Accueil A la une Le pétrole perd, la 5G gagne

Le pétrole perd, la 5G gagne

par Ray Blanco
internet 5g

Il y a trente-et-un ans, nous avons été témoins de ce qui arrive quand une force inarrêtable rencontre un objet immuable : l’Exxon Valdez, un supertanker, est alors entré en collision avec un récif en Alaska, qui a creusé un trou dans son immense coque de près de 1 000 pieds de long.

Les facteurs qui font baisser la demande de pétrole vont aussi faire augmenter la demande de technologies

Des millions de barils de brut se sont répandus dans la baie du Prince-William, en Alaska, et ont provoqué l’une des plus graves catastrophes environnementales de l’Histoire.

Nous avons assisté courant mai à une autre forme de catastrophe pétrolière. Une guerre des prix entre producteurs de pétrole mettait déjà à mal les marchés, où les cours avaient baissé au début de l’année. Le COVID-19 a ensuite frappé l’économie mondiale. La demande a encore baissé, car les gens sont restés chez eux et ont consommé moins de cette ressource.

La collision entre les forces de l’offre et de la demande a creusé une brèche sur le marché du pétrole, et le prix de cette matière première a touché des niveaux plus bas que jamais. Pour rappel, les prix ont chuté jusqu’à devenir négatifs… Logique. Le problème du stockage allait grandissant.

Depuis, les prix ont commencé à se reprendre. Certes. Mais, si nous devons retenir quoi que ce soit de cet épisode, c’est que les choses ne seront plus jamais pareilles, et le marché du pétrole va changer à jamais.

Une nouvelle vie on line…
et toujours moins de pétrole

Au temps du COVID-19, les gens ont trouvé – et ils le font encore – de nouvelles manières de vivre, et ces changements vont s’inscrire sur le long terme. Les employés travaillent depuis chez eux grâce à des connexions à distance. Les réunions, les événements, se tiennent désormais en ligne. Les gens font leurs achats à domicile. Ils ont trouvé le moyen de se distraire sans sortir. Même les rendez-vous médicaux en ligne (les téléconsultations) se sont développés.

Beaucoup se sont rendu compte qu’ils appréciaient le télétravail – d’autant qu’il permet d’être autant productif tout en économisant du temps et de l’argent en évitant les transports. Les employeurs se sont eux aussi rendu compte de cela. De nouvelles habitudes ont été prises, et elles ne seront pas perdues une fois que la crise du coronavirus sera derrière nous.

Les facteurs qui font baisser la demande de pétrole vont aussi faire augmenter la demande de technologies.

L’inévitable adoption de la 5G

Le besoin de connexions Internet plus rapides et plus omniprésentes finira par accélérer l’adoption des technologies 5G, ce qui sera bénéfique aux entreprises d’équipement comme Cisco (CSCO), Qorvo (QRVO) ou Skyworks (SWKS) entre autres. Des entreprises de cloud comme Amazon (AMZN), IBM ou Microsoft (MSFT) profiteront elles aussi d’une augmentation de la demande, tout comme les fabricants d’intelligence artificielle et de puces pour centres de données comme Nvidia (NVDA), AMD ou Xilinx (XLNX).

Les accélérateurs de processeurs graphiques de Nvidia sont déjà numéro un dans les puces informatiques pour le cloud chez de grands fournisseurs comme Amazon et Microsoft, mais l’entreprise va bientôt renforcer encore sa position… Nvidia a récemment obtenu le feu vert du gouvernement chinois pour l’acquisition de Mellanox, spécialiste des réseaux haute vitesse pour centres de données : l’accord peut donc être passé.

La technologie de calcul ultrarapide de Nvidia est déjà l’ingrédient secret du succès de l’entreprise, mais les serveurs des centres de données doivent eux aussi être capables de déplacer des données rapidement. Mellanox dispose de certaines des solutions les plus rapides au monde, et pourra aider à faire de l’entreprise combinée une force encore plus dominante en se positionnant dans ce secteur.

En attendant, Xilinx met aussi sur le marché des produits qui battent tous les records. L’entreprise a récemment annoncé le lancement de la plateforme de calcul la plus dense et la plus adaptable au monde. Son système, appelé Versal, est destiné à faire fonctionner les réseaux de communication sans fil 5G ultrarapides qui seront bientôt déployés. Xilinx est déjà parvenue à conclure un accord avec Samsung grâce à cette technologie. Le géant de l’électronique coréen utilisera les puces Versal programmables de Xilinx pour construire de l’équipement de réseau 5G, en Corée et ailleurs.

Les gens se sont tournés vers la technologie pour résoudre les problèmes provoqués par les ordres de confinement un peu partout dans le monde… et cela fonctionne. Voilà pourquoi plus que de pétrole, demain nous aurons besoin de 5G.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire