Accueil Energies et transports « L’énergie nucléaire est idéale pour lutter contre le réchauffement climatique »

« L’énergie nucléaire est idéale pour lutter contre le réchauffement climatique »

par Edern Rio

Dans un billet publié le 29 décembre, intitulé « Ce que 2018 m’a appris« , Bill Gates listait les événements qu’il avait considérés importants cette année. Une partie était consacrée à l’énergie et il écrivait :

« […] Le seul moyen d’empêcher les pires scénarios du réchauffement climatique est de réaliser des percées technologiques dans les énergies propres. Certains pensent que nous avons tous les outils pour y parvenir […], mais le solaire et l’éolien sont des sources d’énergie intermittentes […]

L’énergie nucléaire est idéale pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est la seule source d’énergie qui n’émet pas de CO2 et qui peut fonctionner 24h par jour toute l’année. »

Et il ajoutait :

« Nous pouvons résoudre les problèmes des réacteurs actuels par l’innovation […] J’espère persuader les dirigeants américains d’investir dans ce secteur. »

Bill Gates investit dans la recherche sur la fusion nucléaire par le biais de son fonds Breakthrough Energy Ventures. Et ce n’est qu’un parmi les nombreux milliardaires des nouvelles technologies qui se préoccupent du problème. Jeff Bezos y travaille également. A vrai dire, c’est tout un écosystème de startups industrielles qui travaille sur la question.

Un appel à relancer le nucléaire américain

D’une part, elles travaillent à rendre réels des réacteurs à fusion nucléaire. La fusion, bien que difficile à mettre en œuvre, se présente réellement comme une énergie propre et surpuissante ne produisant que très peu de déchets radioactifs.

D’autre part, ces entreprises travaillent à réduire les déchets de la fission nucléaire. TerraPower, principalement financée par Bill Gates, travaille depuis 10 ans sur plusieurs réacteurs dits de quatrième génération, notamment la technologie des réacteurs à ondes progressives.

Un partenariat avait été signé avec la Chine en 2015 pour y développer un prototype. Hélas, les nouvelles règles concernant les transferts de technologie entre les Etats-Unis et la Chine rendent ce projet bien incertain. Pas étonnant dès lors que Bill Gates qui a beaucoup investi dans ce domaine appelle le gouvernement américain à financer un prototype sur son territoire !

Le sujet de la recherche dans le nucléaire devient de plus en plus important. Chez nous, qui sommes encore le deuxième producteur d’énergie nucléaire mondial, l’association Progrès Nucléaire milite pour relancer la recherche notamment sur les réacteurs à sels fondus (RSF), de petites unités qui promettent une grande sécurité et de faibles déchets nucléaires.

Etienne Henri vous avait présenté ces réacteurs au thorium en 2017. Ses articles sont plus que jamais d’actualité, notamment celui où il explique les raisons pour lesquels cette technologie datant de 1964 n’est pas exploitée.

Dans un monde où l’urgence climatique est devenue une problématique cruciale, pour ne pas dire vitale, il est tout de même déprimant que seule la Chine accepte de financer la recherche sur le nucléaire !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

1 commentaire

Etmerci 29 janvier 2019 - 23 h 13 min

La technologie peut être à double tranchant sans lois solides et internationales.
Car il suffit que quelqu’ un fait une percée en avant et contrôlera tout et prendra les reines du monde
si c’ est un bon on est bon et si c’ est un autre vous connaissez la chanson ! Aie Aie Aie Ayayaie ….

Reply

Laissez un commentaire