Accueil Internet & CommunicationsInfrastructures & Hardware Suprématie quantique – La France en passe de développer l’ordinateur le plus puissant du monde

Suprématie quantique – La France en passe de développer l’ordinateur le plus puissant du monde

par Vanessa Popineau
suprématie quantique

La recherche grenobloise sur les technologies quantiques est à la fête. Trois de ses centres de recherche, le CEA-Leti, l’Inac et l’Institut Néel, viennent tout récemment de décrocher une subvention auprès du Conseil européen de la recherche (ERC). Montant ? 14 M€ sur six ans.

Une enveloppe coquette pour soutenir un projet ambitieux : le projet QuCube. L’idée ? Mettre au point l’ordinateur le plus puissant du monde. Rien que ça. Un ordinateur quantique donc. Un ordinateur de 100 qubits, ce qui serait une première dans ce domaine ultra-disputé.

En effet, dans la course à la suprématie quantique qui bat son plein depuis quelques années, ce sont les Etats-Unis qui dominent le sujet. Le processeur quantique le plus puissant du moment est américain. C’est le Bristlecone (72 qubits), et il appartient à Google. Juste derrière le Tangle Lake (49 qubits) d’Intel… De son côté, le Chinois Alibaba n’est pas bien loin avec son cloud quantique.

L’Europe accélère sa recherche quantique

Il n’est donc pas étonnant de voir l’Europe chercher à accélérer et affirmer ses ambitions. Comme sur notre Vieux Continent, on préfère mutualiser, la recherche s’organise donc à l’échelle européenne. L’Union européenne l’a d’ailleurs annoncé tout récemment, elle prévoit d’investir pas moins de 1 Md€ dans différents projets ces dix prochaines années.

Pour l’heure, c’est le projet QuCube, lauréat de l’appel à propositions de l’ERC lancé en 2017 (Synergy Grant 2018) qui accroche tous les regards et nourrit tous les espoirs. Avec lui, l’Europe relance la compétition, les cartes se redistribuent tandis que la France se place en fer de lance de la recherche quantique européenne.

Alors que notre puissance de calcul actuelle, bien que considérable, touche à ses limites, la technologie quantique nous promet de grandes avancées technologiques et, pour une fois, aucun retard n’est à déplorer de notre côté, nous demeurons bien placés pour révolutionner l’informatique conventionnelle.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire