Accueil A la une Ma méthode pour investir dans les techs et ses résultats en 2018

Ma méthode pour investir dans les techs et ses résultats en 2018

par Ray Blanco
Investir valeurs Nasdaq

Je peux affirmer avoir fait entre 4 et 5 fois mieux que le Nasdaq 100.

Nous voilà en décembre et nous tournerons bientôt la page de 2018. De mon côté, je fais le point sur les actions de mon portefeuille [si vous êtes abonné à Newtech Insider, surveillez bien vos e-mails, je me prépare à vous envoyer un point très détaillé]. Et, sans fausse modestie, je me dis que ma méthode n’est pas si mauvaise, puisqu’au bout de la course, je peux affirmer avoir fait entre 4 et 5 fois mieux que le Nasdaq 100.

En effet, nous pouvons estimer la performance de l’indice sur l’année à 8-12 % selon la performance des quelques semaines qui reste. De mon côté, je suis à 49 % en moyenne…

Ce qui monte doit redescendre… mais remontera

Cette année, les marchés ont battu des records de volatilité avec des cours en dents de scie, des périodes de craintes, des guerres commerciales, des décisions de la Fed et un risque politique non négligeable.

La mer a été agitée pour l’ensemble du marché, mais les entreprises technologiques, elles, ont essuyé de grosses tempêtes. Contrairement au marché dans son ensemble, les actions technologiques ne sont jamais revenues aux sommets du printemps dernier, et sont aujourd’hui assez proches de leur valeur de janvier.

L’année n’a pas été de tout repos pour les investisseurs, c’est le moins que l’on puisse dire.

Au mois de janvier, le S&P 500 battait tous les records, avant un grand plongeon. Les cours ont ensuite entamé une reprise en avril, avec de nouveaux sommets atteints en septembre… mais en octobre (comme le veut la tradition), les marchés ont chuté à nouveau.

L’année n’a pas été de tout repos pour les investisseurs, c’est le moins que l’on puisse dire.

Les choses semblent s’être calmées depuis les élections de mi-mandat : les marchés détestent l’incertitude, et les élections ont permis de clarifier les choses dans une certaine mesure.

La Chambre des représentants a changé de mains, le gouvernement de Washington est à nouveau divisé… avec les blocages potentiels que cela implique.

Mais pour citer Thoreau, le gouvernement le meilleur est celui qui gouverne le moins. Ce qui veut dire que les résultats des élections pourraient être plutôt bons pour le marché. Si l’on se fie au passé, un Congrès divisé devrait être excellent pour les cours.

Ma méthode : traquer les grandes tendances technologiques sources de croissance

Si vous êtes un lecteur régulier, vous connaissez les grandes tendances technologiques auxquelles nous croyons. Il s’agit de l’intelligence artificielle et de toutes ses déclinaisons dont la voiture autonome, de la légalisation du cannabis aux USA et dans le monde, des biotechnologies qui peuvent améliorer la santé de millions d’individus, de la 5G et de l’hyperconnexion…

Nous avons réalisé un très joli gain de 98 % sur une valeur que nous avions en portefeuille depuis 2015 et qui travaille sur CRISPR.

Je vous parlais la semaine dernière de Merck & Company Inc. (US58933Y1055 – MRK), une biotech que j’avais recommandée cette année à mes lecteurs américains. Si vous aviez acheté il y a 6 mois, vous seriez aujourd’hui à la tête d’une jolie plus-value de 33 %.

Il y en a d’autres et notamment certaines dont mes abonnés français ont pu profiter. Vous avez tous entendu parler de l’affaire des bébés génétiquement modifiés par un professeur chinois. Si cette affaire est clairement choquante dans sa démarche, les thérapies géniques sont là pour rester et, cette année, nous avons réalisé un très joli gain de 98 % sur une valeur que nous avions en portefeuille depuis 2015 et qui travaille sur CRISPR : BlueBird Bio Inc. (US09609G1004 – BLUE).

Autre secteur amené à connaître une croissance phénoménale : celui de la cybersécurité. Selon une étude publiée fin septembre, le marché devrait atteindre 248,26 Mds$ en 2023 grâce à une croissance annuelle moyenne de 10,2 %.

Si vous faites le calcul, cela représente une croissance globale de 60% en 5 ans. C’est presque la plus-value que nous venons de faire en vendant deux actions du secteur CyberArk (IL0011334468 – CYBR) et Palo Alto Networks (US6974351057 – PANW). Sauf que nous les avions acheté en 2016 !

Mon objectif ? Des gains à 3 chiffres !

Enfin, il y a ce gain de 450 % en pleine tourmente des techs… Oui vous avez bien lu : 450 % ! C’est ce genre de gains que j’espère quand j’investis dans une entreprise techno !

Mi-2016, j’avais misé sur le numéro 2 du marché des processeurs, dominé par Intel (US4581401001-INTC), également numéro 2 du secteur des cartes graphiques, dominé par Nvidia (US67066G1040-NVDA), considérant que son cours était très bas et qu’il avait de très nombreux atouts dans la révolution de la réalité virtuelle qui s’amorce. Grand bien m’en a pris, quand le leader Intel a commencé à montrer des signes de faiblesse, AMD (US0079031078-AMD) s’est envolé.

Evidemment, je ne gagne pas à tous les coups, mais sur cette année, je peux revendiquer un taux de réussite de 66 %.

Evidemment, je ne gagne pas à tous les coups, mais sur cette année, je peux revendiquer un taux de réussite de 66 %. Sur les 18 ventes effectuées, 6 nous ont coûté, les autres nous ont rapporté.

Mais laissez-moi vous parler de la tendance qui me paraît la plus importante pour les années à venir. Il s’agit de la 5G. La 5G va permettre à toutes les promesses d’un monde hyperconnecté et donc plus “smart” de se réaliser.

Les opérateurs américains – Verizon, TMobile et Sprint – ont déjà gagné 20 %.

Mais il existe bien d’autres manières de miser sur la 5G et vous pouvez en découvrir exactement 33 dans le dossier d’investissement gratuit 5G que nous vous avons préparé.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire