Accueil Internet & CommunicationsInfrastructures & Hardware L’enchère 107 fera du couple 5G/Halo-Fi une réalité

L’enchère 107 fera du couple 5G/Halo-Fi une réalité

par Ray Blanco
5G Halo-Fi

Si vous avez déjà traversé l’Amérique rurale en voiture, vous avez forcément remarqué ces immenses antennes disgracieuses dont sont équipées certaines maisons.

Cette enchère changera fondamentalement la manière dont nos appareils mobiles se connectent à l’Internet haut débit

Dans les cours, et parfois sur les toits, ces grosses antennes paraboliques ont gagné en popularité vers la fin des années 1980 : elles permettaient alors aux consommateurs de capter des chaînes de télévision dans les régions où le câble n’était pas disponible ou, dans les régions câblées, d’avoir accès à plus de chaînes encore.

Mais aujourd’hui, ces systèmes satellitaires sont devenus obsolètes – en plus de prendre énormément de place… pas seulement dans votre cour, mais aussi en termes de fréquences radio. En effet, les antennes de ce type utilisent généralement la bande C, une portion du spectre micro-ondes.

Les raisons qui font de la bande C une excellente gamme de fréquences pour transmettre des vidéos et de l’audio haute-fidélité depuis une orbite géostationnaire, à 35 000 kilomètres de nous, en font aussi une technologie idéale pour transmettre des données ici, sur Terre… plus particulièrement via la 5G.

Ce qui nous amène à l’enchère 107…

Pour répondre aux besoins de la 5G, la Commission fédérale américaine des communications (FCC) souhaite recycler une portion de la bande C et la consacrer aux appareils mobiles. Le 8 décembre 2020, elle mettra donc aux enchères 5 684 licences 5G sur la bande C.

Cette enchère changera fondamentalement la manière dont nos appareils mobiles se connectent à l’Internet haut débit, ouvrant au passage une nouvelle voie dans la transmission de données. Ainsi, elle pourrait bien faire du couple 5G/Halo-Fi une proche réalité…

La 5G accélère…

Aux Etats-Unis, les investissements dans la 5G s’accélèrent. Verizon prévoit par exemple d’investir jusqu’à 18 Mds$ dans la 5G et d’autres travaux d’infrastructures. Des investissements similaires sont prévus chez AT&T, sans compter quelques montants généreux attendus de la part de plus petits acteurs.

Le phénomène n’est cependant pas circonscrit aux seuls États-Unis.

L’enchère sur la bande C y sera, certes, ouverte en décembre pour les entreprises de 5G, mais l’association mondiale des fournisseurs d’accès mobile indique aussi que 23 pays différents ont ouvert cette partie du spectre aux opérateurs 5G, ce qui devrait pousser à la hausse les ventes d’équipement dans ces pays aussi…

A la veille du lancement de la 5G aux Etats-Unis, il est essentiel de comprendre l’importance de cette fameuse enchère 107 car nombreux sont les observateurs qui considèrent ces nouvelles fréquences comme la pièce maîtresse du puzzle 5G/Halo-Fi. 

Pourquoi la bande C est-elle importante pour la 5G (et le Halo-Fi) ?

Pour le concevoir, il faut d’abord comprendre comment fonctionne la transmission radio. Et, pour faire simple, il est d’abord question d’équilibre entre la quantité de données et la portée. Grosso modo, plus il y a d’informations dans une transmission, moins elle peut aller loin.

Les ondes millimétriques, par exemple, sont spectaculairement rapides. Mais, dans les tests en conditions réelles auxquels j’ai assisté jusqu’à maintenant, le matériel actuel ne peut pas maintenir ces vitesses maximales sur une distance plus grande qu’un pâté de maisons.

La bande C est constituée des fréquences électromagnétiques situées entre 4GHz et 8GHz. La FCC prévoit d’ouvrir les 280MHz les plus bas de ce spectre aux opérateurs 5G (les opérateurs satellitaires existants pourront conserver le reste de la bande C). Ces fréquences micro-ondes offrent un bon équilibre entre la portée et la capacité de données.

bande C 5GSelon Samsung, la bande C pourrait être une partie cruciale du spectre pour permettre un accès à la 5G
dans l’ensemble des États-Unis
 

L’accès à une partie de la bande C permettra aussi aux appareils 5G d’utiliser une combinaison de bandes basses, moyennes et hautes, avec des ondes millimétriques, pour offrir un spectre large capable de contourner les obstacles physiques à la transmission entre l’appareil et la tour et ainsi d’assurer une capacité suffisante à mesure que la 5G deviendra plus répandue.

Cela pourrait aussi aider à mettre le Halo-Fi sur la voie rapide, notamment en diminuant le trafic sur les parties déjà disponibles du spectre.

Une enchère à 35 Mds$

La bande C est invisible, certes, mais elle n’en est pas moins précieuse – selon Morgan Stanley, l’enchère devrait s’élever entre 26 Mds$ et 35 Mds$. L’acteur le plus susceptible de la remporter est Verizon.

Un futur catalyseur de poids pour les investisseurs

Si AT&T a quelques contraintes budgétaires, Verizon a à la fois la trésorerie disponible et le besoin d’espace dans le spectre 5G aux Etats-Unis.

T-Mobile est aussi un acteur attendu, mais à plus petite échelle. L’opérateur a augmenté ses lignes de crédit disponible jusqu’à 5,5 Mds$, afin de pouvoir signer un gros chèque en décembre.

Il est important de se souvenir que cet enthousiasme pour la bande C, chez les fournisseurs d’accès, se traduit directement en profits potentiels pour les fournisseurs d’infrastructures 5G – d’où l’intérêt de s’intéresser à ces acteurs Pelles & Pioches.

En effet, les fournisseurs d’accès souhaiteront capitaliser sur leurs investissements et rendre ce spectre accessible aux abonnés immédiatement… et la FCC les obligera aussi à le faire dans le cadre de l’accord de participation à l’enchère !

Un futur catalyseur de poids pour les investisseurs qui auront pris position dans les acteurs Pelles & Pioches de la 5G les mieux placés

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire