Accueil Energies et transportsCourse à l'espace Halo-Fi : Boeing dans la course ?

Halo-Fi : Boeing dans la course ?

par Ray Blanco
Halo-Fi Internet Apple

La course au Halo-Fi s’accélère.

Les plus grands acteurs technologiques sont engagés dans une course à la mise en service de leurs satellites. Jeff Bezos, Elon Musk… très probablement suivis de Tim Cook (Apple) qui pourrait bien être le prochain… (en tout cas, c’est un scénario qui me trotte dans la tête, actuellement).

SpaceX a récemment lancé une version bêta de son projet Starlink

Parallèlement, certaines personnes commencent déjà à bénéficier de l’Internet haut débit par satellite. SpaceX a récemment lancé une version bêta de son projet Starlink pour texter son futur Internet mondial.

Les premiers résultats viennent juste d’être communiqués, et ils sont fantastiques !

A l’aide uniquement de satellites et de leurs appareils terrestres personnels, les utilisateurs ont signalé des vitesses de téléchargement moyennes variant de 50 à 100 Mbps. 

SpaceX vient par ailleurs de lancer 60 nouveaux satellites Starlink – j’ai l’impression que nous allons répéter cela longtemps. Environ 800 sont donc désormais en orbite. Même s’il n’est pas complet, ce réseau spatial a déjà un impact sur les vies des bêta utilisateurs vivant dans des zones reculées.

L’usine Starlink débite environ 120 satellites par mois. Cela veut dire 4 par jour. Si les lancements de SpaceX parviennent à suivre cette cadence (ses lanceurs peuvent en envoyer 60, à chaque fois, dans l’espace), cette société pourrait franchir la barre des 2 000 satellites dans l’espace d’ici le milieu de l’an prochain – si ce n’est avant…

J’espère que nous assisterons au déploiement des services commerciaux à peu près à ce moment-là.

La promesse du Halo-Fi, et ce qu’elle pourrait signifier pour l’avenir d’Internet, est l’un des scénarios les plus exaltants qu’il m’ait été donné d’étudier…

Le haut débit, entre nécessité et opportunités

En ce moment, alors que beaucoup d’entre nous sont coincés à la maison, en situation de télétravail et/ou d’enseignement à distance pour nos enfants et petits-enfants, l’Internet haut débit est devenu une nécessité encore plus cruciale.

Je ne pense pas qu’Apple unira ses forces au système Starlink

L’Internet par satellite offre de loin la solution la plus prometteuse pour assurer des communications rapides à distance.

En 2019, l’économie mondiale de l’espace était évaluée à 366 Mds$… dont 74 % représentés par le secteur des satellites. Les 26 % restants étant le budget spatial des Etats combinés aux vols commerciaux… qui n’existent pas encore mais sont en bonne voie de voir le jour.

Les opportunités de profits semblent infinies, et ce n’est que le début.

Mais SpaceX, avec son projet Starlink, n’est qu’une entreprise parmi celles qui se sont engagées dans cette course à un Internet ultra rapide venant de l’espace… [Si vous ne vous êtes pas encore positionné sur ce scénario, c’est le moment de passer à l’action. Pour en savoir plus, c’est par ici…]

Halo-Fi : vers une union Boeing/Apple ?

En ce moment, je ne pense pas qu’Apple unira ses forces au système Starlink de SpaceX… bien qu’on ait déjà assisté à des scénarios bien plus étranges… Et nous ne sommes qu’en 2020…

Je pense qu’Apple va s’associer avec d’autres entreprises pour réunir les équipements et les envoyer dans l’espace. Ensuite, Apple gèrera le réseau effectif, une fois que les satellites seront dans l’espace.

Il paraît que la société a été en pourparlers avec Boeing (NYSE : BA) pour un partenariat sur un projet de transmission haut débit par satellite visant à créer un réseau Internet parallèle venant de l’espace.

Il se dit qu’Apple a lancé des pourparlers avec Boeing

Boeing a déposé des projets auprès de l’US Federal Communications Commission, concernant un réseau de 1 400 à 3 000 satellites, une énorme constellation susceptible de fournir un jour l’équivalent d’un Wi-Fi venant de l’espace.

Boeing pourrait-il un jour bâtir une constellation de satellites pour servir la vaste clientèle d’Apple ? Certainement.

Le fait qu’Apple fasse équipe avec un fournisseur n’aurait rien d’inédit. Pendant des années, à la suite du lancement du premier iPhone, le seul réseau que vous pouviez utiliser aux Etats-Unis était AT&T

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire