Accueil Energies et transports HRS : y a-t-il une bulle sur l’hydrogène ?

HRS : y a-t-il une bulle sur l’hydrogène ?

par Etienne Henri
investir hydrogène bourse

[Décidément, l’hydrogène a le vent en poupe, comme peut en témoigner le dernier carton en date : l’IPO de HRS. Pourtant, côté fondamentaux, les chiffres ne suivent pas… Le secteur est-il en bulle ? En tout cas, mieux vaut ne pas se trouver à proximité quand l’hydrogène s’enflamme…]

Il y a quelques jours, la société Hydrogen Refueling Solutions (ALHRS – FR0014001PM5), HRS, a réalisé la plus importante levée de fonds d’Euronext Growth. Se chiffrant actuellement à quelque 84,6 M€, ce montant devrait encore s’apprécier, autour des 97 M€, avec l’exercice de l’option de surallocation.

Cette même folie a régné sur les IPO du Nasdaq durant la bulle des dot.com

Le succès de cette introduction en Bourse (IPO) a fait passer la valorisation de l’entreprise au-dessus des 500 M€… et la frénésie ne s’est pas calmée puisque le titre s’est envolé jusqu’à 35 € durant le premier jour de cotation, contre à peine 25,3 € lors de son IPO. Dans les jours qui ont suivi, le titre a ensuite caracolé jusqu’à 49,6 € signant une hausse de +96 % en moins d’une semaine.

Face à de tels chiffres, les vétérans de l’investissement se souviendront de cette même folie qui régnait sur les IPO du Nasdaq durant la bulle des dot.com. A l’époque, toutes les valeurs qui avaient un nom vaguement en rapport avec Internet (sans même parfois avoir d’activité) était achetées sans distinction. Les premiers jours de cotation post-IPO étaient un moment béni où « tout montait », et où chacun était assuré de devenir riche.

Plus récemment encore, une frénésie identique s’est emparée des valeurs cannabis aux Etats-Unis. Des penny stocks ont vu leurs cours multipliés par 10 en quelques jours après leurs IPO. D’autres ont vu leur valorisation dépasser le milliard de dollar sans pour autant disposer de business plans crédibles. D’ailleurs, pour la plupart, le feu de joie a été de courte durée et les spéculateurs ayant investi à l’aveugle pour profiter de la tendance – bien réelle au demeurant – de la légalisation du cannabis outre-Atlantique ont souvent dû se contenter de pertes.

Sommes-nous en train d’assister au même phénomène sur le secteur naissant de l’hydrogène propre ? La question est légitime, d’autant que l’explosion d’une telle bulle serait particulièrement impressionnante.

Le cas HRS, ou quand plus rien n’a de prix 

Je suis circonspect sur le dossier HRS depuis que les premières rumeurs d’IPO ont commencé à circuler.

Lorsque les documents réglementaires ont été déposés, mon avis quant à l’introduction en Bourse n’a fait que se confirmer : nous assistions à un engouement sans bases solides.

Au cours actuel, l’entreprise se paye sur un PER 2019 négatif de -574 !

Pour son entrée sur Euronext, l’entreprise visait une valorisation s’approchant des 400 M€ totalement délirante pour une entreprise réalisant péniblement 2,5 M€ de chiffre d’affaires en 2019. Par charité, nous ne nous attarderons pas sur son résultat opérationnel et son résultat net, respectivement de -1,3 M€ et -1 M€… Au cours actuel, l’entreprise se paye sur un PER 2019 négatif de -574 !

Alors, certes, HRS est positionnée sur le créneau porteur de de la mobilité propre à hydrogène qui est amené à exploser dans les prochaines années. Mais est-ce une raison pour valoriser l’entreprise un demi-milliard d’euros ? L’entreprise n’a pas encore prouvé sa capacité à faire changer d’échelle son activité, et rien ne permet de dire qu’elle fera partie des grands gagnants de cette mégatendance.

Pour un investisseur, acheter HRS aujourd’hui revient à faire un chèque en blanc à la direction en espérant qu’elle parvienne, par sa simple volonté, à faire de l’entreprise un leader du secteur. Quitte à faire ce genre de paris à l’aveugle, autant investir dans un SPAC et croiser les doigts durant dix ans…

De la spéculation pure

Seuls les spéculateurs peuvent acheter le titre en toute cohérence dans la mesure où investir sur HRS est un moyen de parier sur l’engouement, bien réel, qui existe autour des valeurs « hydrogène ».

Alors, est-il trop tard pour investir sur ce secteur en pleine ébullition ? A mon sens, non, mais il faut bien choisir ses cibles. C’est ce que nous verrons très prochainement.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire