Accueil Internet & Communications Google Actualités : et ce qui devait arriver arriva

Google Actualités : et ce qui devait arriver arriva

par Edern Rio
google actualités

Google avait prévenu que si la directive sur les droits voisins était votée, il couperait Google Actualités, comme il l’avait déjà fait en Espagne. Mais la firme de Mountain View a trouvé un moyen bien plus malin de ne pas payer les éditeurs de presse. Dans l’ensemble des pays qui transposeront la directive européenne dans leur droit national, le plus subtil des GAFAM, pour ne pas dire le plus retors, n’affichera plus de vignette ou de chapeau dans ses résultats, uniquement le titre et l’url qui eux n’appellent aucune redevance aux journaux. Mais il y a plus.

Tout seigneur, tout honneur. Profitant de sa position dominante dans les moteurs de recherche, il va organiser la concurrence pour briser la belle unité de façade du lobby des médias. Ainsi, il sera possible de demander au moteur de recherche de rétablir l’ancien affichage… sans pour autant percevoir de rémunération ! Evidemment, il va sans dire que le trafic généré par un extrait complet est mille fois plus important et que nombre de médias devraient opter pour cette option !

Encore une fois, Google transforme une contrainte réglementaire en opportunité. Installons-nous confortablement, en France, la loi entrera en vigueur le 24 octobre : le spectacle de l’impuissance des médias et du régulateur pris dans la nasse nous promet de belles prises de positions chevaleresques contre le grand méchant moteur dont personne ne peut se passer.

Tsarine antitrust. Sur le long terme, pourtant, c’est une pierre de plus dans le jardin de ceux qui veulent démanteler les champions du numérique américain. Gageons que Margrethe Vestager, qui cumule désormais les charges de commissaire européenne à la concurrence et au numérique, fera feu de tout bois.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire