Accueil A la une La fin d’une ère chez Google

La fin d’une ère chez Google

par Ray Blanco
départ google Larry Page Sergey Brin

La plupart des gens ne disent pas « passe-moi un mouchoir en papier ».

Ils disent « passe-moi un kleenex ». Et ce, quelle que soit la marque du mouchoir en question.

Kleenex est une marque, un produit. Mais ce nom est tellement populaire qu’il est devenu synonyme de « mouchoir en papier ».

Google est au moteur de recherche ce que Kleenex est au mouchoir en papier.

La plupart du temps, on ne dit pas « fais une recherche sur Internet ou sur Firefox » mais plutôt « cherche sur Google » voire carrément « Gougueule-le ».

Mais la semaine dernière, les fondateurs – grâce auxquels Google est aussi ancré dans la tête des gens que le kleenex – ont quitté la direction de la société.

C’est la fin d’une ère.

Voici comment nous voyons l’avenir de Google, sous la nouvelle direction.

Les fondateurs de Google s’en vont

C’est la fin d’une ère. Les fidèles fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, s’en vont.

Il y a vingt-et-un ans, ils fondaient Google. Et maintenant, ils laissent leur entreprise entre les mains de Sundar Pichai, qui est très compétent.

Selon le New York Times :

« Dans un courrier annonçant le changement, MM. Page et Brin ont comparé les 21 ans qu’ils ont passés chez Google au fait d’élever un enfant, en déclarant que ‘le moment était venu d’assumer le rôle de parents comblés.«  

Google devrait être entre de bonnes mains avec Pichai. En réalité, il dirige déjà l’entreprise depuis un an.

En coulisses, Page et Brin se sont lentement mais sûrement éloignés des activités courantes. Il paraît qu’ils se sont lassés qu’eux-mêmes et leur entreprise soient dans le collimateur du Congrès américain.

C’est devenu manifeste l’an dernier, lorsque Page et d’autres membres de la direction ont été convoqués une fois de plus au Congrès pour y être auditionnés.

Ce jour-là, le fauteuil de Page est resté vide – sorte de protestation silencieuse face à « l’inquisition » annoncée.

Et tout cela alors qu’il a vu son entreprise améliorer le monde de tant de différentes manières.

Je peux comprendre la frustration ressentie par Page ces deux dernières années.

L’ère des fondateurs de Google s’est achevée la semaine dernière. Et voici comment Wall Street a réagi.

Les actions Alphabet grimpent à l’annonce du changement de direction 

A l’ouverture des marchés, mardi dernier, les actions Alphabet (NASDAQ : GOOG) ont grimpé de près de 5 %. C’est un mouvement considérable, pour une action qui coûte plus de 1 300 $ à l’heure actuelle.

google graphe nasdaq

Ce qu’il faut retenir, c’est que nous avons de bonnes raisons d’apprécier cette décision, tout comme Wall Street. Ce changement de direction était dans l’air depuis longtemps. Il fallait le faire pour que Google aille de l’avant et continue de progresser.

Nous avons de bonnes raisons d’apprécier cette décision, tout comme Wall Street.

Voici ce que Page et Brin ont souligné dans leur lettre ouverte : « Nous ne sommes pas du genre à nous accrocher à des fonctions de dirigeants si nous pensons qu’il existe une meilleure façon de diriger la société. »

Et cette réflexion orientée vers l’avenir explique pourquoi Google a tant de succès, et pourquoi cela devrait persister.

Après tout, s’il y a bien une chose que les investisseurs détestent, c’est l’incertitude.

Et maintenant, avec cette nouvelle direction en place, Google peut revenir à ce que cette entreprise fait de mieux : innover et rapporter de l’argent à ses actionnaires.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire