Accueil A la une La banque centrale de Nintendo met les épargnants sur la paille

La banque centrale de Nintendo met les épargnants sur la paille

par Arthur Toce
animal crossing bank run

Quatorze millions de joueurs d’Animal Crossing New Horizons (un des plus grands succès du jeu vidéo pendant cette crise) se sont réveillés avec stupeur en début de semaine dernière : la Bank of Nook (BoN) avait drastiquement réduit le taux d’intérêt payé aux joueurs, le divisant par 10 en passant de 0,5 % à 0,05 %. Pire, les gains possibles grâce aux intérêts fournis par la BoN sont maintenant plafonnés à 9 999 bells (clochettes en français), la monnaie du jeu.

Ces bells ont le même intérêt que la monnaie dans le monde réel : ils facilitent les échanges, permettent d’investir énormément pour gagner du temps, etc.

Nintendo baisse ses taux

Nintendo fait donc dans l’assouplissement monétaire non orthodoxe comme toutes les autres banques centrales durant cette crise du COVID-19.

Nintendo fait donc dans l’assouplissement monétaire non orthodoxe comme toutes les autres banques centrale

Le bell est achetable en ligne à un ratio de 1 $ pour 1,9 million de bells – un bon moyen pour Nintendo de mettre un peu de beurre dans les épinards. Reconnaissons qu’avec un des meilleurs lancements de l’histoire de Nintendo, supérieur à celui de The Legend of Zelda : Breath of the Wild aux Etats-Unis, il fallait trouver le moyen de gonfler un peu la note.

Imposé le 23 avril, en passant par une mise a jour obligatoire du jeu, ce changement a provoqué la colère des joueurs dont certains utilisent les intérêts de la BoN comme source principale de revenus. Un joueur déplorait sur Reddit : “Je ne me remettrai jamais financièrement de ce changement”, et se voyait répondre : “Oui, mais tu es célèbre maintenant, tu es dans le Financial Times…”

L’analyste de la Société Générale, Albert Edwards, en rigole et commente :

“Nous pensions que cet assouplissement n’était que temporaire, mais nous avons clairement franchi le Rubicon, et il est désormais permanent… 

La banque de Tom Nook ayant réduit les taux d’intérêt à près de zéro, logiquement la prochaine étape serait qu’elle passe à l’assouplissement quantitatif. [Alors] il est essentiel que les joueurs tentent de connecter leur jeu à leurs imprimantes car ils pourraient émettre de l’argent à tour de bras.”

Il faut bien comprendre que le principe d’Animal Crossing est de jouer un personnage tout “kawaï” (mignon) qui développe son île en collectionnant les plantes et en développant sa maison dans un monde sans violence.

Les principes économiques y sont assez importants. Les joueurs y sont notamment invités à aller sur l’île d’autres joueurs et à s’échanger diverses ressources, parfois limitées à certains continents.

Des voyages dans le temps pour faire exploser son rendement

La BoN était face à un sérieux problème. Certains joueurs changeaient la date de leur console pour “voyager dans le temps” et obtenir facilement des milliards en intérêts. La récente diminution- limitation des taux d’intérêt servirait donc à rendre cette pratique inutile pour ramener une économie plus stable et permettre à Nintendo de combattre la vente illégale qui perturbait la vente légale par la Nintendo Central Bank.

C’est une mécanique financière classique sur un bien. S’il existe un prix fixé arbitrairement par un acteur central, les autres acteurs vendront légèrement moins cher pour obtenir des parts de marché.

Notez également qu’Animal Crossing dispose d’une Bourse Internet qui permet de “parier” sur le cours du navet (turnip) dont la valeur fluctue énormément suivant la spéculation des joueurs. L’intérêt du turnip est quasiment exclusivement spéculatif, même si c’est largement compensé par le fait que les échanges ne sont possibles que lors d’une session ayant lieu chaque dimanche, un peu à la manière de notre Fixing sur les marchés traditionnels.

cours navet animal crossing

Une simulation révélatrice du fonctionnement des marchés

Toutes proportions gardées, dans un monde totalement enfantin, Nintendo a réussi l’exploit de créer un système financier complexe qui fait réfléchir et qui crée des visions et des envies bien différentes au même titre qu’un système financier classique.

Même s’il est virtuel, la dimension psychologique de l’argent s’illustre pleinement dans Animal Crossing 


Chaque joueur aura sa propre vision et sera agressif et spéculateur ou très protecteur et épargnant. C’est un authentique environnement économique qui a été mis en place par le roi japonais des jeux vidéo.

Même s’il est virtuel, la dimension psychologique de l’argent s’illustre pleinement dans Animal Crossing.  

Dès lors, il sera intéressant de regarder si le prix des biens redescend ou s’il ne change pas. Mais plus que l’économie du jeu, c’est la réaction des joueurs qui est ici passionnante.

Certains utilisateurs japonais ont fait le rapprochement entre la BoN et les banques japonaises pour le côté abrupt du message et surtout l’impossibilité de faire fructifier son épargne sans risque.

Certains veulent tenter un bank run en poussant tous les joueurs à retirer leurs bells de la BoN. D’autres menacent de manifestations dans le jeu. Enfin, certains reprochent à la BoN son approche monopolistique et l’impossibilité des joueurs à se prêter de l’argent.

Cette décision illustre également la quasi-certitude de certains que les taux resteront ad vitam aeternam proches de zéro. C’est dans les pays habitués à des taux assez hauts que la réaction a été la plus violente.

Rigolo pour certains, idiot pour d’autres, mais pour moi passionnant. Qui d’autre que Nintendo arriverait à provoquer ce genre de réaction ?

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire