Accueil Enjeux Google se lance dans l’agriculture de précision

Google se lance dans l’agriculture de précision

par Arthur Toce
Google projet agriculture

Au fil des âges, l’agriculture compte parmi les secteurs ayant connu le plus de révolutions et d’améliorations. C’est également l’un des plus cruciaux pour notre avenir… Cela a toujours été le cas.

La prochaine innovation sera de digitaliser les champs

En effet, la population mondiale s’accroît à une vitesse phénoménale. Elle est passée d’environ 2 milliards en 1950 à plus de 8 milliards aujourd’hui. Et, selon les projections, nous devrions être un peu moins de 11 milliards en 2100. Pourtant, malgré cette croissance effrénée, nous parvenons tout de même à faire reculer la faim dans le monde. Eh oui, jamais l’humanité n’avait atteint un pourcentage si faible de personnes sous-alimentées. Plutôt étonnant non ?

L’agriculture de précision, nouvelle frontière des champs

Comment parvenons-nous à nourrir autant de personnes ? Avec l’innovation, tout simplement. N’oublions pas qu’elle a permis d’augmenter drastiquement les rendements, notamment grâce à la mécanisation du travail des parcelles cultivables qui, en plus, a libéré des bras pour faire autre chose.

Et si la prochaine révolution était celle d’une numérisation-automatisation de l’agriculture ?

Si vous voulez mon avis, je ne pense pas que notre avenir se résume à quelques bobos des villes cultivant trois tomates sur leur balcon – et pourtant j’entre dans cette catégorie ! Je cultive mes propres citrons et j’y prends un grand plaisir ! Mais, soyons clairs, pour nourrir l’humanité, il faut une production industrielle.

Pourtant la révolution phytosanitaire du XXe siècle a conduit à l’artificialisation des sols. L’usage trop important de produits chimiques, s’il a permis d’améliorer le rendement à court terme, pourrait grandement le réduire sur le long terme.

Dès lors, il faut donc innover et la prochaine innovation sera de digitaliser les champs. De quoi s’agit-il exactement ? Cela permettra, par exemple, d’arroser les surfaces au bon endroit et au bon moment, d’utiliser la juste dose de pesticide. En d’autres termes, il s’agira de faire de l’agriculture de précision – exactement comme on commence à le faire en médecine.

Mineral, le nouveau projet X d’Alphabet

Alphabet (NASDAQ-GOOGL), vous vous en doutez, ne pouvait pas passer à côté d’une mission si importante – pour rappel nourrir l’humanité. Au centre de celle-ci, on trouve le nouveau projet de sa Moonshot Factory, X (anciennement Google X Lab). Ce projet, nommé Mineral, ne manque pas d’ambition : réinventer l’agriculture. Tout simplement.

Comment donc l’entreprise entend-elle s’y prendre ? Tout simplement avec la grande découverte du XXIe siècle : la data. Pour ce faire, l’entreprise a mis au point des “Plant Buggy”, des petits engins qui parcourent les champs pour les monitorer en temps réel sans abîmer les cultures.

L’objectif ? Recueillir, et ce massivement, plusieurs types de données en temps réel pour pouvoir les croiser et micro-manager les cultures (composition du sol, hydrométrie, génétique de la plante, prévision du temps, etc.). C’est vraiment du Big Data et de l’IA de haut niveau.

Plant Buggy de Mineral google

Le Plant Buggy de Mineral, propulsé par un moteur électrique alimenté par des panneaux solaires. Source : X.company

Le “Plant Buggy” sera un robot bardé de caméras et de logiciels. L’idée ? Gérer et optimiser les cultures en temps réel. Outre ses propres capteurs, il “discutera” – en temps réel toujours – avec des milliers d’autres capteurs qui lui remonteront aussi des informations. Ce robot des champs interagira littéralement avec les cultures.

L’idée sous-jacente est exactement la même que pour la médecine de précision qui part du principe que chaque être humain est unique, de par son génome… Nos réactions aux produits actifs et nos risques de contracter telle ou telle maladie durant notre vie sont tout aussi uniques. En étudiant scrupuleusement non plus le groupe, mais chaque individu, la médicine entre dans l’ère de la précision et le gain pour nous pourrait être énorme.

De la même manière, chaque champ et chaque culture sont uniques. Mon champ de betteraves n’a peut-être rien à voir avec celui de mon voisin à 10 kilomètres de là. Je dois donc pouvoir le gérer de manière personnalisé.

Elliott Grant, le chef du projet chez Google X, décrit lui-même le but recherché :

“Et si chaque plante pouvait être surveillée et recevoir exactement les nutriments dont elle a besoin ? Et si nous pouvions démêler les facteurs génétiques des facteurs environnementaux dans le rendement d’un champ ? Et si nous pouvions mesurer les réactions subtiles d’une plante à son environnement ?”

Un projet parmi tant d’autres

Alors que la population continue de croître et que nous nous heurtons au réchauffement climatique, les projets d’agrotechnologie se multiplient. Il n’y a qu’à voir la manière dont l’argent afflue depuis les fonds de capital-risque vers ce secteur. Selon Agfunder, un média spécialisé dans ce domaine, les fonds levés auraient atteint les 20 Mds$ en 2019 avec 1 858 deals.

L’agriculture et l’alimentation sont une grande aire d’innovation. Voici dix ans, les premiers projets de steaks fabriqués en laboratoire naissaient dans l’esprit de quelques idéalistes. Désormais la société Beyond Meat (NASDAQ : BYND) est cotée en Bourse et rencontre un réel marché.

D’autres entreprises comme Calyxt, le spin off agricole de Cellectis basé aux Etats-Unis, promet une sélection de plantes à haut rendement issue de leurs recherches sur CRISPR. L’innovation foisonne et c’est elle qui nourrira le monde.

Le projet de Google s’inscrit dans une longue lignée de projets basés sur l’Internet des objets et le monitoring en temps réel des champs. Les startups sont si nombreuses qu’il est difficile de savoir aujourd’hui laquelle saura tirer son épingle du jeu. Une chose est sûre, le concept est là pour s’installer.

L’innovation foisonne et c’est elle qui nourrira le monde

Le projet de Google, comme les autres, s’oppose à une agriculture standardisée et imposée aux quatre coins du monde. Digitaliser les champs pour mieux produire en mettant la bonne plante au bon endroit avec le bon accompagnement est une idée qui a de l’avenir.

De nombreuses études de cabinets réputés projettent la bascule du monde de l’agriculture vers une industrie high tech. L’agriculture de précision est en belle place parmi les évolutions les plus importantes de la décennie à venir. Alphabet l’a très bien compris.

Plus d’infos : https://x.company/projects/mineral/

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire