Accueil Energies et transportsCourse à l'espace Le rêve brisé (ou pas ?) du Cybertruck de Tesla

Le rêve brisé (ou pas ?) du Cybertruck de Tesla

par Ray Blanco
tesla cybertruck

Durable et versatile. A l’épreuve des chocs et muni de vitres “incassables”. Ou, du moins, c’est ce qu’il revendique.

Mais en fin de semaine dernière, face au monde entier et à Wall Street, les rêves de Cybertruck de Tesla (NASDAQ : TSLA) ont semblé se fracasser, en direct, sous nos yeux.

Ou pas ?

Une présentation qui tourne très mal

Plantons le décor : l’événement avait suscité tout le buzz que pouvait espérer Elon Musk.

La foule a été ébahie et a étouffé des cris de surprise lorsque le pickup futuriste de Musk est arrivé sur scène. Le pickup était angulaire, ses lignes brutes évoquaient une jeep lunaire, ses caractéristiques techniques étaient également impressionnantes.

Et puis est arrivée la démonstration de résistance aux chocs, et les choses ont très mal tourné…

La carrosserie du Cybertruck est réalisée en acier inoxydable. C’est du robuste. Et pour le démontrer, les ingénieurs se sont emparés d’une masse et ont frappé la portière du Cybertruck. Pas une bosse, pas une éraflure… très impressionnant.

Ensuite, la résistance des vitres de sécurité a été testée. Le directeur du design de Tesla, Franz von Holzhausen, a saisi une bille de métal de la taille d’une balle de baseball et l’a lancée sur la vitre côté conducteur… qui s’est brisée.

cybertruck tesla

Source : RoadShow by CNET. Pour regarder un condensé de la présentation,
qui vaut définitivement le détour,
cliquez ici.

Musk et ses camarades ont paru interloqués. Personne ne l’avait vu arriver. Et c’est la gaffe idéale pour que les médias grand public et Wall Street se lancent dans une campagne anti-Cybertruck frénétique.

Mais j’ai bien vu que Musk aurait le dernier mot… car, d’abord, les caractéristiques techniques du Cybertruck sont très impressionnantes. 

Sous le capot

Tesla affirme que le modèle de base de son Cybertruck a une autonomie d’environ 400 kilomètres et qu’il peut tracter 3,4 tonnes. Il peut également transporter une charge utile de 1,5 tonne.

Les accros à la vitesse seront également enthousiasmés par le Cybertruck : il paraît que la version Dual Motor pourrait passer de 0 à près de 100 km/h en 4,5 secondes.

Tesla propose également une version Tri Motor qui, théoriquement, pourrait avoir une autonomie de 800 kilomètres et tracter 6,3 tonnes.

La réaction de Wall Street

Côté Bourse, les réactions ne se sont pas faites attendre bien longtemps. Le design du Cybertruck et l’incident de la vitre, extrêmement polarisants, ont exercé une forte pression à la baisse sur les actions Tesla : elles ont chuté des alentours de 354 $ jeudi dernier à 344 $ le lendemain à l’ouverture des marchés.

tesla cybertruck reaction bourse

Mais comme je l’ai indiqué, Musk pourrait bien avoir le dernier mot. Il affirme que Tesla a déjà reçu 200 000 précommandes de Cybertruck :

cybertruck tweet musk

A environ 500 000 $ pour le modèle intermédiaire, cela pourrait représenter un chiffre d’affaires de 10 Mds$ pour Tesla.

Et cette certitude devrait suffire à faire sourire les investisseurs et faire grimper les actions.

Mais pour cela, il faut que Tesla soit totalement à la hauteur de sa promesse, et dans les temps.

Une perspective qui, il faut le reconnaître, pourrait bien nous empêcher de fermer l’œil la nuit.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire