Accueil Energies et transportsCourse à l'espace Gare aux pirates de l’espace

Gare aux pirates de l’espace

par Edern Rio

Le spot publicitaire de la NASA : We are Going (en anglais sous-titré). Source : Nasa / YouTube.

 

Ted Cruz, l’adversaire de Trump lors des primaires républicaines en 2016 et sénateur du Texas, a déclaré hier qu’une Space Force était indispensable pour lutter contre… les pirates de l’espace !

“Les pirates menacent en mer, et la même chose est possible dans l’espace… La Space Force protègera la nation et défendra le commerce et l’exploration spatiale privée.” C’est le prix à payer pour pouvoir miner les montagnes d’argent des Potosi spatiales et conquérir le Far West interplanétaire, a-t-il laissé entendre.

Après Jeff Bezos et ses planètes manufacturées, il est désormais certain que l’espace est la nouvelle drogue dure qui fait halluciner les puissants américains. Pour mémoire, Donald Trump pousse à la création d’une nouvelle branche des forces armées américaines dédiée à l’espace. Il n’est pas vraiment question de soldats ou de corsaires de l’espace, mais plutôt d’avoir un budget dédié au militaire spatial.

Du côté de la NASA, en revanche, il semble que l’hallucination vire au bad trip et procure des sueurs froides à Jim Bridenstine, le patron de la NASA. Trump lui a fourni une feuille de route très claire : retourner sur la Lune en 2028 ! Non, pardon en 2024 ! En retard avant même d’avoir commencé à travailler au projet fou de notre Donald qui veut être LE président de la conquête spatiale, il a annoncé le 13 mai le nom de la mission lunaire de la NASA. Ce sera Artemis, la déesse grecque de la chasse et surtout la sœur jumelle d’Apollo(n).

Sans doute inspiré par le nom de la nouvelle mission lunaire américaine, il a laissé entendre qu’il devait se mettre en chasse pour des rallonges budgétaires tout à fait conséquentes. En effet, pour tenir les délais, il faudrait au moins ajouter 1,6 Md$ au budget annuel de 4,5 Mds$ actuellement alloué au projet. Les spécialistes évoquent plutôt une rallonge annuelle de 8 Mds$, soit presque trois fois les capacités actuelles.

A défaut de savoir comment ils vont y arriver, les Américains continuent d’assurer la communication et ont diffusé un nouveau spot intitulé “We are Going” (Nous y allons, voire Nous sommes en route) où le capitaine Kirk de Star Trek assure la voix off…

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire