Accueil A la une La tech prend le contrôle de votre épicerie

La tech prend le contrôle de votre épicerie

par Ray Blanco
Amazon Go Grocery

Aux Etats-Unis, le secteur de l’épicerie pèse 800 Mds$ et, globalement, les services liés à l’alimentation devraient atteindre 4 200 Mds$ d’ici 2024.

Et pourtant, ces vingt dernières années n’ont pas été le théâtre de grandes innovations dans ce secteur.

3 % seulement des produits d’épicerie sont achetés en ligne…

Les caisses automatiques ont constitué le plus grand changement, et fait hurler leurs détracteurs que les robots allaient voler les emplois des Américains.

Cela remonte à 1992. Depuis, plusieurs startups ont tenté de révolutionner un peu plus ce secteur, avec des choses comme la livraison à domicile.

Et même si cela plaît à ceux qui ne peuvent pas quitter leur domicile (le livreur de repas à domicile, Meals on Wheels, existe depuis les années 1950 environ), la plupart des Américains n’apprécient pas de ne pas pouvoir choisir eux-mêmes leurs produits. Et le fait que 3 % seulement des produits d’épicerie sont achetés en ligne, à l’heure actuelle, l’illustre parfaitement.

De plus, il était quasiment impossible de rentabiliser la livraison de ces produits.

Blue Apron (NYSE : APRN) est le meilleur exemple de ce dilemme. Depuis son introduction en Bourse, le 30 juin 2017, APRN a perdu 98 % de sa valeur… [NdlR : Arthur Toce vous avait déjà parlé de cette valeur en 2019.]

blue Apron graphe bourse

L’histoire d’APRN est faite de problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement et à l’exploitation. Et par-dessus tout, d’une incapacité à réaliser des profits à partir d’un service basé uniquement sur l’abonnement.

Alors, si la prochaine grande innovation n’est pas la livraison à domicile et son aspect pratique, quelle est-elle ? 

La prochaine innovation du secteur de l’épicerie 

Les grandes entreprises sont conscientes de cette absence de rentabilité, et offrent leurs propres solutions, en vue de moderniser le secteur de l’épicerie : des magasins sans caissiers.

La semaine dernière, Amazon (NASDAQ : AMZN) a ouvert son premier magasin Amazon Go Grocery. Sur une surface de près de 1 000 m², il propose des produits frais, de la viande et de l’alcool, soit plus de 5 000 articles au total.

amazon grocery

Amazon s’installe dans la distribution alimentaire. Source : Amazon Go.

Et la chose remarquable, c’est qu’il n’y a pas de caissiers. Vous scannez simplement votre code à l’entrée, vous prenez tout ce que vous voulez, et les articles apparaissent sur votre ticket quand vous partez.

Mais si l’action Amazon est un peu trop chère pour vous… vous pourriez envisager d’autres acteurs qui se lancent dans la partie.

Début 2019, la société Kroger Co. (NYSE : KR) a annoncé qu’elle collaborait avec Microsoft pour développer sa propre version du magasin sans caissiers.

En termes de chiffre d’affaires, Kroger est le plus grand supermarché et le deuxième détaillant aux Etats-Unis. La technologie des magasins Kroger pourrait réduire énormément les coûts, et leur rapporter encore plus de profits nets. En outre, même si le reste du marché a été très chahuté par les craintes suscitées par le coronavirus, Kroger a bien résisté.

Ce qu’il faut retenir 

La livraison de produits d’épicerie à domicile est révolue. L’adoption de technologies réduisant les coûts pour le client, et renforçant son expérience, représente la voie vers l’avenir.

Envisagez certains géants de la vente au détail et de l’épicerie qui sont en train d’adopter ce nouveau système sans caissiers, comme Amazon (NASDAQ :AMZN), Walmart (NYSE : WMT) ou Kroger (NYSE : KR).

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire