Accueil A la une Et si Tesla atteignait le niveau 5 en premier ?

Et si Tesla atteignait le niveau 5 en premier ?

par Arthur Toce
tesla voiture autonome niveau 5

Tesla (NASDAQ : TSLA), l’entreprise chérie des millenials américains, est devenue l’entreprise du secteur automobile la plus valorisée de tous les temps. Mais je vais peut-être vous surprendre, je pense que Tesla n’est pas une entreprise du secteur automobile. A la différence de son jeune concurrent Nikola, Tesla est plutôt une entreprise d’intelligence artificielle (IA), voire carrément une un pure player technologique.

Pourquoi est-ce que je dis cela ? Tout simplement parce que les deux mégatendances de Tesla sont :

  • l’autonomie de conduite des véhicules ;
  • la gestion des réseaux électriques et leur optimisation.

Finalement, on pourrait penser que le véhicule en lui-même n’est qu’un cheval de Troie pour Tesla. Un subterfuge qui lui permet d’avancer sur ces deux segments qui sont tout simplement révolutionnaires.

valorisation boursière tesla

Une valorisation boursière de plus de 286 Mds$ pour quelque 400 000 voitures en circulation
Source : Investing

Je vous avais parlé d’un short squeeze en début d’année. Ce phénomène fait clairement partie de l’équation mais une autre information à mis le feu aux poudre ces derniers jours…

Le niveau 5 cette année ?

Le “niveau 5” dans l’industrie automobile, niveau encore jamais atteint précisons-le, correspondrait à une voiture totalement autonome. Notre cher Elon Musk a annoncé lors de l’ouverture de la World Artificial Intelligence Conference (WAIC) à Shanghai :

“Je suis persuadé que le niveau 5, autrement dit l’autonomie complète, arrivera et je pense qu’il arrivera très vite. […] Je demeure persuadé que nous disposerons des fonctionnalités de base de l’autonomie de niveau 5 cette année.”

Rappelons quand même qu’Elon Musk a déjà affirmé plusieurs fois que le niveau 5 “arriverait très vite”… Mais, cette fois, Musk ajoute que les premières fonctions de niveau 5 seront disponibles cette année.

Et même s’il ajoute aussitôt qu’il reste de nombreux “petits problèmes” et que ces updates ne rendront pas les véhicules autonomes “dans toutes les situations”, c’est une information dingue.

Il faut se rendre compte à quel point une autonomie complète des véhicules changerait radicalement le monde. Et cela donnerait à Tesla un avantage compétitif hallucinant.

Non seulement Tesla pourrait créer sa propre flotte de robots-taxis mais, encore plus fort… Elon Musk pense qu’avec le hardware actuel des voitures Tesla, il est possible de faire tourner une autonomie de niveau 5 !

Si cela est vrai, Tesla pourrait transformer ses Model 3 actuels en voitures autonomes par une simple mise à jour logicielle ! Et même si cela n’arrive pas cette année, cela veut dire que du jour au lendemain, les propriétaires d’une Tesla disposeraient d’une voiture autonome de niveau 5.

Voiture autonome : Tesla a un avantage essentiel

Tesla est loin d’être la seule entreprise dans cette course technologique. La filiale de Google, Waymo, travaille sérieusement au niveau 5, mais la majorité de ses trajets ont été réalisés en Californie. De même, Didi Chuxing propose des courses gratuites avec des voitures autonomes dans la banlieue de Shanghai.

Cela dit, un point essentiel fait pencher la balance en sa faveur : la course au nombre de kilomètres en autonomie dans le monde réel est clairement à son avantage. Aux dernières nouvelles, ce sont près de 3 milliards de miles qui auraient été parcourus en autopilot. Aux dernières nouvelles, Waymo aurait parcouru “seulement” 20 millions de miles !

tesla autopilot miles parcourus

La progression hors comparaison du nombre de miles parcourus
par les Tesla en autopilot
Source :
Trefis

Si on se place d’un point de vue plus qualitatif, Tesla est le seul à avoir un groupe de bêta-testeurs si important (tous les possesseurs de ses véhicules !) qui lui permet d’obtenir de la data avec des typologies de conduite variées.

Voilà qui fait penser qu’Elon Musk pourrait devenir le Cornelius Vanderbilt du XXIe siècle. Vanderbilt fut le maître des chemins de fer US au XVIIIe siècle et détrôna John D. Rockefeller – l’homme considéré comme ayant été le plus riche du monde ! Et cela sans parler de tous ses autres projets… depuis l’énergie solaire jusqu’au lancement de fusées en passant par les méga-constellations.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

2 commentaires

Diais 15 juillet 2020 - 11 h 02 min

Amazing

Reply
First 12 septembre 2020 - 20 h 20 min

Tesla a encore des progrès à faire lorsque l’on abordé un rond point.Des petits rond-point il y en a beaucoup en France.

Reply

Laissez un commentaire