Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies Ethereum : futur roi de l’écosystème NFT

Ethereum : futur roi de l’écosystème NFT

par Ray Blanco
NFT Ethereum Bitcoin

[Entre le Bitcoin et l’Ethereum, c’est compliqué. Dans la course qui les oppose pour décrocher le crypto-titre de reine des cryptomonnaies, plusieurs facteurs plaident en faveur de… l’Ethereum ! Le plus important d’entre eux est probablement leur implication (ou non) sur le marché en pleine expansion des NFT. Car, pour rafler la couronne, il faudra compter avec eux…]

La semaine dernière, j’ai abordé avec vous les perspectives des deux principales cryptomonnaies : le Bitcoin et l’Ethereum. (Pour relire mon analyse, c’est par ici…)

Aujourd’hui, les choses sont un peu plus claires. En ce moment même, on assiste à une belle échappée de l’Ethereum alors que le Bitcoin semble plutôt en voie de consolidation.

Au moment où je rédige ces mots, l’Ethereum n’est plus qu’à quelques encablures de ses plus-hauts historiques. Vous vous en doutez, pour parvenir à ce stade, l’Ethereum a dû franchir des résistances importantes… Et, de fait, je pense qu’un rally prolongé pourrait être à l’ordre du jour.

Dans la course qui oppose le Bitcoin à l’Ethereum, plusieurs facteurs plaident en faveur de l’Ethereum. Et, le plus important d’entre eux est probablement leur implication (ou non) sur le marché en pleine expansion des NFT.

NFT: le Bitcoin laisse le champ libre à l’Ethereum

En effet, parmi les côtés exaltants de l’Ethereum, il y a sa popularité dans le domaine des NFT (actifs non fongibles), ces fichiers numériques qui sont créés sur une blockchain. Comparé au Bitcoin, l’Ethereum est bien mieux adapté au traitement des smart contracts (contrats intelligents) qui sont essentiels dans le processus d’enchère des NFT.

Comparé au Bitcoin, l’Ethereum est bien mieux adapté au traitement des smart contracts

Comme l’explique mon collègue Jonathan Rodriguez dans Investissements Personnels :

« Ce qui distingue l’Ethereum du Bitcoin, c’est sa machine virtuelle. Pour information, cette EVM (Ethereum Virtual Machine) est un système disposant de la puissance de calcul de la machine de Turing (en hommage à Alan Turing).  

C’est cette machine virtuelle qui permet de déployer des smart contracts, ces documents juridiquement contraignants entre deux parties qui échangent des jetons ETH. Le Bitcoin n’offre rien de tel, laissant ainsi toute la place à l’Ethereum d’être le réseau florissant sur lequel de nouveaux écosystèmes se bâtissent. »

Et, n’en déplaise au Bitcoin, l’écosystème des NFT devient chaque jour plus populaire… Certains observateurs parlent même de « révolution NFT » tant la tendance est en plein essor.

Et Jonathan de rajouter : « Tout cet écosystème des NFT se construit sur l’Ethereum – ou des réseaux semblables à l’Ethereum – en raison de ces machines virtuelles et de ces contrats intelligents. »

La révolution NFT est en marche

C’est un fait, les NFT sont littéralement en train d’envahir le marché de l’art. Tenez, revenons sur la foire internationale annuelle d’art contemporain Art Basel Miami Beach qui vient tout juste de se clôturer, le 4 décembre dernier. C’est un événement incontournable pour tous les grands collectionneurs d’art de la planète. Il est aussi traditionnel que l’achat et la vente d’œuvres d’art peuvent l’être en fait.

Les NFT sont littéralement en train d’envahir le marché de l’art

Mais, grande nouveauté cette année, un tout nouveau type d’art s’est invité au Art Basel Miami Beach : nos fameux NFT.

Et, à cette occasion, œuvres physiques et œuvres numériques ont pu se croiser. Une bonne manière de renforcer plus encore le mouvement en direction des technologies de la blockchain. Et les NFT, s’extirpant ainsi de la case « gadgets » dans laquelle on les avait d’abord placés, ont pu décrocher leurs galons de noblesse.

Les amateurs d’art pourront désormais interagir à grande échelle, avec les NFT – une première dans l’univers de l’achat et de la vente d’œuvres d’art. Cette démarche offre un nouveau regard sur l’innovation, pour le plus grand plaisir de l’establishment des collectionneurs d’œuvres d’art.

Vers une explosion du marché de l’art ?

Il y a également une dynamique intéressante entre les collectionneurs de NFT de cette nouvelle ère et les collectionneurs traditionnels…

Les collectionneurs de NFT se tournent rarement vers l’achat d’œuvres physiques, mais le contraire n’est pas vrai. Les acheteurs d’œuvres tangibles se précipitent en masse dans l’univers numérique, créant ainsi un univers artistique virtuel de plus en plus vaste.

Les gens qui investissent dans les cryptomonnaies, les collectionneurs d’œuvres d’art traditionnels, les célébrités, les athlètes, etc., sautent tous dans le train des NFT.

Et Ethereum se situe au centre de tout ce mouvement. De plus, je pense que ce n’est que le début… Surtout à l’approche de la réalité du métavers.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire