Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies En images – Bitcoin, Gilets jaunes et chasse au trésor

En images – Bitcoin, Gilets jaunes et chasse au trésor

par Vanessa Popineau
fresque bitcoin gilets jaunes

 « La Liberté guidant le peuple 2019 », de PBOY.

Quel point commun peut-il y avoir entre Eugène Delacroix, peintre romantique du XIXe siècle, les Gilets jaunes, mouvement contestataire bien actuel, et le Bictoin, la célèbre crypto que tout le monde voulait mettre en portefeuille. Eh bien c’est tout simple, tous trois ont été réunis au sein d’une imposante fresque murale. Une fresque réalisée par le street-artiste Pascal Boyart (PBOY), dans le 19e arrondissement de Paris.

Rebaptisée pour l’occasion « La Liberté guidant le peuple 2019 », l’œuvre soutient ouvertement les Gilets jaunes. Pour autant, elle s’éloigne finalement très peu du tableau original dont elle est inspirée (1830). On y retrouve donc une Marianne, coiffée de son réglementaire bonnet phrygien, bien déterminée à en découdre avec le pouvoir, menant le peuple à la révolte drapeau tricolore et baïonnette à la main. Gavroche aussi est présent. Mais il a troqué sa célèbre casquette pour un (plus actuel) masque à gaz, ses pistolets contre des pierres et son veston contre un gilet jaune.

1 000 $ en Bitcoin à gagner

Publié le 7 janvier dernier par l’artiste lui-même sur son compte Instagram (entre autres), le cliché de cette fresque a rencontré un certain succès sur les réseaux sociaux. D’abord parce qu’elle est très actuelle. Ensuite parce qu’elle renferme un secret technologique. En effet, comme l’explique Pascal Boyart sous sa publication, « cette fresque cache une énigme qui permet à celui qui trouve la solution d’empocher 1 000 €* en Bitcoin (0,28 btc). Il s’agit en quelque sorte de la première chasse au trésor street art ».

Pour la petite histoire, le mystère a rapidement été résolu la semaine suivante. En effet, l’artiste a annoncé sur son blog que le code avait été décrypté. Les gagnants « ont réussi à trouver les indices qui les ont menés à trouver la ‘clef privée’ qui leur a donné accès aux fonds (0,2891btc, environ 1 000 $* au cour du jour), puis les ont transférés sur leur adresse. » Il a ensuite , avant dévoilé la solution.

Et elle était plutôt coriace à décrypter. Comme le révèle Antoine Ferron, l’un des heureux gagnants( mais aussi expert crypto et CEO de BitLogiK) : « Il faut bien noter que même en connaissant les 12 mots mais sans leur ordre, cela fait encore 500 millions de combinaisons possibles. Alors, si en plus il manque des mots, cela fait des milliers de milliards. »

Quoi qu’il en soit, voilà une manière originale de traiter un sujet qui, on le sait, fait les choux gras de la presse depuis de nombreux mois. Mobilisations, revendications, manifestations… sympathisants, opposants… Castaner, castagne, battage médiatique… et de devantures de boutiques… tous les éléments d’une grogne durable sont là et bien partis pour rester.

Pour lire le récit des gagnants, c’est par ici : https://bitcoin.fr/recit-de-la-decouverte-des-bitcoins-dans-la-fresque-la-liberte-guidant-le-peuple-2019/

bitcoin gilets jaunes

La fresque est également un écho à cette photo ayant beaucoup circulée aux débuts des mobilisations en décembre. Mais que diable venait faire le Bitcoin dans la mobilisation des Gilets jaunes ?

*Dollars ou euros ? Pascal Boyart utilise les deux devises, la première sur son blog, la seconde sur son compte Instagram…

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire