Accueil Energies et transports Faurecia : un exemple de décorrélation Bourse/fonda

Faurecia : un exemple de décorrélation Bourse/fonda

par Etienne Henri
Faurecia automobile hydrogène

[Comme pour bon nombre d’acteurs du secteur automobile, Faurecia a connu une année 2020 difficile. Frileux à l’idée que la crise ne se prolonge sur 2021, les investisseurs ont boudé le secteur. Pourtant, les perspectives du groupe sont plus que réjouissantes, particulièrement sur le segment très porteur de l’hydrogène… Les fondamentaux sont là, mais la Bourse regarde ailleurs…]

Pour Faurecia, “la décennie 2020 sera celle de l’hydrogène”

Comme je vous le disais la semaine dernière, le secteur de l’hydrogène est très erratique actuellement. Tous les replis sont donc à mettre à profit pour qui veut bien se positionner sur cette tendance lourde. Nous sommes dans une fenêtre d’achat idéale. En effet, si bon nombre de valeurs ont décroché ces dernières semaines, les fondamentaux, eux, restent les mêmes. Et c’est bien ce qui compte pour nous, investisseurs. Pour vous convaincre qu’une décorrélation bourse/fonda est à l’œuvre, je vous propose de prendre un exemple parlant : celui de l’équipementier Faurecia (FR0000121147). 

Comme la plupart des acteurs du secteur automobile, le groupe a connu une année 2020 difficile. Pourtant, la direction s’est tout récemment montrée très optimiste quant à ses perspectives. Elle anticipe notamment une sortie rapide de crise dès cette année et vise un chiffre d’affaires proche des 25 Mds€ d’ici à 2025, soutenu en grande partie par la mobilité durable et la croissance chinoise.

2020 : décennie “hydrogène”

Pour Faurecia, “la décennie 2020 sera celle de l’hydrogène”. En effet, la direction estime qu’au moins deux millions de nouveaux véhicules – et plus de 350 000 camions – seront équipés de pile à combustible à horizon 2030. Et le processus d’industrialisation des piles à combustible, développées en partenariat avec Michelin, va s’accélérer dans les prochains mois. Le carnet de commande ne cesse de se remplir. Et c’est plutôt bon signe.

Mi-février, par exemple, Faurecia a annoncé avoir été retenue par Renault comme fournisseur des réservoirs à hydrogène de ses véhicules utilitaires légers – et ce, dès la fin d’année. Pour info, courant 2021, la firme au losange a prévu de lancer ses Master et Trafic à pile à combustible, répondant ainsi aux besoins des flottes professionnelles qui sont particulièrement adaptées à l’utilisation d’hydrogène.

solution stockage hydrogène Faurecia

Les solutions de stockage d’hydrogène pour la mobilité de Faurecia seront bientôt embarquées dans des Master et autres Trafic. Photo : Faurecia

Malgré ces bonnes nouvelles, le titre Faurecia reste sous pression… C’est assez étonnant quand on connaît l’engouement actuel des investisseurs pour l’hydrogène.

Faurecia boudée par les investisseurs

Il y a deux raisons à cela.

D’abord, les investisseurs sont restés à l’écart des équipementiers automobiles ces derniers mois. Craignant que la crise économique ne se prolonge en 2021 et réduise les achats de véhicules, ils ont boudé le secteur.

Malgré ces bonnes nouvelles, le titre Faurecia reste sous pression…

Ensuite, le sort de la participation de Stellantis (ex-PSA) dans Faurecia était une inconnue majeure. Fin 2019, PSA détenait encore 46,34 % du capital et 62,99 % des droits de vote de Faurecia. Il est désormais établi que les titres Faurecia encore détenus par PSA seront distribués aux actionnaires de Stellantis. Cette décision améliorera le flottant de l’entreprise et, point plus important encore, permet enfin au marché de savoir sur quel pied danser.

Ces éléments conjoncturels, qui ont maintenu le titre Faurecia à bas prix durant des mois, faisaient presque oublier le potentiel de l’équipementier dans l’hydrogène. Les investisseurs avisés, eux, en ont profité pour amasser les titres…

graphe bourse Faurecia

L’année blanche du titre Faurecia ne dit rien des fondamentaux solides de l’entreprise.
Source : Investing

 

Une future IPO des activités hydrogène ?

Plus enthousiasmant encore, le 23 février, la direction du groupe a même annoncé envisager d’introduire en Bourse ses activités dans l’hydrogène. Si cette branche volait de ses propres ailes, elle pourrait sortir du carcan boursier du titre Faurecia et enfin connaître la hausse qu’elle mérite.

Encore un exemple, si besoin en était, que les évolutions boursières de court terme sont souvent décorrélées des fondamentaux – pour le plus grand bonheur des investisseurs avisés qui peuvent alors entrer à bas prix !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire