Accueil A la une Et si le cannabis thérapeutique pouvait résoudre la crise des opioïdes ?

Et si le cannabis thérapeutique pouvait résoudre la crise des opioïdes ?

par Ray Blanco
cannabidiol

La plus grande crise guettant les Etats-Unis à l’heure actuelle n’est pas la guerre commerciale. Il ne s’agit pas non plus de l’immigration, ni de ce qui se passe des deux côtés de la Chambre des représentants, à Washington.

La plus grande crise – et peut-être la plus compliquée à résoudre – est celle des opioïdes.

Rien qu’en 2015, on estime que cette épidémie aurait coûté 504 Mds$ aux Etats-Unis. Mais ce chiffre est bien faible comparé au coût humain : en 2017, on a constaté plus de 49 068 décès provoqués par overdose d’opioïdes dans le pays, sans parler des overdoses auxquelles les gens ont survécu.

Actuellement, les opioïdes sont plus meurtriers que les accidents de la route. Et cela ne se limite pas aux consommateurs d’héroïne vivant dans les quartiers défavorisés des grandes villes. Environ 40 % des décès provoqués par les opioïdes proviennent de médicaments prescrits sur ordonnance, et non de substances illégales.

Aujourd’hui, dans 12 Etats, le nombre de prescriptions d’opioïdes dépasse celui de la population !

On ne peut pas remédier rapidement à cette crise des opioïdes. Mais le cannabis légal pourrait offrir un nouvel outil permettant de la combattre.

Le CBD aide les Américains à décrocher des opioïdes

Une étude publiée la semaine dernière dans la revue American Journal of Psychiatry montre qu’en administrant du cannabidiol (CBD) à des personnes souffrant d’une addiction à l’héroïne, celles-ci géraient plus facilement leur état de manque et leur angoisse.

C’est l’Epidiolex, premier médicament dérivé du cannabis approuvé par la FDA, qui a été administré aux personnes ayant participé à cette étude. L’Epidiolex a été choisi car il est hautement purifié et qu’il peut être dosé : l’ingrédient actif représente près de 100 % de CBD dans chaque dose, ce qui offre une pureté cruciale pour la recherche scientifique.

(Et comme il ne contient pas de THC, il ne fait pas “planer” le patient, ce qui serait néfaste pour guérir d’une addiction à l’héroïne.)

L’étude a fait ressortir que le CBD contribuait à réduire la sensation de manque liée à l’addiction, ainsi que l’angoisse, sur une période allant jusqu’à une semaine après l’administration de la dernière dose, et ce sans effets secondaires.

Même si l’échantillon des personnes participant à l’étude est relativement modeste, les résultats semblent être concluants.

Les médicaments basés sur le CBD pourraient être l’un des outils les plus puissants permettant de combattre la crise des opioïdes.

Il ne fait nul doute que ce serait une excellente chose pour le pays.

Et considérant l’ampleur de la crise des opioïdes, ce serait probablement une très bonne chose pour le secteur du cannabis légal.

Pour autant, n’allez pas croire que je suis un ardent défenseur de la fumette. Il est également prouvé que la consommation de cannabis durant l’adolescence provoque des retards importants des développements du raisonnement et est un facteur aggravant pour la schizophrénie. Mais ce n’est pas le CBD qui en est la cause, mais bien le THC.

Le cannabis médical en Bourse ?

Si les actions du secteur sont volatiles, le cannabis n’est pas une mode passagère, ni un feu de paille. Les traitements dérivés du cannabis pourraient régler, entre autres, l’une des plus grandes crises à laquelle les Etats-Unis sont confrontés aujourd’hui. Et ceux qui repèrent dès maintenant cette opportunité pourraient réaliser d’énormes gains au passage.

D’ailleurs, si vous avez misé sur la biotech qui a conçu l’Epidiolex, GW Pharmaceuticals (US36197T1034 – GWPH), quand nous en avons parlé en avril 2018, vous seriez à la tête d’une plus-value de l’ordre de 70% ! Et de près de 100 % (94,59 %), si vous étiez entré à son point bas fin décembre 2018. Hier soir, après la clôture des échanges, elle valait 186,06$.

graphe gw pharma bourse

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire