Accueil A la une Eradication du tabagisme : et si on rendait les cigarettes non-addictives ?

Eradication du tabagisme : et si on rendait les cigarettes non-addictives ?

par Edern Rio
FDA Scott Gottlieb

Rendre les cigarettes non-addictives, voilà une belle idée pour réduire le tabagisme. C’est en tout cas celle de Scott Gottlieb, l’actuel président de la Food and Drug Administration (FDA).

Le plan de la FDA pour éradiquer le tabagisme

Scott Gottlieb, commissaire de la puissante Food and Drug Administration, veut éradiquer le tabagisme. Dans un communiqué du 15 mars 2018, il annonçait :

« Quand j’ai pris mes fonctions l’an dernier, il m’est apparu clairement que s’attaquer à la consommation de tabac serait l’une des actions les plus importantes pour améliorer la santé publique. »

Bien vu Scotty ! Il suffisait de jeter un coup d’œil à la courbe des cancers du poumon et aux études de corrélation avec la tabagie pour le découvrir. On estime que 6 millions de personnes meurent chaque année à cause du tabagisme et que 12 % des décès seraient causés par le tabac. C’est la première cause de mortalité évitable. Il représente plus de 6 % des dépenses de santé en Europe et aux Etats-Unis.

Et d’ailleurs, les autorités sanitaires mondiales ne l’ont pas vraiment attendu pour agir. De l’interdiction de publicité à l’interdiction de fumer dans les lieux publics, en passant par le paquet « neutre » et la hausse constante des prix : on ne peut pas dire qu’elles aient vraiment chômé.

Mais Scott Gottlieb veut aller encore plus loin et il continuait :

« Nous franchissons aujourd’hui une étape essentielle qui va nous rapprocher d’un monde où les cigarettes ne créeront plus d’addiction […] et nous publions un avis de proposition de réglementation pour explorer un standard qui réduira les doses de nicotine des cigarettes à des niveaux minimaux non-addictifs. »

Evidemment, l’industrie du tabac fait valoir que si cette loi entrait en application, ce serait une apocalypse : suppressions d’emplois, fermetures de commerces et – argument sans doute décisif pour les autorités – chutes des revenus de la taxe sur le tabac. Et elle ajoutait qu’il n’était même pas prouvé que cela serait efficace.

Au début du mois, la FDA a diffusé un webcast où elle présentait des études prouvant l’efficacité d’une telle mesure. La FDA a donc commencé sa démarche de sensibilisation de la population.

En outre, plusieurs agences de santé américaines ont commandé une grande quantité de cigarettes à très faible teneur en nicotine cette été. Il semble que la FDA est bien décidée à appliquer son plan.

Mais voici qu’elle lance vraiment les hostilités.

La FDA en ordre de bataille contre toutes les formes d’addiction

graphe tabac Altria British American TobaccoDans cette même logique d’extirper le mal à la racine, la FDA vient d’annoncer un vaste plan d’actions destiné à lutter contre le vapotage des jeunes.

Scott Gottlieb est particulièrement véhément contre ces produits qu’il qualifie de « tragédie de la santé publique » ou d’« épidémie de vapotage ». Il accuse tout particulièrement les produits sucrés d’être addictifs. Deux mesures phares ont été annoncées :

  1. contrôle renforcé sur la vérification de l’âge des acheteurs, notamment pour les e-liquides aux goûts sucrés, jugés plus addictifs ;
  2. contrôle du design trop clairement destiné à séduire le jeune public, notamment ceux contenant des personnages animés, des bonbons ou des boissons gazeuses.

Elles sont complétées d’une proposition d’interdiction pure et simple des cigarettes aromatisées et mentholées.

Signe que les investisseurs prennent très au sérieux Scott Gottlieb, le cours de British American Tobacco (GB0002875804 – BATS) a perdu plus de 20 % en quelques jours et celui du géant Altria (US02209S1033 – MO), qui commercialise notamment la marque Marlboro, a perdu 10 %.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire