Accueil Internet & Communications Le justicier de Tinder utilisait un filtre Snapchat

Le justicier de Tinder utilisait un filtre Snapchat

par Edern Rio

Ce pourrait être un fait divers en provenance du futur. « Il utilise un filtre Snapchat et se fait passer pour une fille pour piéger les pédophiles » titrait Paris Match le 11 juin dernier. Les filtres Snapchat, ce sont des effets qu’on ajoute à une vidéo ou à une photo et qui ont fleuri ces dernières années. Couronne de fleurs, oreilles et truffe de chien trop mignon surimposés sur les visages, etc.

En mai, Snapchat a ajouté deux nouveaux filtres à sa panoplie : un filtre bébé qui vous rajeunit et un filtre « changement de sexe ». Le deuxième a déjà fait couler beaucoup d’encre, comme vous vous en doutez. Mais le summum a été atteint quand un jeune homme de 20 ans l’a utilisé puis a posté son image féminisée sur l’application de rencontre express Tinder. Il est bientôt contacté par un homme d’une quarantaine d’années à qui il annonce avoir 16 ans. Sauf que cet homme est un policier et que le jeune homme le signale à une association de lutte contre les agressions sexuelles. Résultat : une mise à pied du policier et une interview du jeune homme sur NBC.

Ethan et son alter ego féminin Esther. Crédits : NBC.

Même si le filtre est loin d’être parfait et crée des créatures irréalistes, il embrouille encore un peu plus la notion de réalité. Les applications de réalité augmentée vont surtout augmenter la défiance envers ce que nous voyons et le phénomène des fake news.

Evidemment, s’il est possible de modifier les images d’un clic, il est également possible de détecter ces modifications d’un clic. Adobe vient d’annoncer qu’il avait entrainé un logiciel qui parvient à repérer les modifications dans 99% des cas. Le projet est financé par la DARPA (l’agence de R&D de l’armée américaine) qui veut pouvoir lutter contre les deep fakes.

Plusieurs logiciels sont déjà capables d’analyser avec un certain succès les images et vidéos modifiées.

Détection automatique des points retouchés. Source : Blog Adobe.

Investisseurs, vous devriez y croire

Selon Sensor Tower, le nombre de téléchargements de l’application Snapchat (US83304A1060-SNAP) aurait été multiplié par 2,5 suite à la publication de ces deux filtres. L’application a été téléchargé 41,5 millions de fois au mois de mai. Contre toute attente, le cours de SNAP s’est bien rétabli depuis la fin décembre.

Si Snapchat n’est toujours pas rentable, le réseau social semble renouer avec la croissance du nombre d’utilisateurs. Ce point est l’indicateur principal pour tout réseau social qui, par définition, vit de la publicité. Dans tous les cas, Snapchat pointe clairement vers une tendance forte du monde de demain : le développement de la réalité augmentée dans les interactions en ligne.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

2 commentaires

Kelapplication 18 juin 2019 - 15 h 13 min

Génial c’est effectivement une histoire du futur qui pourrait inspirer des romans ! Sherlock holmes version 2.0. Merci pour la source d’inspiration !

Reply
pirater snapchta 22 juin 2021 - 13 h 56 min

Toutes les applications empruntent des filtres Snapchat

Reply

Laissez un commentaire