Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies Quelle est la meilleure façon pour bien investir sur les cryptomonnaies ?

Quelle est la meilleure façon pour bien investir sur les cryptomonnaies ?

par Jonas Elmerraji
chute cryptomonnaies bitcoin

[Il y a deux semaines environ, les cryptomonnaies ont plongé. Peu importe la raison, ce n’est pas le premier krach que connaît ce segment, ce ne sera pas le dernier non plus. Ce qui est plus intéressant, et à plus forte raison quand il s’agit d’y investir, c’est d’en tirer certains enseignements. De ce point de vue, le constat est sans appel et la position à adopter assez évidente…]

Vous le savez, et nous en avons déjà parlé, les cryptomonnaies ont plongé. Il y a deux semaines environ… Ce mouvement, bien que spectaculaire – on parle tout de même d’une chute généralisée de 20 % – n’a eu, ni de près ni de loin, le même impact que les krachs antérieurs… C’est important à avoir en tête, et je vais vous expliquer pourquoi.

D’abord, ce n’est pas le premier crypto-krach. D’ailleurs, ce ne sera pas le dernier… Mais, entretemps, des enseignements ont été tirés. Cette fois, par exemple, les traders du marché se sont plutôt réjouis de voir que les novices se faisaient matraquer. Ils ont donc immédiatement tiré parti de la situation.

Regardez ce graphique sur un mois…

graphe cryptos un mois

Il a l’air plutôt sanglant n’est-ce pas ? Mais, ne vous fiez pas aux apparences, comme pour tout, les graphiques peuvent produire certaines illusions. Tenez, penchons-nous à présent sur ce graphique historique…

graphe cryptos historique

Il n’a pas la même allure, n’est-ce pas ? Que nous dit-il ? Beaucoup de choses. Il nous donne par exemple l’impression d’une certaine stabilité entre 2012 et 2016. Mais, si vous regardez de plus près, vous remarquerez que des incidents – imperceptibles certes – ont eu lieu en 2013… Cela ne se voit pas mais le marché a totalement paniqué. A l’époque, le Bitcoin a essuyé un krach : -80 % sur un an, avec un pic à 1 100 $ et une chute à 225 $… Impressionnant non ?

Pourtant, quand on observe cela aujourd’hui, force est bien de le reconnaître, cet événement nous paraît bien insignifiant. A l’époque, c’était tout autre chose, cela a eu énormément d’importance.

Cryptos : le marché a-t-il changé ?

Si vous regardez les émissions dédiées à la finance, vous le savez, les chroniqueurs adorent chercher des explications à tout ce qui arrive. C’est un jeu amusant, mais c’est juste du bla-bla. Vous pouvez bien trouver tel ou tel facteur pour expliquer pourquoi les marchés évoluent comme ils le font, mais c’est une science très incertaine. Et c’est particulièrement vrai pour le marché des cryptomonnaies.

Il y a toujours une raison expliquant que le marché change. Il peut s’agir de mesures de répression en Chine, de la menace d’une nouvelle réglementation, d’un grand investisseur qui entre et sort du marché.

Il y a toujours une raison expliquant que le marché change

Cette fois-ci toutefois, la plupart des observateurs sont restés perplexes. L’idée répandue aujourd’hui est la suivante : le moment d’une bonne correction était arrivé. C’est tout. Et cette explication semble aussi bonne qu’une autre.

Mais, depuis quelque temps, une autre idée – globalement fausse – s’est développée. Une idée selon laquelle le Bitcoin, entre autres cryptomonnaies, commencerait à « suivre » le marché actions. Grosso modo, quand l’un est en hausse, l’autre doit l’être aussi.

Les marchés financiers ont baissé ces derniers mois en partie à cause de toutes ces déceptions persistantes au niveau de l’emploi, de la productivité, des chaînes d’approvisionnement, du virus, de la menace de nouvelles contraintes et de la frustration que tout le monde ressent face à toutes ces choses qui refusent de revenir à la normale.

Les déplacements ne ressemblent pas à ce qu’ils devraient être. L’inflation contrarie tout le monde. Et la Fed semble ne plus vouloir soutenir éternellement les marchés en rachetant des actifs à l’infini.

Cette fois, a priori, une partie du krach a été purement technique : certaines positions de trading présentant un levier très élevé ont été partiellement liquidées, il y a deux semaines, sur le marché actions. Les marchés étant fermés le week-end, le désir de vendre s’est emparé de ceux qui ne ferment jamais, c’est-à-dire les marchés des cryptomonnaies. L’un a entraîné l’autre à la baisse…

Le poids des traders institutionnels 

Mais, pour moi, la seule chose vraiment intéressante à retenir, c’est qu’il y a plus de traders institutionnels, sur les marchés des cryptomonnaies, que jamais auparavant.

En théorie, les marchés des cryptomonnaies sont structurés comme une alternative, une « voie parallèle » dans la vie économique. Un segment capable d’exister et de prospérer même si tout le reste s’écroule tout autour. (Ça, c’est pour la théorie.)

Nous découvrirons la réalité bien assez tôt. Par exemple, quand les gens se rendront compte que l’inflation ne peut que s’aggraver, que le marché de l’emploi ne s’améliorera pas, que le fardeau de la dette évince de plus en plus les investissements privés et que les actions conventionnelles commencent à perdre de leur superbe.

A ce moment-là, nous assisterons probablement à une sorte de rebond sur les cryptomonnaies. Mais, pour que cela arrive, il faudra que les marchés financiers et les marchés des cryptommonaies retrouvent une certaine dissociation. Personnellement, je parie que cela va arriver… Et nous aurons l’occasion d’en reparler.

Cryptos : mon ultime conseil d’investissement

Pour finir, si je ne devais vous donner qu’un conseil, pour moi, la meilleure façon – et la plus avisée – de participer aux marchés des cryptomonnaies, consiste à ne pas y participer du tout. Autrement, vous devez leur allouer des fonds que vous pouvez perdre sereinement, puis les « oublier » complètement.

En effet, après avoir observé ces marchés pendant dix ans, les seuls gagnants réguliers que j’ai identifiés sont ceux qui ignorent les fluctuations journalières et s’engagent sur le long terme.

C’est plus facile à dire qu’à faire.

Les novices s’impliquent psychologiquement, lorsqu’ils prennent une décision. Et ils veulent prouver qu’ils ont raison. Ils s’accrochent aux informations, ou rafraichissent sans cesse leur navigateur pour actualiser les cours.

Les seuls gagnants réguliers sont ceux qui s’engagent sur le long terme

Il vaut bien mieux adopter la mentalité de quelqu’un qui connaît assez bien le secteur pour ignorer ces violentes fluctuations qui agitent la presse financière, et vaquer à vos occupations en étant conscient que, dans un monde qui est devenu fou, ce secteur est protégé des caprices de la politique, de l’inflation et de la dépression.

Et c’est parce que bon nombre de traders semblent enfin l’avoir compris que ce krach a été différent.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire