Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies Est-ce le moment d’acheter du bitcoin ?

Est-ce le moment d’acheter du bitcoin ?

par Ray Blanco
spéculation bitcoin bourse

[Après sa dernière grosse flambée boursière, le bitcoin semble reprendre son souffle. Serait-ce le bon moment pour investir ? Très soutenu, notamment par PayPal, il pourrait bien reprendre très vite son ascension. Une bonne nouvelle ? Restons prudents, il y a trop de similitudes avec 2018… et on sait comment cela s’est terminé.]

Le bitcoin a fait les gros titres récemment, en raison de sa récente flambée au-delà des 40 000 $.

Ensuite, il est retombé. Et depuis, il fluctue.

Il y a énormément de similitudes entre aujourd’hui et 2018

Certains disent que cette fois, ce n’est pas pareil. PayPal (NASDAQ : PYPL) soutient à présent la cryptomonnaie, les banques sautent dans le train et beaucoup le comparent à l’or, en tant qu’actif.

Mais, si l’on regarde de plus près, on constate énormément de similitudes entre aujourd’hui et 2018…

Et, de ce point de vu, le réveil pourrait être brutal si les choses tournent mal à nouveau. Retour sur une euphorie boursière et les leçons qu’elle nous a laissées… 

2017/2018 : itinéraire d’une euphorie boursière 

En mars 2016, l’un de mes confrères – que j’appellerai John par souci de confidentialité – a prêté l’oreille à tout le battage médiatique suscité à l’époque par le bitcoin et les cryptomonnaies.

Se disant qu’il s’agissait d’un engouement passager, et de quelque chose d’absurde, il a travaillé dur et placé son argent dans son compte épargne retraite sans trop se poser de questions.

Il a qualifié le bitcoin de “fausse monnaie” et décrété qu’il n’avait aucune valeur. Sans aucun produit auquel l’adosser, il ne voyait pas pourquoi on en faisait toute une affaire.

Ensuite, le cours du bitcoin a bondi de 400 $ à 600 $. Puis de 600 $ à 1 200 $. Et de 1 200 $ à 4 000 $. Et encore de 4 000 $ à 8 000 $…

bitcoin bourse 2014 2018

Les médias financiers ne se lassaient pas du bitcoin. Les gros titres affirmaient qu’il pourrait facilement atteindre les 20 000 $. D’autres analystes affirmaient que rien ne pourrait stopper son ascension vers les 100 000 $ d’ici fin 2017.

La peur de passer à côté de quelque chose (“FOMO”, en anglais : fear of missing out) devenant trop forte, John est passé à l’action.

Il a regardé son compte en banque et prélevé seulement l’argent qu’il était prêt à perdre.

Et le 12 décembre 2017, il a acheté 198 $ de bitcoin et 298,60 $ d’ethereum, l’autre valeur phare de l’univers des cryptomonnaies. Le cours du bitcoin était alors à 17 280,01 $ et celui de l’ethereum à 638,50$. 

2018 : la bulle du bitcoin éclate 

D’abord, la semaine s’est bien déroulée pour ses deux achats. Même si le cours du bitcoin a un peu baissé, l’élan de l’ethereum lui a rapporté un gain net. Aucun signal d’alarme pour l’instant, mais cela n’avait rien à voir avec la progression explosive enregistrée en début d’année.

Et puis, le 22 décembre 2018, la bulle a éclaté : tout le marché des cryptomonnaies s’est effondré, et le compte de John a basculé dans le rouge.

John a conservé sa position jusqu’au 31 mars 2018.

Mortifié, il a vendu ses deux lignes et récupéré 80,75 $ sur le bitcoin et 187,87 $ sur l’ethereum. En tout, il a enregistré une perte de 45,91 % s’élevant à 227,98 $. Et il n’était pas le seul…

Des millions de personnes ont perdu de l’argent alors que le bitcoin dégringolait encore l’année suivante avant, finalement, de trouver un plus-bas à près de 3 000 $ fin 2018.

Et même s’il est facile de dire “je te l’avais bien dit”, on a beaucoup de choses à apprendre de ceux qui se sont fait aspirer dans la folie du bitcoin. 

Les leçons à tirer de 2018 

On entend souvent cette expression : “Achetez la rumeur, vendez la nouvelle”. John avait entendu parler du bitcoin des années plus tôt, alors qu’il se négociait à moins de 100 $.

Il n’est pas passé à l’action, cela dit, avant que les médias financiers ne s’emparent du rally, et que le cours ne se soit déjà envolé au-dessus des 10 000 $.

Ce fut sa première erreur : il s’est laissé entraîner par la peur de passer à côté de quelque chose, et il l’a payé cher.

La deuxième erreur est la suivante : il n’a pas fixé à l’avance ses propres règles d’investissement. Par exemple, s’il s’était fixé une “limite psychologique” sur des gains ou des pertes de 25 %, il aurait pu réduire ses pertes rapidement et aurait pu récupérer plus de 20 % de son investissement.

Certaines choses étaient correctes, toutefois, dans sa démarche.

Il n’a pas utilisé l’argent du ménage pour tenter de réaliser un énorme gain. Il a choisi d’investir uniquement une somme qu’il pouvait perdre sans sombrer dans le désespoir.

De plus, John n’a pas doublé la mise pour récupérer ses pertes lorsque les prix ont chuté.

S’il l’avait fait, il se serait retrouvé encore plus dans le rouge, dans la mesure où les prix ont continué à chuter pendant neuf mois, après la vente de ses cryptomonnaies. 

Alors ? Que faire sur le bitcoin en 2021 ?

Le marché du bitcoin est trop spéculatif

Selon moi, si vous vous placez dans une perspective de long terme, alors je dirais que non. Ce n’est pas le moment d’investir dans le bitcoin. En ce moment, le marché du bitcoin est trop spéculatif. Les fluctuations journalières de 20 % ne sont pas rares.

Donc, si vous avez l’intention de vous lancer, ne misez pas tout ce que vous avez. Mesurez vos positions, évitez les engouements passagers et fixez-vous des règles de trading avant d’ouvrir votre position.

C’est particulièrement vrai lorsque vous vous positionnez sur des actifs très volatils tels que les cryptomonnaies et les petites capitalisations technologiques.

En consacrant deux minutes à la planification, vous pourrez vous épargner de perdre votre chemise la prochaine fois que vous achèterez une valeur “tendance”.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire