Accueil EnjeuxDonnées et vie privée La reconnaissance faciale arrive dans les aéroports européens

La reconnaissance faciale arrive dans les aéroports européens

par Edern Rio

La vidéo promotionnelle de Sita Smart Path. Source : SITA / YouTube.

L’aéroport d’Athènes a rejoint celui de Nice et celui de Paris en déployant une solution de reconnaissance faciale pour accélérer l’embarquement sur les vols internationaux. Pour l’instant, seule la compagnie grecque Aegean Airlines l’utilisera mais le système est destiné à être généralisé.

La solution logicielle est fournie par SITA, un consortium dont les actionnaires sont les grandes compagnies aériennes mondiales dont Air France. Elle avait déjà déployé son Smart Path à l’aéroport d’Orlando, Floride. Les principales qualités avancées pour le système sont la rapidité (il suffit de quelques secondes pour s’identifier) et le renforcement de la sécurité (voilà qui reste à démontrer…).

Plus besoin de présenter son passeport, une fois qu’il est enregistré dans le système, il vous suffit de présenter votre visage pour être identifié. Grâce à la photo biométrique présente sur votre passeport, il est possible de vous comparer informatiquement et automatiquement.

L’objectif ultime de SITA est le même que celui des supérettes Amazon : transformer les aéroports en self-service où vous pourrez tout faire vous-même. Si le principe est aussi effrayant que fascinant, il est surtout la preuve dans notre partie du monde que la technologie arrive à maturité.

A Nice et Paris, c’est un partenariat entre IN Groupe (ancienne Imprimerie nationale reconvertie dans l’identité numérique) et le spécialiste de la sécurité suédois Gunnebo (SE0000195570 – GUNN) qui équipe l’aéroport.

Parmi les problèmes rencontrés, l’un d’entre eux est connu sous le nom de “bug du T-Shirt de Johnny Haliday” : la machine scanne par erreur le T-Shirt plutôt que le visage du passager !

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire