Accueil Santé et BiotechCannabis médical L’échappée du cannabis, c’est maintenant !

L’échappée du cannabis, c’est maintenant !

par Ray Blanco
légalisation cannabis usa

[Aux Etats-Unis, la vague de légalisation du cannabis, Etat par Etat, se poursuit. Et cela se ressent dans les chiffres : les ventes de cannabis ont progressé de 49 % entre 2019 et 2020. Reste encore à régler la question de l’accès aux banques mais cela va dans le bon sens !]

En 2020, aux Etats-Unis, les ventes de cannabis ont atteint la somme record de 17,5 Mds$. C’est une progression de 46 % par rapport à 2019. Ce qui est encore plus important, toutefois, c’est ce qu’il va se passer ensuite… car les ventes continuent de progresser dans les 15 Etats ayant autorisé l’usage récréatif comme dans les 36 Etats ayant autorisé l’usage médical.

Ces ventes ont progressé encore plus nettement dans les Etats dans lesquels le marché « a plus de maturité ». C’est le cas du Colorado et de l’Oregon où le cannabis est légal depuis des années maintenant. Mais ce n’est qu’un début… Bon nombre d’Etats finiront par rallier le mouvement, d’un point de vue médical comme récréatif.

Et n’oublions pas la promesse d’une prochaine légalisation au niveau fédéral…

Cannabis : les ventes dans les starting-blocks

L’élection du 3 novembre a statué sur bien d’autres choses que le nouvel occupant de la Maison-Blanche… Une vague de nouveaux Etats a ouvert la porte à la légalisation du cannabis.

Les ventes de cannabis vont poursuivre leur progression

Les huit millions d’habitants de l’Arizona ont déjà intégré le club du cannabis à usage récréatif. Le Mississippi, où se trouvait le seul site de culture de cannabis légal des Etats-Unis, a décidé d’ouvrir à ses trois millions d’habitants la porte du cannabis médical. Le Dakota du Sud est passé d’une absence de légalisation au vote de l’usage médical et récréatif. Le Montana a voté en faveur d’un usage récréatif, également.

N’oublions pas non plus le New Jersey. Avec neuf millions d’habitants, le New Jersey va devenir un puissant marché du cannabis, dans le nord-est. Le marché du New Jersey pourrait être encore plus important, à court terme, dans la mesure où les habitants des Etats voisins alimenteront également les ventes tout en mettant la pression sur leurs Etats pour qu’ils changent de position.

Cela signifie que les ventes de cannabis vont flamber dans cinq Etats regroupant une population de 20 millions d’habitants. Et ce, sans même parler de New York qui, à lui seul, est en passe de devenir l’un des plus grands marchés intérieurs du pays.

Mais, vous vous en doutez, cela va au-delà d’une petite poignée d’Etats… La vice-présidente Kamala Harris a renouvelé son intention d’agir en faveur d’une légalisation du cannabis au niveau fédéral. Pour rappel, elle comptait parmi les principaux défenseurs de la loi MORE (Marijuana Opportunity Reinvestment and Expungement Act) lorsqu’elle siégeait au Sénat. 

SAFE Act, MORE Act : bientôt le sésame bancaire ?

Ensuite, il y a la loi SAFE (Secure and Fair Enforcement Banking Act) de 2019… Cette loi financière qui permettrait aux entreprises du secteur du cannabis légal d’utiliser l’intégralité du système bancaire. En ce moment, les banques n’ont pas le droit d’avoir des relations commerciales avec elles, sous peine d’enfreindre la loi fédérale.

Cet accès aux banques va réellement améliorer les résultats des entreprises du cannabis. En ce moment, elles sont contraintes de manipuler des espèces, ce qui est coûteux, ou bien de recourir à des moyens de transaction indirects relevant du bricolage.

Cet accès aux banques va réellement améliorer les résultats des entreprises du cannabis

Et même le Fisc américain (IRS) n’apprécie pas cette situation. Gérer les impôts des entreprises du cannabis, actuellement, revient en quelque sorte à avoir affaire à quelqu’un qui rembourse son crédit avec des seaux remplis de pièces de monnaie… Alors, oui, ces espèces ont cours légal, mais l’IRS préfère les paiements électroniques, et ainsi éviter la manipulation d’espèces exigeant de la main-d’œuvre.

L’an dernier, la loi SAFE a été adoptée à la Chambre des représentants mais stoppée au Sénat. Toutefois, les sénateurs démocrates en font une priorité, et le MORE Act – loi encore plus vaste – est également à l’ordre du jour cette année…

Le contrôle de la Chambre Haute ayant changé de mains, la probabilité que le SAFE Act – ou quelque chose d’encore plus vaste – arrive sur le bureau du président en 2021 vient de grimper de manière exponentielle. Ce serait une bonne chose car cela représenterait une vraie manne de croissance supplémentaire pour le marché du cannabis ainsi que toutes les entreprises concernées…

Un pas de plus vers une légalisation fédérale ?

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire