Accueil A la une Devons-nous nous attendre à un nouveau krach ?

Devons-nous nous attendre à un nouveau krach ?

par Jonas Elmerraji
crash bourse

Cela semble difficile à croire, mais l’indice S&P 500 était dimanche à seulement 1,5 % de son plus haut niveau de l’Histoire.

D’autres grands indices – comme le Nasdaq Composite, centré sur la technologie –atteignent déjà des altitudes record cet été.

Les records de niveaux ne sont pas une anomalie en Bourse

La question est évidente : combien de temps les actions peuvent-elles se maintenir à des niveaux aussi élevés ?

La réponse pourrait vous étonner !

Il s’avère que les records de niveaux ne sont pas une anomalie en Bourse. En réalité, ils sont même plutôt la norme.

Sur les six dernières décennies, le S&P 500 a passé environ 60 % des sessions en Bourse à 10 % ou moins d’un record historique.

Contrairement aux croyances populaires, un compte à rebours vers le krach ne se déclenche pas dès que le S&P 500 atteint un nouveau record.

Voyez un peu :

S&P 500 depuis 1980

Le S&P 500 depuis 1980.

Dans le graphique ci-dessus, les sessions à 10 % ou moins d’un record historique sont indiquées en bleu. Toutes les autres sont en rouge.

Il n’est pas difficile de voir pourquoi les investisseurs sont sceptiques lorsque les cours atteignent des niveaux spectaculaires. Entre 2000 et 2013, des années formatrices pour beaucoup des acteurs boursiers actuels, les nouveaux records ne duraient pas. En prenant un peu de recul, cependant, il apparaît clairement que c’est plutôt cette décennie qui était anormale.

Les plus beaux gains d’un cycle boursier sont réalisés pendant les derniers instants d’une hausse

Moralité : les marchés peuvent tout à fait se maintenir à des niveaux records suffisamment longtemps pour mettre les investisseurs mal à l’aise.

Dans le contexte de 2020, avec un marché particulièrement compliqué, le message qu’il faut retenir est le même depuis un bon moment maintenant : continuez d’acheter ce qui fonctionne bien.

A ce stade, le S&P 500 ne devrait pas tarder à atteindre à nouveau des altitudes sans précédent… lorsque ce sera le cas, certains exigeront que l’on calcule précisément la date du prochain krach.

C’est une erreur.

L’une de mes collègues a récemment fait une remarque, en plaisantant… mais elle dit tout ce qu’il y a à savoir sur le marché en ce moment : « Que sait-on des records historiques ? Nous savons qu’ils ne sont pas battus sur un marché baissier. »

Les plus beaux gains d’un cycle boursier sont réalisés pendant les derniers instants d’une hausse. La Fed noie le marché dans les liquidités : impossible de dire quand la hausse va cesser.

Mieux encore, comme je l’ai déjà évoqué par le passé, en concentrant vos investissements sur les entreprises les plus performantes dans un environnement d’investissement en crise, vous pourrez éviter chaque mois 97 % des entreprises les plus décevantes.

Une bonne raison de plus de rester concentré sur la technologie cet été !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire