Accueil InvestirIndices et actions Marchés actions : tenez-vous prêt pour la suite

Marchés actions : tenez-vous prêt pour la suite

par Ray Blanco
Investir Bourse sell-off

Après la reprise consécutive à la pandémie mondiale, place à la gueule de bois. Le soufflé économique retombe, l’inflation est au plus haut depuis 40 ans et les marchés actions sont plus souvent en chute libre qu’en apesanteur. Aujourd’hui, clairement, les effets pervers des liquidités injectées par milliers pour faire face à la crise du COVID-19 se font jour. Et après ? Quelles perspectives pour la suite ? Les investisseurs doivent se tenir prêts, capitaux en main…

Nous voilà en juin, à mi-parcours de l’année 2022. Et quel semestre nous avons vécu ! Si les années 2020 et 2021 ont essentiellement tourné autour de l’impact du COVID-19 sur l’économie et les marchés, l’année 2022 s’est concentrée sur ce qu’il s’est produit ensuite.

Les effets pervers des liquidités injectées par milliers pour faire face à la crise du COVID-19 se font jour

L’an dernier, nous avons vécu une forte reprise, consécutive à la pandémie mondiale qui s’est abattue sur nous début 2020. Laquelle a, bien évidemment, suscité des réactions sans précédent de la part des gouvernements.

Aux Etats-Unis, grâce aux tonnes de liquidités injectées pour aider les gens à traverser la crise, la croissance du PIB a fortement rebondi. Mais, aujourd’hui, les effets pervers de ces milliers de milliards de dollars dépensés en plans de relance économique se font jour. A présent nous sommes en pleine gueule de bois.

Quelles perspectives pour la suite ? Les investisseurs doivent se tenir prêts, capitaux en main…

Inflation et chute des marchés actions…

Première conséquence, et non des moindres, l’inflation. C’est un fait, et cela dure depuis un moment déjà, les prix de toutes sortes de produits sont en hausse. La persistance des problèmes de chaînes d’approvisionnement (supply chain) n’arrange rien. Les ruptures de stocks se multiplient pour tout un tas de choses, ce qui pousse bien entendu les prix à des niveaux incroyables. Et ce, à un rythme jamais constaté en 40 ans.

Les marchés actions sont plus souvent en chute libre qu’en apesanteur

Cela est dû aux mesures gouvernementales prises pendant la crise du COVID-19. Mais, comme si cela n’était pas suffisant, la Réserve fédérale y est aussi allée de ses petites mesures. Elle a baissé ses taux et élargi son bilan. Rien de mieux pour souffler sur les braises de l’inflation…

Ajoutez à cela cette guerre majeure, en Europe de l’Est, qui frappe les approvisionnements en énergie et les denrées alimentaires, et vous obtenez un terreau idéal pour entretenir cette flambée inflationniste.

Aussi, la Fed, qui a déjà commencé à relever ses taux directeurs, prévoit de poursuivre son action en ce sens tout en s’efforçant de réduire ses actifs. Le tout en espérant que les hausses de prix s’atténuent. Je demande à voir…

Cela a provoqué une chute des actions, le S&P 500 ayant perdu plus de 18 % à la mi-mai par rapport à ses plus-hauts historiques enregistrés en fin d’année dernière. Et c’est bien pire pour d’autres segments du marché. Le Nasdaq surchargé de valeurs technologiques a été bien plus malmené que le S&P. Il a chuté de près de 30 % par rapport à son sommet de novembre dernier.

graphe bourse nasdaq-100Chute en dents de scie, le S1 2022 est compliqué pour le Nasdaq 100

Après le sell-off, le rally boursier ?

Mais même si cette période s’avère très douloureuse pour le marché actions, nous allons peut-être voir le bout de ce sell-off. Ce vieil adage du monde de l’investissement « vendez en mai et partez » (Sell in May and go away) pourrait s’avérer contraire aux bonnes pratiques d’investissement, cette année.

Le S&P 500 a rebondi à de multiples reprises à partir d’un seuil proche des 3 900 points, le mois dernier, signe que ce niveau sert de support. S’il tient bon cet été, le plus-bas du marché pourrait déjà se situer derrière nous.

Nous pourrions assister à un rally record au cours des prochains mois

Si les investisseurs se tiennent prêts, capitaux en main, et que les mouvements de vente sont réellement révolus, nous pourrions assister à un rally record au cours des prochains mois. Cela est particulièrement valable pour un des secteurs les plus massacrés de la cote en ce moment, les biotechs. Comme je vous l’ai déjà dit, de nombreux éléments nous permettent de penser qu’il est prêt à rebondir fortement…

Un sell-off généralisé n’est jamais quelque chose d’agréable pour les investisseurs. Mais, comme l’a rappelé à juste titre mon collègue Etienne Henri : « Pour les investisseurs particuliers qui désirent protéger et faire fructifier leur capital à horizon 5/10 ans, la situation est moins grave qu’il n’y paraît. »

Tout est question de points de vue et d’horizons temps ! Et vous ? Vous êtes plutôt du genre verre à moitié vide ou verre à moitié plein ? Dites-le moi en commentaire !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire

×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aidez ?