Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies Les leçons d’Isaac Newton pour investir sur un Bitcoin en bulle

Les leçons d’Isaac Newton pour investir sur un Bitcoin en bulle

par Jonas Elmerraji
investir bulle bitcoin

[Le Bitcoin est-il en bulle ? Voilà une vaste question… Et si la mésaventure d’Isaac Newton, à l’époque de la bulle dite des “mers du sud” (South Sea Company), nous permettait, à défaut d’y voir plus clair, au moins de tirer quelques leçons en matière d’éducation financière et donc d’investissement ?]

En ce moment, la question que l’on me pose le plus est la suivante : y a-t-il une bulle sur le Bitcoin ?

En fait, j’aurais tendance à répondre que certains segments de marché sont effectivement éhontément élevés. C’est un fait. Doit-on pour autant se tenir à l’écart de la Bourse ? Peut-on encore gagner de l’argent dans un contexte comme celui-ci ?

Eh bien, au risque de vous surprendre, ma réponse est oui. Et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Euphorie et bulle : le trade raté d’Isaac Newton

Pour commencer, un petit détour historique s’impose. Direction 1700. Vous avez probablement déjà entendu parler d’Isaac Newton. Le travail de ce mathématicien, physicien et philosophe, a eu un tel impact que son nom est encore universellement connu plus de 300 ans après sa mort.

Mais saviez-vous que c’était aussi un investisseur ? La seule chose, c’est qu’il n’était pas très doué… Newton a fini par perdre une bonne partie de sa fortune dans le Bitcoin de l’époque : la bulle des mers du sud.

Isaac Newton était aussi un investisseur

Dans les années 1700, la South Sea Company avait le monopole du commerce avec les colonies espagnoles d’Amérique du Sud. Une concession décrochée, en assumant une dette contractée par le gouvernement britannique lors de la guerre de Succession d’Espagne.

Pour lever des fonds, la South Sea Company s’est tournée vers le marché actions, où elle a émis des actions destinées aux investisseurs souhaitant profiter des richesses provenant des mers du sud.

Mais, voilà, les richesses des mers du sud n’étaient pas aussi vastes que ne l’avait laissé entendre la société dans sa communication. Les actions se sont envolées au cours de l’hiver 1720, et se sont effondrées dès l’automne.

Et Isaac Newton a été pris dans le sell-off après avoir finalement décidé de prendre une forte participation alors que le titre approchait d’un sommet. Même s’il avait encaissé de jolis profits au printemps sur une première position, lorsqu’il s’est repositionné, il était bien trop tard.

Ce graphique retraçant le timing malheureux du trade de Newton est devenu un classique, dans l’histoire de l’investissement :

graphe trade Newton

Les publications modernes dédiées à l’investissement s’en servent souvent pour illustrer les dangers d’une bulle. Mais ce graphique du trade de Newton sur la South Sea Company peut avoir différents niveaux de lecture. Pourquoi serait-ce plus une mise en garde qu’une simple opportunité manquée sur une énorme tendance ?

L’erreur de Newton, ce n’est pas d’avoir acheté en période de bulle mais d’avoir investi sous le coup de l’émotion. Il en ira de même pour le Bitcoin.

Lorsqu’on observe le graphique de South Sea Company, on constate que Newton n’a pas vraiment acheté au sommet. L’action a poursuivi son rally pendant des mois, après ce deuxième achat au “timing malheureux”.

Et cet investissement aurait pu lui rapporter, si Newton avait suivi les mouvements du titre et vendu avant que South Sea Company ne se retourne.

Point sur la psychologie de bulle

Imaginons un instant qu’Isaac Newton ait été un adepte de base du suivi de tendance.

Voici le graphique que l’on ne vous montre pas : il retrace les mouvements du cours de la South Sea Company, mais avec un simple indicateur de tendance, la moyenne mobile à 50 jours, en superposition :

graphe cours South Sea Company

S’il avait simplement vendu ses actions South Sea Company quand le canal haussier s’est rompu – le cours a glissé en-dessous de la moyenne mobile à 50 jours – Newton aurait pu énormément s’enrichir grâce à l’une des bulles les plus célèbres de l’Histoire.

L’erreur de Newton, ce n’est pas d’avoir acheté en période de bulle mais d’avoir investi sous le coup de l’émotion


Mais il ne l’a pas fait, bien sûr…

Et on peut difficilement le lui reprocher. Il est dans la nature humaine d’acheter à la hausse et de vendre à la baisse : c’est comme si nous étions programmés ainsi. [Et si un génie comme Newton a pu être victime de la psychologie de bulle, alors cela peut arriver à tout le monde.]

Mais dans un contexte où l’on parle encore de bulles en 2021, la folle aventure d’Isaac Newton est une importante leçon à retenir pour les investisseurs.

D’abord, les bulles sont néfastes, par inhérence. En fait, vous pouvez vous enrichir en investissant dans une bulle tant que vous disposez systématiquement d’un plan de sortie au moment où la bulle commence à se dégonfler.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire