Accueil IA et robotique L’IA perdue en ces marchés anormaux

L’IA perdue en ces marchés anormaux

par Edern Rio
intelligence artificielle bourse

Vous vous en doutez, le monde de la finance est extrêmement friand d’intelligence artificielle (IA). Quoi de plus normal, cela fait très longtemps que les algorithmes mènent la danse à Wall Street et la tendance n’est pas prête de s’inverser. Il était donc normal que ce petit monde se tourne vers le croisement entre les statistiques et l’informatique qu’est l’IA.

Ainsi de nombreux hedge funds basés sur l’analyse quantitative et technique des marchés se sont créés. Parmi eux, le Voleon Group gère tout de même 6 Mds$ et est connu pour ses excellentes performances avec un rendement moyen à deux chiffres.

Quand l’IA déraille

Mais, récemment, il semble que leur AI soit perdue. L’un de ses fonds a ainsi perdu 9 % sur l’année comme le révélait hier le Financial Times.

C’est un exemple qui doit vous aider à comprendre clairement ce qu’est l’IA aujourd’hui : de l’analyse statistique extrêmement poussée qui permet d’automatiser les tâches. Mais elle n’est en rien intelligente et elle ne sait surtout pas s’adapter – pour l’instant – à des changements de paradigme. C’est déjà ce qu’avait révélé les dysfonctionnements sur les stocks d’Amazon (NASDAQ : AMZN) lors du confinement où la consommation de certains produits avait été totalement modifiée (oui, je pense au papier toilettes…).

Dans le cas de notre IA tradeuse, selon les gérants interviewés, l’IA aurait appris à acheter le creux (buy the dip) dans les marchés globalement haussiers des dernières années et se serait ainsi retrouvée empêtrée dans le corona-krach de février.

Pour couronner le tout, alors que l’IA était selon toute probabilité en train d’apprendre à gérer la situation, les dirigeants ont décidé mi-mars d’arrêter les frais et l’ont donc coupée pour revenir à une gestion plus classique…

L’exception ne doit pas faire oublier la règle

Cette histoire ne doit pas remettre en question l’idée que l’IA est utile et puissante. Simplement comme tout système prédictif, elle n’est pas infaillible et les temps anormaux ne sont pas sa tasse de thé. Exactement ce qu’explique Nassim Taleb dans Le Cygne Noir. 

On s’en rend d’ailleurs bien compte en comparant l’indice AI Hedge Fund d’EurekaHedghe, un panier qui inclut 21 Hedge Funds qui se basent sur l’IA pour leur gestion. Le retour total sur investissement depuis la création en 2010 a été de 268 %. Seul l’indice des technologies parvient à faire mieux. Et encore, il n’est passé au-dessus que depuis le milieu de l’année dernière.

comparaison graphique IA tech bourse

En bleu, l’Eurekahedge’s AI Hedge Fund index. En vert, le Wilshire 5000 Index. En rouge, un autre indice mondial et en violet l’indice Dow Jones Global technology.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire