Accueil Energies et transports Le jour de la batterie Tesla fait pschitt

Le jour de la batterie Tesla fait pschitt

par Edern Rio

Elon Musk avait annoncé une journée mémorable qui resterait gravée dans le marbre de l’épopée de la voiture électrique et plus particulièrement de son plus bel héraut, Tesla. Nombre de commentateurs attendaient donc l’annonce d’une « million-miles battery », la batterie capable de durer 1 800 000 km.

Et pour cause, cela permettrait d’écarter un des talons d’Achille de la voiture électrique. Au bout d’un certain temps, il faut changer les batteries puisqu’elles ne se rechargent plus au maximum et perdent de leur capacité.

Las, encore une fois, le génial bateleur-en-chef de la tech a déçu : « Il y a encore beaucoup de travail à faire »… « nous n’envisageons pas de production de masse avant 2030 »… Le public déçu a vendu en masse l’action TSLA qui repassait sous les 400 $ en after hours, rendant plus de 10 % sur la journée.

Tesla veut faire cavalier seul

En effet, l’un des grands spécialistes de la batterie, le Chinois CATL, a déjà annoncé cette fameuse million-miles battery. Beaucoup espéraient un partenariat avec des entreprises qui développent des batteries à la pointe des technologies, mais ce n’est pas le chemin qu’a choisi Tesla.

Au contraire, Tesla a annoncé que son objectif était d’internaliser la production de ses batteries. Côté technique, l’objectif est d’abandonner le duo cobalt-lithium – le cobalt notamment est un composant cher, rare et polluant – au profit d’un duo nickel-silicium. A lire les déclaration d’experts, ce choix est pour le moins étonnant : il est connu que le silicium peut être un bon composant pour une batterie ; toutefois, sa durabilité est faible. Ce qui veut dire que si Tesla opte pour cette solution, la durée de vie de ses batteries réduira…

La nouvelle batterie de Tesla : 6 fois plus puissante, elle augmente l’autonomie de 16%.

Au-delà de l’amélioration de l’autonomie, Tesla souhaite réduire le coût de ses véhicules pour parvenir à proposer des véhicules à 25 000$. De l’aveu même de Musk, c’est le seul moyen de toucher un marché de masse.

Reconnaissons que, même subventionnée, une Tesla à 50 000 € en entrée de gamme est réservé au secteur du luxe.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire