Accueil Energies et transportsDrones & futur de l'aéronautique L’Ile-de-France veut ses taxis volants avant les JO

L’Ile-de-France veut ses taxis volants avant les JO

par Etienne Henri
Hidalgo taxis volants Paris

La France se fixe pour objectif d’avoir des taxis aériens avant les JO 2024 – et pourrait bien y parvenir. Crédit : Volocopter

 

Et si la France devenait pionnière dans la mobilité aérienne ?

La région prévoit de se doter d’une filière de la mobilité aérienne urbaine

Alors que Dubaï avait créé la surprise en 2018 en offrant à ses policiers des motos volantes, la région Ile-de-France a frappé plus fort encore en annonçant le 30 septembre dernier un nouveau programme de déplacement futuriste.

Ridiculisant les projets de flottes de voitures autonomes et autres SkyPod, la région prévoit en effet de se doter d’une véritable filière de la mobilité aérienne urbaine. Au cœur de cette ambition : des taxis à décollage vertical.

Cette énième promesse de taxis aériens, si souvent entendue de la part de startups en mal de visibilité, pourrait faire sourire si elle n’émanait pas cette fois-ci d’acteurs majeurs. Avec la participation simultanée des pouvoirs publics, d’un spécialiste des taxis-drones, et des infrastructures aéroportuaires parisiennes, tout est en place pour que ce mode de déplacement avant-gardiste devienne une réalité commerciale avant les Jeux Olympiques de 2024.

Le taxi volant bientôt aussi accessible qu’un Uber ? 

L’objectif affiché est ambitieux : avec le projet Urban Air Mobility, l’Ile-de-France souhaite devenir “une référence sur le marché mondial de la mobilité aérienne urbaine”.

Pour y parvenir, elle a mis autour de la table le groupe ADP (FR0010340141), la RATP et la société allemande Volocopter, pionnière des véhicules volants destinés à une utilisation urbaine.

Cette startup soutenue par Daimler a fait progresser le secteur du taxi-drone à grands pas depuis sa création. En 2011, elle effectuait le premier vol de drone électrique transportant un passager. A peine six ans plus tard, le Volocopter prenait son envol à Dubaï et devenait ainsi le premier taxi-drone volant à opérer en milieu urbain. Depuis, la société a effectué d’autres vols, à Singapour et Helsinki, pour valider les performances de l’appareil dans différentes conditions climatiques.

évolution prototypes Volocopter

L’évolution des prototypes de Volocopter entre 2011 et 2017 donne la mesure du chemin parcouru. Photos : Volocopter 

Les premiers tests de l’appareil ayant été couronnés de succès, la région Ile-de-France a sélectionné l’entreprise pour être la première à effectuer des vols en condition réelles sur le territoire français.

L’heure n’est plus à la multiplication des vols expérimentaux : il s’agit désormais de s’intégrer dans l’écosystème de la mobilité urbaine pour permettre aux particuliers de monter dans le Volocopter comme on emprunte un RER.

La question de la faisabilité technique des drones-taxis étant désormais réglée, il reste simplement à confirmer que ce mode de transport propre, peu émetteur de CO2, permettant de désengorger les réseaux routiers et aux besoins limités en infrastructure pourra compléter l’offre de mobilité urbaine existante.

En d’autres termes, il faut maintenant faire sortir de terre un écosystème complet qui rendra ce mode de transport réaliste. 

Quand le taxi volant devient enfin crédible 

Les inventions qui ne se transforment jamais en innovation ne manquent pas, et les taxis-drones auraient très bien pu rester un loisir exotique réservé aux technophiles fortunés.

Dans moins d’un an, des vols Volocopter au départ de Pontoise

Pour autant, l’implication simultanée des pouvoirs publics et d’entreprises spécialisées est de bon augure. L’existence d’un calendrier serré dont les premiers jalons ont déjà été fixés vient apporter encore un peu plus de crédibilité au projet.

Dès le premier semestre 2021, des aménagements seront effectués sur l’aérodrome de Pontoise – Cormeilles-en-Vexin pour accueillir le Volocopter. Ils concerneront le côté piste (systèmes de recharge électrique, marquage au sol) comme le côté embarquement avec la création de zones d’accueil dédiées.

A partir de juin 2021, les opérations de stationnement, de décollage et d’atterrissage seront testées en situation réelle, ainsi que les opérations autour du véhicule (maintenance, recharge électrique). Cette seconde phase impliquera les autorités de surveillance de l’espace aérien comme l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et Eurocontrol.

Dans moins d’un an, les vols de Volocopter à partir de l’aéroport de Pontoise devraient s’enchaîner dans des conditions proches d’une exploitation commerciale.

aérodrome Pontoise

L’aérodrome de Pontoise devrait voir décoller des Volocopters dès l’année prochaine. Photo : UAF&FA

Pour que cette première expérimentation puisse faire naître un écosystème pérenne, la région a lancé en parallèle un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) international. Il a pour objectif de fédérer constructeurs de véhicules, équipementiers, énergéticiens, opérateurs d’infrastructures et d’autres modes de déplacement, gestionnaires de trafic aérien et la société civile sous une bannière commune.

Nous serons rapidement fixés

Les futurs membres du programme Urban Air Mobility devront candidater avant le 13 novembre. Ils auront, en plus d’une visibilité importante, l’oreille attentive des décideurs politiques lorsque seront établies les contraintes législatives applicables aux taxis-drones urbains. L’opportunité est alléchante lorsque l’on sait à quel point le contexte législatif peut faciliter ou, au contraire, tuer dans l’œuf les innovations technologiques (la voiture autonome étant l’exemple le plus récent).

La sélection s’annonce drastique puisque ne seront acceptées dans le programme que les entreprises capables d’autofinancer leur R&D, à même d’apporter des connaissances et une expertise différenciées… et en mesure de déployer leur solution à échelle commerciale dès 2024.

Chose rare pour un projet aussi révolutionnaire et ambitieux, nous serons rapidement fixés quant à la faisabilité du programme de taxis volants franciliens !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire