Accueil A la une Le scandale des cartouches de THC frelatées ne fait pas les affaires du secteur

Le scandale des cartouches de THC frelatées ne fait pas les affaires du secteur

par Ray Blanco
vaping death

L’ensemble du secteur des actions cannabis est sous pression, suite au scandale sanitaire qui secoue le secteur des vapoteuses. 805 cas de troubles respiratoires ont été dénombrés et 17 personnes seraient décédés à ce jour. La plupart du temps, ce sont des cartouches au THC qui sont incriminées. Cette crise en dit beaucoup sur le marché naissant.

Mais, une fois n’est pas coutume, commençons par les catalyseurs positifs du marché du cannabis légal, avant de passer aux catalyseurs négatifs.

Vers un financement plus simple : SAFE Banking en deux actes

Jeudi dernier, le SAFE Banking Act a été voté à la Chambre des représentants par 321 voix contre 103. La moitié des Républicains a voté en faveur de la loi. C’est un nouvelle très importante : cette loi permettra aux entreprises du secteur de faire appel aux services financiers classiques, alors qu’ils doivent aujourd’hui fonctionner principalement avec du cash.

En effet, même si ce commerce est légal dans de nombreux Etats, les banques ne peuvent toujours pas travailler avec les entreprises du secteur. Elles risquent des poursuites judiciaires au niveau fédéral, puisque la marijuana est toujours illégale à ce niveau.

Cependant, la loi doit aussi être votée au Sénat. Et c’est loin d’être gagné. Les Républicains qui le contrôlent ne sont pas aussi pro-cannabis que les élus de la Chambre des représentants.

Une autre nouvelle est également tombée la semaine dernière : une étude qui indique que le secteur est en pleine explosion. Le chiffre d’affaires projeté en 2025 est de 30 Mds$ dans les Etats qui ont légalisé actuellement. Elle ne tient pas compte des autres. C’est une croissance annuelle moyenne à deux chiffres.

Un secteur plombé par les cigarettes électroniques

Revenons au présent qui lui n’est pas rose, les actions du cannabis légal subissent de plein fouet le scandale des cigarettes électroniques et des décès liés aux cartouches de THC frelatées. Ce sont désormais 17 morts qui ont été décomptés. Mais l’industrie légale devrait pouvoir tirer parti de cette affaire si elle parvient à prouver qu’il n’y a pas de risque sanitaire en s’approvisionnant sur le marché régulé. C’est d’ailleurs ce qu’a démontré une récente émission diffusée sur NBC News. Aucune cartouche légale ne contenait de pesticides ou d’autres produits dangereux pour la santé…

Il s’avère que bien des cartouches incriminées arrivent de Chine et n’ont subi aucun contrôle sanitaire. Elles contiennent toutes sortes de produits toxiques qui impressionnent même les experts des Centers for Disease Control and Prevention. Ils ont trouvé dans certaines d’entre elles du cyanure d’hydrogène, une substance classée parmi les poisons.

Au final, l’industrie légale pourrait tirer profit de cette crise, puisqu’elle met au jour les risques de l’achat au marché noir. J’irai même plus loin : cela pourrait créer une avenue pour une légalisation complète, puisque c’est le meilleur moyen d’imposer des normes sanitaires.

La clé du futur essor du secteur ? La régulation

Je l’ai souvent dit, il faut que ce marché soit régulé. Cette série de morts construit des arguments rationnels pour la régulation du marché. Contrôler et imposer des normes sanitaires est une des seules manières d’écarter ce danger.

Finalement, cette affaire qui fait du mal au secteur du cannabis pourrait pousser les sénateurs à avancer dans le sens d’un contrôle plus étroit et donc d’une légalisation.

Si vous êtes, comme moi, haussier sur le long terme, c’est un excellent moment pour acheter. N’oubliez pas que les actions cannabis sont très volatiles et qu’elles grimpent aussi vite qu’elles baissent.

Laissez-moi vous le dire, nous sommes dans un mouvement de fond qui ne fera que grandir. La semaine dernière, un Etat australien a légalisé le cannabis récréatif au mépris de la loi fédérale. La légalisation 2.0 aura lieu dans deux semaines au Canada. Et il est de plus en plus probable que le Mexique légalise avant juin 2020. Enfin, en mars, les Nations unies se retrouvent pour discuter du cannabis et pourraient émettre une recommandation de déclassification.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire