Accueil A la une Du firmament au naufrage, les leçons à tirer de Nokia

Du firmament au naufrage, les leçons à tirer de Nokia

par Ray Blanco

Vous vous souvenez sans doute de la société finlandaise qui a dominé la téléphonie mobile dans les années 1990 et jusqu’au début des années 2000. Nokia était alors le fleuron européen de la téléphonie mobile.

En 2000, la société a lancé son modèle emblématique le Nokia 3310, surnommé la “brique“. A l’époque, ce téléphone est devenu un must, tant pour sa forme que pour ses fonctions… et parce qu’il était quasiment indestructible.

Le téléphone s’est très bien vendu : plus de 120 millions d’unités !

A cette époque, Nokia représentait 4 % du PIB finlandais et 70 % de la capitalisation boursière du Helsinki Stock Exchange (ou Nasdaq Nordic).

nokia 3310

Le Nokia 3310, le téléphone le plus vendu du début des années 2000. D.R.

Mais le 3310 de Nokia a fini par devenir obsolète. Et Nokia s’est laissée distancer sur le marché très concurrentiel du smartphone.

Un article de 2015 décrit la disgrâce de Nokia, et invoque trois raisons : une technologie inférieure à celle des téléphones d’Apple, l’arrogance de ses principaux dirigeants et un manque de vision.

En 2013, Nokia a revendu sa branche téléphonie à Microsoft. Après quoi, la société s’est concentrée sur son cœur de métier : le hardware et les licences.

Et à l’annonce de la 5G, Nokia était certaine, apparemment, de redresser ses perspectives…

Le nouvel espoir de Nokia 

C’est en 2017 que la 5G a été annoncée pour la première fois. Et les sociétés internationales de télécommunications se sont lancées dans la course pour être les premières à s’emparer de parts de marché.

Dès le début de l’année 2018, elles ont annoncé qu’elles étaient en avance sur le calendrier de déploiement des réseaux 5G.

L’an dernier, Nokia faisait encore partie des principaux acteurs, dans l’univers mondial des équipements de télécommunication… et s’était emparée de 15 % de parts de marché, dans le monde, comme le montre le graphique ci-dessous, se plaçant à la deuxième place mondiale.

marché telecoms

Pourtant, alors même que Huawei a été écartée par le gouvernement américain, Nokia n’a pas réussi à accomplir des avancées significatives en vue du déploiement de la 5G.

Qu’est-ce qui a mal tourné ?

Les mêmes problèmes ayant gangréné son activité smartphone ont gangréné le déploiement de sa 5G : une inefficacité opérationnelle, une concurrence majeure et l’incapacité de suivre le rythme des progrès technologiques autour d’elle.

Ajoutez à cela l’énorme coût de déploiement des produits 5G et vous en déduirez pourquoi Nokia est en difficulté.

En début de semaine, son P-DG, Rajeev Suri, a quitté ses fonctions en raison de son incapacité à faire passer Nokia devant ses concurrents de la 5G.

Reste à savoir si un changement de direction redressera le navire. Mais je pense que cette société souffre d’autres choses qu’une simple incapacité à innover.

Elle semblait prête à s’emparer d’une énorme part du déploiement de la 5G, si elle s’était simplement ressaisie.

Lorsque vous vous poserez la question de savoir qui sera le premier à déployer la 5G, tenez compte des leçons à tirer du cas Nokia.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire