvent rester longtemps confidentiels (les volumes extraordinaires sont vites repérés sur une crypto qui était en sommeil), de fausses rumeurs peuvent venir s’ajouter à la combine. Elles permettent d’asseoir une [fausse] crédibilité aux subits mouvements de cours.

La bouilloire se retrouve en ébullition sous l’effet soudain d’acheteurs en surnombre. Lorsqu’elle siffle, que le cours est monté de plus de 100 %, 150 % voire au-delà, il est temps d’éteindre le feu.

Le dump est alors tout aussi brutal. Une poignée de minutes, voire secondes, après le pump, les positions sont liquidées.

Evidemment ce sont les instigateurs de la manipulation, ceux qui ont acheté au plus bas, qui se servent les plus beaux profits. Le contrôle qu’ils exercent sur l’opération leur permet de vendre de manière optimisée.

Autres gagnants de ces manipulations, les plateformes de trading qui récupèrent au passage, inopinément ou non, des commissions sur les transactions. Cryptopia et Yobit seraient les plus coutumières du fait, révèle l’étude citée précédemment (The Anatomy of a Cryptocurrency Pump-and-Dump Scheme).

Si les investisseurs les plus rapides peuvent réaliser des plus-values intéressantes, d’autres y perdent leur chemise en ayant acheté trop haut, un jeton subitement délaissé…

Par bien des égards, le pump and dump reprend le principe d’une pyramide de Ponzi, les premiers arrivés sont les premiers servis, mais l’étau se referme rapidement.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire